Nimfridius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nebridius)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Nimfridius (et non, comme on le lit trop souvent, Nebridius), qui florissait dans le dernier quart du VIIIe siècle et le premier quart du IXe, est un important dignitaire ecclésiastique de la Gaule carolingienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

En compagnie de Leidrade et de Benoît d'Aniane, il fut, dans deux missions entreprises respectivement au printemps de l'an 799 et au début de l'automne de l'an 800, envoyé par Charlemagne pour ramener à l'orthodoxie les populations d'Espagne et de Septimanie qui avaient adhéré à l'adoptianisme. Toujours avec l'aide de Benoît d'Aniane, il fonda l'abbaye de Lagrasse, dont il fut le premier abbé. Il co-organisa, avec l'archevêque d'Arles Jean II, le concile qui se tint à Arles en mai 813[1]. Il devint plus tard archevêque de Narbonne.

Nimfridius fut en relation avec non seulement Benoît d'Aniane et Leidrade, mais encore avec Alcuin, Agobard (successeur de Leidrade sur le trône épiscopal de Lyon) et Claude de Turin.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Élie Griffe, Histoire religieuse des anciens pays de l’Aude, des origines chrétiennes à la fin de l'époque carolingienne. Paris, A. Picard, 1933, p. 96-103.
  • Ursula Vones-Liebenstein, "Katalonien zwischen Maurenherrschaft und Frankenreich. Probleme um die Ablösung westgotisch-mozarabischer Kirchenstrukturen", in Rainer Berndt (éd.), Das Frankfurter Konzil von 794 (...). Mainz, 1997, première partie, p. 453-505, spéc. p. 471-473.
  • Pascal Boulhol, Claude de Turin. Un évêque iconoclaste dans l'Occident carolingien. Paris, Institut d'études augustiniennes, 2002, p. 18-19, 21 et 54-55 et n. 26.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Monumenta Germaniae Historica, Concilia aevi Karolini, tomus I, pars I (Hannover & Leipzig, 1906), p. 249, 2-4.