Negima ! Le maître magicien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Negima!)
Aller à : navigation, rechercher
Negima ! Le maître magicien
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo français de Magister Magi Negima !.

魔法•先生•ネギま!
(Mahō sensei Negima!)
Type Shōnen
Genre Action, aventure, harem
Thèmes Magie, arts-martiaux, école
Manga
Auteur Ken Akamatsu
Éditeur (ja) Kōdansha
(fr) Pika Édition
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Shōnen Magazine
Sortie initiale
Volumes 38
OAV japonais : Mahō Sensei Negima! (pilote)
Réalisateur
Hiroshi Nishikiori
Studio d’animation XEBEC
Sortie
Épisodes 3
Anime japonais : Mahō Sensei Negima!
Réalisateur
Nagisa Miyazaki
Studio d’animation XEBEC
Licence (ja) TV Tokyo
(fr) Kazé
Chaîne Drapeau du Japon TV Tokyo
1re diffusion
Épisodes 26
OAV japonais : Mahō Sensei Negima! -Ala Alba-
Réalisateur
Hiroshi Nishikiori
Studio d’animation Shaft
Sortie
Épisodes 3
OAV japonais : Mahō Sensei Negima! Mōhitotsu no Sekai
Réalisateur
Hiroshi Nishikiori
Studio d’animation Shaft
Sortie
Épisodes 5

Autre

Negima ! Le maître magicien (魔法先生ネギま!, Mahō sensei Negima!?), également appelé Negima ! (ネギま!?), est un shōnen manga écrit et dessiné par Ken Akamatsu. Il est pré-publié dans l'hebdomadaire Weekly Shōnen Magazine de l'éditeur Kōdansha, entre et , et compilé en un total de 38 tomes. La version française est éditée en intégralité par Pika Édition. Le manga est adapté à trois reprises : deux fois en anime, et une fois en tokusatsu.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Negi Springfield, âgé de 10 ans, vient de terminer ses sept ans d'études de magie. Afin de devenir magicien accompli, il est envoyé au Japon pour être professeur d'anglais dans une classe du collège Mahora, la 2-A (équivalent à la classe de 4ème en France). À son arrivée sur le campus, il a un accrochage avec Asuna Kagurazaka, une de ses élèves chez qui il va loger sur décision du directeur. Asuna va découvrir rapidement qu'il est magicien. Il va alors apprendre qu'être professeur dans une classe de filles n'est pas toujours de tout repos...

Personnages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des personnages de Negima!.

Manga[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des chapitres de Negima!.

En Amérique du Nord, l'éditeur Del Rey Books, chargé de l'adaptation anglophone, censure toutes la parties corporelles du manga, à la grande surprise de l'auteur Ken Akamatsu[1]. En 2011, l'adaptation nord-américaine est attribuée à Kodansha Comics USA[2]. En France, en Suisse, et au Québec, le manga est adapté par Pika Édition[3]. Dans les autres pays, le manga est adapté par Egmont Manga & Anime en Allemagne, Schibsted Forlag en Norvège, Glénat en Espagne, Editora JBC au Brésil, Tanoshimi au Royaume-Uni, et Algoritam en Croatie.

Anime[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Liste des épisodes de Negima! et Negima!?.
Logo japonais du manga et du premier anime.
Logo français de l'anime.

Mahō sensei Negima! est la première adaptation tirée du manga, originellement annoncée en 2004, notamment par le site japonais Moonphase, pour une diffusion initiale en janvier 2005[4]. À la suite de sa diffusion entre le 6 janvier et le 29 juin 2005, elle est annoncée pour une sortie en DVD[5]. La même année, la série atteint la quatrième place des animes japonais préférés dans le top 100 de TV Asahi, juste après Fullmetal Alchemist, Gundam, et Dragon Ball[6], puis retombe à la 5e place, en 2006[7]. Le premier album issu de l'anime atteint d'ailleurs la troisième place du classement musical japonais Oricon[8]. Par la suite, l'anime est adapté aux États-Unis par FUNimation[9], et en France par Kazé, sous le titre Le maître magicien Negima![10].

Shin Negima!? est la seconde adaptation du manga. Sur une page du magazine Weekly Shônen Magazine, publiée le 1er mars 2005, Kôdansha annonce officiellement deux nouvelles adaptations en anime du manga Mahou Sensei Negima![11]. La production est désormais attribuée au studio Shaft, précédemment au studio Xebec, et inclut les talents créatifs du réalisateur Akiyuki Shinbo, et du créateur de personnages Kazuhiro Ota, le duo qui a auparavant participé à la réalisation Pani Poni Dash![11]. Les premiers épisodes suivent fidèlement le scénario du manga, mais divergent dès le 3e épisode. Contrairement à la première adaptation, celle-ci insiste davantage sur les combats magiques (et la magie en général). À noter aussi l'apparition de trois formes différentes de pactio : Suka, Cosplay et Armor.

Magister Negi Magi Negima!! est la troisième adaptation du manga. Il s'agit d'un tokusatsu sous forme de drama.

Negima! - Ala Alba!- est la quatrième adaptation du manga, sous forme d'OAV. Elle prend la suite de la précédente en couvrant le début de l'arc Mundus Magicus.

Negima! -Mou Hitotsu no Sekai!- est suivie par une OAV concernant Yue Ayase. Ces deux OAV seront suivies par un film qui sortira le 27 août 2011 en salle au Japon.


Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages Voix japonaise[12] Voix française[12]
Negi Springfield Rina Satō Gwenäelle Julien
Sayo Aisaka Yuri Shiratori
Yūna Akashi Madoka Kimura Gwenäelle Julien
Kazumi Asakura Ayana Sasagawa
Yue Ayase Natsuko Kuwatani Julie André
Ako Izumi Kotomi Yamakawa
Akira Ookochi Azumi Yamamoto
Misa Kakizaki Shizuka Itou
Asuna Kagurazaka Akemi Kanda Isabelle Volpe
Misora Kasuga Ai Bandou Pascale Chemin
Chachamaru Karakuri Akeno Watanabe
Madoka Kugimiya Mami Deguchi Gwenäelle Julien
Kū-Fei Hazuki Tanaka
Konoka Konoe Ai Nonaka
Haruna Saotome Sawa Ishige Isabelle Volpe
Setsuna Sakurazaki Yū Kobayashi Pascale Chemin
Makie Sasaki Yui Horie
Sakurako Shiina Akane Ōmae
Mana Tatsumiya Miho Sakuma
Tchao Linshen Chiaki Osawa Julie André
Kaede Nagase Ryōko Shiraishi
Chizuru Naba Misa Kobayashi
Fūka Narutaki Kimiko Koyama
Fumika Narutaki Mari Kanou
Satomi Hakase Mai Kadowaki
Chisame Hasegawa Yumi Shimura
Evangeline A.K. McDowell Yuki Matsuoka
Nodoka Miyazaki Mamiko Noto
Natsumi Murakami Mai Aizawa
Ayaka Yukihiro Junko Minagawa
Satsuki Yotsuba Naomi Inoue
Zazie Rainyday Yuka Inokuchi

Le Mundus Magicus[modifier | modifier le code]

C'est, dans l'univers d'Akamatsu[13], un monde fantaisiste parallèle à la Terre. Il est accessible depuis le Mundus Vetus[13] grâce à un ensemble de portails ressemblant au sanctuaire de Stonehenge, mais en bon état.

Monde Magique[modifier | modifier le code]

Géographiquement parlant, ce monde n'est pas très différent du nôtre[14] bien qu'il soit globalement plus petit. Cependant, c'est dans sa faune, sa population et son organisation politique qu'il faudra chercher les différences. Il y a une monnaie unique sur toute la planète : le drachmas, dérivé de la monnaie grecque, drachme

Faune[modifier | modifier le code]

On peut apparemment trouver dans le Mundus Magicus la plupart des créatures classiques de la fantaisie, nous parlerons plus tard des humains et des humanoïdes pour nous concentrer sur les animaux dans ce chapitre. La plupart des créatures sont définies comme étant des dragons ; ainsi, bien que les personnages rencontrent peu de dragons écailleux auxquels on pense en premier, ils rencontrent un dragon-tigre (une espèce très agressive avec des touffes de poils et des griffes très tranchantes), ou encore un dragon-griffon qui a en réalité tout de la seconde créature comprise dans son nom. Certains dragons à cornes semblent suivre un cycle agressivité / passivité en fonction de la présence ou non de leurs cornes.

Il existe aussi au moins une créature inhabituelle : la dévoreuse de tissu de la forêt de Cerberus, une espèce de pieuvre terrestre qui fait fondre les vêtements de sa cible.

Population[modifier | modifier le code]

On connaissait déjà avec Setsuna et Kotaro l'existence des hybrides dans le monde magique, cependant, comme on peut le découvrir au fil des chapitres, il existe des nombreuses espèces d'hommes-bêtes. Les plus courants des thérianthropes semblent être les hommes-chiens et les hommes-chats[15].
D'autres créatures comme les fées bien que vivant apparemment en marge de la société semblent relativement bien intégrées à celle-ci. Les hybrides ne semblent quant à eux pas tous jugés de la même manière : alors que les hybrides hommes-chats/humains semblent très bien intégrés dans la société magique, on ne voit que très peu d'hybrides hommes-chiens/humains et ils semblent rejetés par les autres populations[16]. Comme on peut le penser, les hommes-bêtes sont les autochtones de ce monde alors que les humains sont arrivés du Mundus Vetus il y a plusieurs siècles, avant le Grand Isolement. Les humains sont majoritaires dans les pays du nord alors que les hommes-bêtes dominent le sud.

Organisation politique[modifier | modifier le code]

Beaucoup plus pyramidale que la nôtre, elle rappelle le système féodal où un seigneur est toujours le vassal d'un autre excepté pour celui qui se trouve tout en haut de l'édifice. Le monde est ainsi séparé en deux grandes alliances composées de plusieurs états plus ou moins indépendants. La plupart de ces états sont constitués d'une cité et parfois de quelques villages, qui restent cependant sous la coupe de chaque capitale d'alliance. Les pays du sud forment une alliance impériale dirigée par la famille royale de la cité d'Héras, des hommes-bêtes ressemblant vaguement à des elfes à la peau sombre. Les pays du nord forment une alliance sénatoriale dirigée depuis la cité de Megalomésembria.

Historiquement, Ostia, en raison de sa place centrale dans ce monde, occupait le rôle de capitale mondiale et était chargée de maintenir le pays entre les alliances, cependant la perte de la cité volante lors du sacrifice des Vesperina[17] pour clore la Guerre des Mages a fait cesser ce système de capitale mondiale ; cependant, la dernière île encore dans le ciel accueille chaque année un festival pour la paix durant lequel les représentants des deux alliances se rencontrent pour préserver le fragile équilibre entre les deux parties.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte[modifier | modifier le code]

Mundus Magicus.

Cités[modifier | modifier le code]

  • Ostia, la cité volante : C'est l'ancienne capitale du Mundus Magicus et du pays disparu de Vespertatia. Célébrée autrefois pour sa splendeur et son rayonnement culturel, ce n'est aujourd'hui qu'un vaste ensemble de ruines tombées à terre. Bien qu'il reste encore une île dans le ciel, elle n'a pas pu accueillir tous les survivants et beaucoup ont simplement changé de pays.
    Pendant longtemps, la grande bataille qui conclut la Guerre des Mages laissa tellement de résidus de magie qu'il était devenu presque impossible d'y vivre, cependant ces résidus ont fortement diminué et la dernière île est devenue plus vivable.
    Tous les ans, un festival pour la paix y est organisé et, pour fêter les vingt ans de la fin de la guerre, un grand tournoi a lieu dans l'arène de la cité.
    C'est l'une des rares villes de la planète à avoir des portails dimensionnels, et la seule où ils sont en état de marche, ils sont cependant au milieu des ruines et désactivés.
    C'est la famille Vesperina qui était à sa tête et si la cité était encore debout aujourd'hui, l'impératrice serait probablement Asuna Kagurazaka.
  • Megalomesembria, la capitale de l'alliance du nord : Entrevue rapidement lors de l'arrivée des Ala Alba dans le Mundus Magicus, c'est une gigantesque cité lacustre au pied de non-moins gigantesques montagnes. C'est la plus grande ville du monde et elle accueille le sénat de l'alliance du nord. C'est l'une des rares villes de la planète à avoir des portails dimensionnels, cependant ceux-ci ont été détruits par Fate Averruncus et plusieurs années seront nécessaires à leur réparation.
  • Heras, la capitale de l'empire du sud : Pour le moment seulement évoqué, c'est dans cette cité que se trouve le palais impérial des états du sud. Elle est protégée par de gigantesques dragons ancestraux. Elle aussi est l'une des rares villes de la planète à avoir des portails dimensionnels, également détruits par Fate Averruncus, plusieurs années seront nécessaires à leur réparation.
  • Granicus, la cité esclavagiste : Cité du désert d'Elysium, elle encourage l'esclavage pour dettes, forçant ainsi le débiteur à rester au service du créditeur tant qu'il n'a pas remboursé le prêt par le travail ou qu'un tiers ne l'a fait pour lui. Plusieurs élèves de Negi sont tombées dans le système. C'est à l'Est de cette cité dans une oasis que Jack Rakan, un ancien Ala Rubra et rival de Nagi, a installé sa tour[18].
  • Ariadne, la cité-école : C'est une cité des plaines du sud qui accueille une gigantesque école féminine de magie. Cette école forme les futures membres des Turma Valcyriaria[19], l'élite guerrière de la cité libre d'Ariadne et l'une des plus imposantes forces gardiennes du Mundus Magicus. Tous les ans, une grande course en balai autour de la forêt voisine oppose plusieurs équipes des élèves de troisième année. L'utilisation de la magie est permise, cependant, les participants ayant en raison de leur inexpérience interdiction d'utiliser des sorts offensifs, l'utilisation de sorts de type exarmatio est privilégiée, transformant généralement l'épreuve en strip-course. C'est là que Yue a échoué après la téléportation incontrôlée. Elle a perdu la mémoire à la suite d'un accident.
  • Hécates, la cité du désert d'Elysium : C'est, en dehors de Megalomesembria, la première ville que le lecteur aura l'occasion d'observer. Elle est située dans le désert de l'Ouest du continent d'Elysium. Negi et plusieurs de ses camarades ne ferront qu'y passer avant de se diriger vers Granicus.
  • Tempe, la cité du désert de Tempe Terra : On ne la voit que très rarement lors des cours passages mettant en scène Yuna et Makie. C'est une cité du désert dans laquelle l'action se situe uniquement dans une taverne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Grand Isolement[modifier | modifier le code]

Le manga n'explique pas pourquoi, mais à la suite de l'arrivée des premiers hommes en provenance de la Terre, le lien entre les deux mondes a été coupé pendant plusieurs siècles et n'a été rétabli que très récemment.
Le résultat le plus visible de cette rupture est la façon de penser des deux mondes, alors que dans le nôtre l'expansion de l'être humain et la recherche de la technologie a dominé, le Mundus Magicus a gardé un esprit très écologiste et a évolué près de la nature. Il garde donc un aspect relativement rétro, cependant certaines technologies magiques comme les vaisseaux-poissons sont très futuristes, donnant un aspect steampunk à ce monde.

Grande Guerre[modifier | modifier le code]

Pendant longtemps, les vieux états du sud et les nouveaux états du nord ont vécu dans une paix fragile tant les tensions étaient importantes entre les deux alliances. La raison principale était que les hommes-bêtes du sud sont originaires de ce monde, alors que les humains du nord sont originaires de la Terre, les uns envahissaient et les autres défendaient leurs terres. Il y a vingt ans, une alliance, Cosmos Entelecheia, avait pour but de désintégrer le monde magique et de faire disparaître toute la population l'habitant. Mais l'Ala Rubra, menée par Nagi Springfield, les arrêta. Ce dernier est maintenant considéré comme le plus grand héros de tous les temps. Malheureusement, vingt ans plus tard, l'alliance décide de reprendre le combat et cette fois-ci, c'est son fils, Negi Springfield, qui va sauver le monde, aidé par les membres de l'Ala Alba. Dans cet épisode, on apprend toutes les raisons et les motivations de l'alliance. Le monde magique est en fait en train de perdre de sa puissance magique, et lorsqu'il n'y en aura plus assez, la planète Mars se dévoilera et tous les habitants serons condamnés à rester dessus. Cette alliance veut donc sauver le monde, mais ses membres font figure de vrais « semeurs de mort » en envoyant les habitants de ce monde dans le monde parfait, un monde où l'on vit pour l'éternité et où la vie est celle dont on a toujours rêvé.

Le conflit en lui-même est assez complexe : lors des premiers dialogues qui y font références[20], il est question d'un différend entre magie occidentale et magie orientale qui se serait grandement aggravé, or aussi bien les cités du sud que les cités du nord semblent utiliser les deux types de magie. Il est donc possible que la tension qui oppose les deux groupes d'utilisateurs de flux magiques ne soit qu'une répercussion du conflit dans le Mundus Vetus, voire, de manière plus limitée, au Japon [21]. Ce conflit a d'ailleurs toujours une répercussion dans ce pays, 20 ans après, notamment par une tension toujours présente entre les mages occidentaux et les mages orientaux.

Inspirations et implications[modifier | modifier le code]

Le Mundus magicus est en réalité une version alternative de la planète Mars sur laquelle la vie se serait développée. Ainsi, outre le fait que les terres émergées reprennent le contour des points les plus élevés, ou encore que la planète est décrite comme environ trois fois moins vaste que le Mundus Vetus[22], la plupart des noms de lieux de l'univers de fantaisie sont inspirés de lieux de Mars.

Il est à noter que cette référence un peu cachée peut expliquer la raison qui a poussé Chao Linshen à intervenir sur son passé :

  • Lorsqu'elle dit venir de Mars, il est possible qu'elle fasse en réalité référence au Mundus Magicus.
  • Cependant même si elle doit éventuellement cacher son existence aux non-initiés, elle aurait pu donner simplement un nom sans faire référence à la planète. Il est donc possible qu'elle vienne bien de Mars, mais d'une Mars terraformée par échange dimensionnel magique.
  • Au-delà de ça, en connaissant la nature belliqueuse de l'être humain, surtout envers ce qu'il ne comprend pas, il est possible qu'il y ait une guerre Mundus magicus/Mundus vetus à l'époque de Chao. On peut d'ailleurs se baser sur les chapitres où les futurs Ala Alba sont envoyés une semaine dans le futur : bien qu'à Mahora, les êtres humains normaux semblent plutôt bien le prendre, le reste du monde semble avoir plutôt mal pris la nouvelle et certains traquent les mages.
  • Il est donc envisageable que sa volonté de révéler l'existence de la magie soit un moyen de préparer le terrain du changement dimensionnel et par là-même d'empêcher une guerre fratricide entre les deux planètes.

Un autre point intéressant du lien Mars/Mundus Magicus est l'utilisation du symbole de Mars sur le Pactio de Asuna Kagurazaka : bien que l'utilisation première de ce symbole reflète son caractère guerrier[23], il indique aussi son attachement inconscient à ses origines en tant que princesse impériale de Mars.

Analyse[modifier | modifier le code]

Le manga démarre comme un harem-manga, ce qui a été imposé par l'éditeur qui comptait capitaliser sur le succès de Love Hina et AI non-stop!. L'auteur souhaitait pourtant écrire un nekketsu, et infléchit progressivement le style, pour laisser les combats prendre le dessus. Negima a ainsi un double lectorat, que l'auteur tente de satisfaire alternativement, comme en témoignent certaines préfaces. Negima compte, comme tous les nekketsu, la progression d'un personnage masculin face aux différents dangers auxquels il se trouve confronté, mais contrairement à la plupart des œuvres de ce genre, où le héros a déjà été confronté d'une manière ou d'une autre à la cruauté de la vie, Negi est un jeune homme plein d'illusions sur la place des magiciens dans le monde. Cependant, son quotidien dans l'école de Mahora va rapidement le plonger dans toute la cruauté de la « vraie vie des magiciens ». Il rentre donc très tôt dans un monde d'adulte tout en restant un enfant, la confrontation entre ces deux extrêmes l'amèneront à mûrir et grandir. L'utilisation simultanée de 31 personnages féminins (ce sont les élèves de la classe dont il est professeur principal) est un point intéressant de ce manga. En effet, un si grand nombre de personnages aurait pu être problématique sur la définition de leurs caractères : certains aurait pu apparaître plusieurs fois, cependant comme dans la réalité, bien qu'on trouve régulièrement des traits de caractères communs entre plusieurs personnages, ce ne sont jamais les mêmes. Nous nous retrouvons ainsi avec un large choix de personnages bien distincts, aux caractères différents mais parfois similaires.

Un autre point intéressant de l'œuvre est son utilisation régulière de la technique du caméo. Non content de faire apparaître de manière fugace des personnages de très nombreuses œuvres, principalement lors de la saga festival de Mahora (ex : Anita King de ROD TV dans le chapitre 73), ou de véritable marques détournées (Starbuck Coffee devient Starbooks Coffee), Ken Akamatsu fait également croiser la route de Negi et de plusieurs de ses anciens personnages dans un contexte ne permettant pas de nier le personnage d'origine. Ainsi, par exemple, le professeur Nitta et l'élève Mei Sakura sont respectivement des personnages secondaires de AI non-stop! et Love Hina. Autre exemple, dans le chapitre 75, lorsque Satomi découvre que son chef-d'œuvre de la robotique, Chachamaru, est encore plus perfectionné qu'elle ne le pensait, elle parle « d'un frère et d'une sœur d'origine japonaise travaillant au MIT qui auraient créé des AI dotées de sentiments » ; La version française ne fait cependant pas état de cette référence à AI non-stop en ne parlant que du MIT et de robots. De telles références ont rendu assez courante sur le net la théorie selon laquelle Ken Akamatsu aurait amené de manière rétro-active ses œuvres dans un univers continu. Cette théorie est partiellement confirmée dans les bonus du tome 29 par la réponse de l'auteur à une question sur les liens entre Motoko et Konoka, où il confirme l'identité de Motoko et Tsuruko dans le tome 4[24].

Bien que l'œuvre soit plutôt bien accueillie, elle a trouvé en Occident un certain nombre de détracteurs qui ne voient en Negima! qu'un simple ersatz voire un plagiat des films Harry Potter, cependant les quelques rares similitudes sont plutôt à voir comme un hommage que comme une copie : les deux personnages sont anglais et l'histoire se déroule dans une école, cependant le contexte et les univers divergent totalement. L'un des meilleurs exemples est l'origine des magiciens : dans Harry Potter, il faut avoir un don naturel pour pratiquer la magie et la baguette, qui rappelons-le est vivante, n'est pas obligatoire pour la pratique de l'ancienne magie ; il est possible d'interpréter l'histoire de la Baguette des Anciens comme l'origine de la magie moderne). A contrario, dans Negima, n'importe qui peut devenir magicien. De plus dans Harry Potter une baguette est obligatoire pour le magicien tandis que dans Negima les personnages peuvent utiliser la magie sans baguette, bâton ou autre (ex. : Evangeline, et Fate). De même, et ce qui souligne le côté « clin d'œil », Negi craint à plusieurs reprises d'être transformé en hermine pour avoir failli à sa mission de magicien, alors que dans La Coupe de feu, Minerva précise que la transfiguration n'est jamais utilisée comme châtiment après que Maugrey Fol Œil change Draco Malfoy en furet (animal proche de l'hermine). Nous pouvons[Qui ?] aussi remarquer qu'à partir d'un certain stade, les combats dans Negima relèverons davantage du corps à corps et du combat à mains nues que de la magie, dès lors celle-ci ne restera présente qu'en tant que soutien dans les combats. Les ayants droit francophones n'ont pourtant pas fait grand chose pour que le titre puisse se différencier, l'exemple le plus flagrant est l'utilisation d'une police d'écriture semblable à celle du magicien anglais plutôt que celle d'origine sur les boîtiers DVD de la première série.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Del Rey to Censor Akamatsu Manga », sur Anime News Network,‎ (consulté le 14 juillet 2014).
  2. (en) « Goodbye Del Rey, Hello Kodansha USA », sur Astronerdboy,‎ (consulté le 14 juillet 2014).
  3. « Le maître magicien Negima Le maître magicien Negima ! » (consulté le 14 juillet 2014).
  4. (en) « New Anime in Japan », sur Anime News Network,‎ (consulté le 14 juillet 2014).
  5. (en) « Negima Facelift », sur Anime News Network,‎ (consulté le 14 juillet 2014).
  6. (en) « TV Asahi Top 100 Anime », sur Anime News Network,‎ (consulté le 14 juillet 2014).
  7. (en) « Japan's Favorite TV Anime », sur Anime News Network,‎ (consulté le 14 juillet 2014).
  8. (en) « More Exposure for Anime Music Wanted », sur Anime News Network,‎ (consulté le 14 juillet 2014).
  9. (en) « Funimation Tentative Nov/Dec dates », sur Anime News Network,‎ (consulté le 14 juillet 2014).
  10. « NOUVELLE SERIE : Negima!? », sur Kazé (consulté le 14 juillet 2014).
  11. a et b (en) « Two New Negima Anime », sur Anime News Network,‎ (consulté le 14 juillet 2014).
  12. a et b (en) « Negima (TV) », sur Anime News Network (consulté le 2 décembre 2011).
  13. a et b respectivement Monde Magique et Vieux Monde en latin de cuisine. Mundus signifie en réalité propre, à soi, il faudrait utiliser le terme Cosmos pour Monde.
  14. Ainsi par exemple le climat est découpé en plusieurs grandes bandes :
    • froid et sec au pôles ;
    • froid et humide dans les zones tempérées (forêts caduques et plaines) ;
    • chaud et sec aux tropiques (désert) ;
    • chaud et humides à l'équateur (jungle).
  15. Tous animaux pouvant être classés parmi les canins et les félins entrent dans ces catégories
  16. Kotarō explique lui-même qu'il a été banni de son clan, Colette est rejetée par les autres élèves.
  17. La famille royale de l'ancien pays Vespertatia et ancienne famille impériale du Mundus magicus. Asuna en est actuellement la seule survivante connue.
  18. Les tours de mages sont dans Negima des constructions gigantesques dans lesquelles les mages très puissants se retirent pour se reposer et s'entraîner. Ainsi Jack Rakan a installé sa tour dans une oasis près de Granicus, Albireo Imma dans très profondément dans les souterrains de Mahora et Evangeline s'en est construit deux dans des dimensions de poches.
  19. Littéralement les Brigades des Walkyries.
  20. Lors de l'arc de Kyoto
  21. La magie occidentale semble y être très récente.
  22. Le rapport de surface Terre/Mars est d'environ 3.5 en réalité
  23. Mars en tant que dieu de la guerre est le protecteur de guerrier
  24. (en) Traduction des bonus "question-réponse" des tomes 28 et 29

Autres sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]