Ned Ludd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
The Leader of the Luddites, 1812.

Ned Ludd (parfois appelé « John Ludd », « Captain Ludd », « King Ludd » ou « General Ludd ») est un ouvrier militant anglais légendaire de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle, utilisé comme symbole par un mouvement puissant de contestation sociale, afin de se protéger de la répression[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ned Ludd est un « un personnage très probablement mythique », selon l'historien François Crouzet[2].

Il aurait détruit un stock de coton en 1782, et il se serait fait connaître par la destruction organisée des machines (à tisser notamment) qui, selon lui et ses acolytes, remplaçaient peu à peu les artisans humains et ainsi les jetaient au chômage.

Les luddites, qui ont combattu la progression du travail mécanique autour des années 1810, se sont baptisés en son nom et envoyaient des lettres de menaces signées Ludd exigeant des manufacturiers qu'ils renoncent à l'usage des machines, sans quoi elles seront détruites[3].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • La chanson Ballad of Ned Ludd retrace son histoire.
  • Dans l'épisode 8 de la première saison de la série The Blacklist, le criminel donné au FBI par Raymond Reddington est appelé le « Général Ludd ».
  • Le duo composé de Tom Marshallsay et Richard McMaster porte le nom de General Ludd ; c'est un groupe de musique électronique originaire de Glasgow, en Ecosse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ariel Kyrou, Révolutions du Net : Ces anonymes qui changent le monde, Inculte 2012, p. 78 - 80.
  2. François Crouzet (dir.), Travail et emploi : L’expérience anglo-saxonne. Aspects historiques, Presses Sorbonne Nouvelle, , 274 p., 16x24 (présentation en ligne, lire en ligne), « Le Luddisme : essai de mise au point », p. 137-149
  3. Marie Lechner, « Ned Ludd, rage contre les machines », sur Libération, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]