Nederlander Organization

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nederlander Organization
logo de Nederlander Organization
illustration de Nederlander Organization

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société à capitaux privés (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social DétroitVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité ThéâtreVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.nederlander.comVoir et modifier les données sur Wikidata

La Nederlander Organization est l'un des plus grands opérateurs de salles de théâtres et de concert aux États-Unis. Elle a été fondée en 1912 par David T. Nederlander à Detroit, et depuis son siège est à New York.

L'organisation s'est agrandie pour inclure neuf théâtres de Broadway, ce qui en fait le second plus grand propriétaire de théâtres de Broadway après la Shubert Organization, plusieurs théâtres à travers les États-Unis, dont cinq à Chicago, mais aussi trois théâtres du West End à Londres.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Detroit Opera House en 1906.

La première acquisition de David T. Nederlander est selon le site officiel de l'entreprise un bail pour l'Opéra de Détroit en 1912[1].

Toutefois la presse locale ne mentionne pas cette transaction en 1912. Le Detroit Free Press et le Lansing State Journal mentionne en date du qu'après plusieurs mois de négociations menées par Ransom Eli Olds, David T. Nederlander acquiert pour 10 000 USD annuel un bail de 99 ans auprès de la Shubert Organization pour gérer la Detroit Opera House, un édifice de 30 m de large sur le Campus Martius (en)[2],[3]. Plusieurs publicités autour de 1910 concernent un vendeur de tapis orientaux nommé David Nederlander[4].

Après la démolition du bâtiment en 1928. Il exploite plus tard le Shubert Lafayette Theatre[5] jusqu'à sa démolition en 1964 et le Riviera Theatre, tous deux à Détroit.

Le , la société ouvre le Fischer Theater à Détroit, avec le spectacle The Gay Life (en) d'Arthur Schwartz, salle de 3,5 millions d'USD[6],[7], ouverte au sein du Fisher Building.

Le , la Nederlander vends le Fischer Theater de Détroit au groupe britannique Ambassador Theatre Group (en)[8].


Actions légales et controverses[modifier | modifier le code]

En 1993, le Orange County Fair Board a acheté les 30 années restantes du bail de 40 ans de Nederlander sur l'amphithéâtre du Pacifique pour 12,5 millions de dollars[9]. Le conseil d'administration a intenté une action contre Nederlander en 1995, affirmant que l'organisation avait placé des clauses restrictives dans le contrat de vente qui rendaient le lieu inutilisable et l'empêchaient donc de concurrencer le théâtre grec et l'étang Arrowhead à proximité[9].

En janvier 2014, Nederlander a réglé un litige avec le bureau du procureur des États-Unis à New York pour violation de la loi sur les Américains handicapés. En vertu du décret de consentement, Nederlander a accepté d'apporter des modifications dans les trois ans à neuf de ses cinémas à New York pour les rendre plus accessibles et de payer une amende de 45 000 $. L'affaire faisait partie d'une série déposée par le procureur américain contre un certain nombre de lieux publics de la ville.

Selon le site Internet de la Commission électorale fédérale, les 30 juin et 7 juillet 2016, les Neerlander ont fait un don de 160 000 $ à la campagne de Donald Trump, Donald Trump PACS et le Comité national républicain, plus que tout autre candidat politique auquel ils avaient donné au cours des trois dernières élections présidentielles[10].

Lieux actuels[modifier | modifier le code]

Théâtres de Broadway[modifier | modifier le code]

Théâtres du West End[modifier | modifier le code]

Théâtres de Chicago[modifier | modifier le code]

Autres sites américains[modifier | modifier le code]

Anciens lieux[modifier | modifier le code]

Anciens théâtres de Broadway[modifier | modifier le code]

D'autres anciens lieux[modifier | modifier le code]

  • Alpine Valley Music Theatre – East Troy, Wisconsin (vendu)
  • Arie Crown Theatre – Chicago (1977-1986; contrat terminé) [14],[15]
  • Arrowhead Pond – Anaheim, Californie 1994-2004 [16] (contrat de gestion terminé) [17]
  • Birmingham Theatre – Birmingham, Michigan (vendu et redevenu cinéma)
  • Bogart's – Cincinnati (vendu)
  • Pavillon Concord – Concord, Californie (contrat de gestion terminé)
  • Curran Theatre – San Francisco (maintenant exploité par Carole Shorenstein Hays )
  • Opéra de Détroit – Détroit ; détenu et exploité par Michigan Opera Theatre (intérêt vendu en avril 2021) [8]
  • Fisher Theatre – Detroit (vendu en avril 2021) [8]
  • Fox Tucson Theatre – Tucson, Arizona (changement de lieu)
  • Fox Theatre – San Diego (contrat de gestion terminé)
  • Golden Gate Theatre – San Francisco (vendu en avril 2021)
  • Théâtre grec – Los Angeles (contrat terminé en 2015)
  • Masonic Theatre – Detroit (contrat de gestion terminé)
  • Théâtre McVickers – Chicago [18]
  • Pavillon Merriweather Post – Columbia, Maryland (vendu)
  • Morris A. Mechanic Theatre – Baltimore (fermé)
  • Théâtre national – Washington, DC (1970-1982) [19]
  • New World Music Theatre – Tinley Park, Illinois (vendu)
  • Orpheum Theatre – San Francisco (vendu en avril 2021)
  • Pacific Amphitheatre – Costa Mesa, Californie (contrat de gestion vendu)
  • Palais Ouest – Phénix [18]
  • Pine Knob Music Theatre – Clarkston, Michigan (vendu)
  • Poplar Creek Music Theatre – Hoffman Estates, Illinois (vendu et démoli)
  • Riverbend Music Center – Cincinnati (réservation uniquement, 1984-1999, vendu) [20]
  • Fox Performing Arts Center – Riverside, Californie (contrat terminé) [21]
  • Théâtre Grand Riviera – Détroit (fermé puis démoli)
  • Théâtre Shubert Lafayette – Détroit (démoli)
  • Théâtre Studebaker – Chicago [18],[22]
  • Target CenterMinneapolis (co-géré 2004-2007)
  • Théâtre Taft – Cincinnati (vendu)
  • Tucson Music Hall – Tucson (contrat de gestion terminé)
  • Wang Theatre – Boston (1982-1984; contrat terminé) [23]
  • Wilshire Theatre – Beverly Hills, Californie (1981-1989; contrat terminé). [24]

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

 

  1. « About Nederlander » [archive du ], The Nederlander Organization (consulté le )
  2. (en) « Olds Lease Opera House », Detroit Free Press, vol. 85, no 6,‎ , p. 1 (lire en ligne, consulté le )
  3. (en) « R. E. Olds Leases Detroit Building », Lansing State Journal,‎ , p. 28 (lire en ligne, consulté le )
  4. (en) « Oriental Rugs », Detroit Free Press, vol. 76, no 76,‎ , p. 7 (lire en ligne, consulté le )
  5. George Belunda, « The Shubert Theatre », Hour Detroit,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. (en) Phil Thomas, « Detroit's Fischer Theater Is Big Tourist Attraction », The News-Palladium,‎ , p. 18 (lire en ligne, consulté le )
  7. Damon Stetson, « Detroit Theatre Will Open Today », The New York Times,‎ , p. 34 (lire en ligne, consulté le )
  8. a b et c Suzanne Chessler, « The Nederlander Company Sells the Fisher Theatre to U.K. Theater Group », The Detroit Jewish News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. a et b Thao Hua, « Verdict Yields to Settlement Over County Concert Site », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. (en-US) Peterson, « Is it Time to Boycott Nederlander Theatres Due to Their Political Donations to Donald Trump? », OnStage Blog, (consulté le )
  11. Dottie Ashley, « Broadway Nights to present five plays », The Post and Courier, Charleston, SC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. Lisa W. Foderaro, « 43-Story Hotel Planned Over Shuttered Biltmore Theater », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. Krefft et Wilson, « Henry Miller's Theatre », Cinema Treasures (consulté le )
  14. Aaron Gold, « Tower Ticker », Chicago Tribune, pqarchiver.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. Sid Smith, « 'Visionary' Programmer Bets He Can Fill Up Those Seats », Chicago Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. Mike Boehm, « Nederlander Makes Inside Move, to Anaheim Arena », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. Kimi Yoshino, « The Pond Has Its Ducks in a Row », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. a b et c Louis Calta, « Nederlander Family Adds Alvin to Its Holings », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. Michiko Kakutani, « The Broadway Battle Flares in Washington », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  20. « Gang behind the gigs », The Cincinnati Enquirer,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. Alicia Robinson, « RIVERSIDE: New Fox theater team gets good reviews », The Press-Enterprise,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. Arnold Schwartz, « Fine Arts Building », Chicago Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le )
  23. Catherine Foster, « Transforming the Wang Center from pauper to Prince Charming », The Christian Science Monitor,‎ (lire en ligne, consulté le )
  24. Sylvie Drake, « Why the Nederlanders Are Out at Wilshire », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]