Neal Maupay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Neal Maupay
Neal Maupay.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Brentford FC
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Drapeau : Argentine Argentin [1]
Nat. sportive Drapeau : France Français
Naissance (20 ans)
Lieu Versailles (France)
Taille 1,71 m (5 7)
Période pro. 2012-
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
2002-2007 Drapeau : France US Valbonne SA
2007-2012 Drapeau : France OGC Nice
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2012-2015 Drapeau : France OGC Nice 053 0(9)
2015-2017 Drapeau : France AS Saint-Étienne 022 0(3)
2016-2017 Drapeau : France Stade Brestois 032 (13)
2017- Drapeau : Angleterre Brentford FC 000 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2011-2012 Drapeau : France France -16 ans 013 0(6)
2012-2013 Drapeau : France France -17 ans 008 0(4)
2014-2015 Drapeau : France France -19 ans 006 0(4)
2014- Drapeau : France France espoirs 002 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 14 juillet 2017

Neal Maupay, né le à Versailles, est un footballeur franco-argentin qui évolue au poste d'attaquant à Brentford FC.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Neal Maupay naît d'un père français et d'une mère argentine[2]. Il fait ses débuts en pro le contre Brest à 16 ans et 32 jours. Il est le 4e plus jeune joueur à être entré en jeu dans le Championnat de France derrière Laurent Paganelli (15 ans, 10 mois et 3 jours), Joël Fréchet (15 ans, 10 mois et 16 jours) et son coéquipier Albert Rafetraniaina (16 ans et 27 jours).

OGC Nice[modifier | modifier le code]

Il dispute sa seconde rencontre de Ligue 1 le contre Montpellier, au Stade de la Mosson. Il entre en jeu à la 67e minute de jeu à la place de Lloyd Palun, puis il provoque un pénalty en fin de match qui permet à Darío Cvitanich de réduire l'écart au score. Malgré tout, Nice s'incline (3-1). Claude Puel lui accorde une nouvelle fois sa confiance quatre jours plus tard pour la réception de l'Olympique lyonnais, en 1/8e de finale de Coupe de la Ligue, en l'alignant pour la première fois titulaire à la pointe de l'attaque niçoise. Il dispute l’intégralité de la rencontre, remportée 3-1. Il entre deux fois en jeu lors des deux rencontre suivantes de l'OGC Nice en championnat, à domicile face à l'AS Nancy-Lorraine, puis face à l'Olympique de Marseille, au Stade Vélodrome.

Le , il marque son premier but en Ligue 1 dans les dernières secondes du match contre Évian Thonon Gaillard (3-2)[3], devenant à 16 ans, 4 mois et 1 jour le deuxième plus jeune buteur de l'histoire du Championnat de France, échouant à une semaine du record de Laurent Roussey[4]. Le , il ouvre le score lors du 32e de finale de la Coupe de France face au FC Metz (2-3), match pour lequel il était titulaire. Le , l'OGC Nice lui offre son premier contrat professionnel, qu'il inaugure de la plus belle des manières le week-end suivant en marquant le second but niçois au Grand Stade de Lille (0-2). Il dispute les 120 minutes de jeu lors de l’élimination de l'OGC Nice en 16e de finale de la Coupe de France face a l'AS Nancy-Lorraine.

Profitant de la blessure de Darío Cvitanich, il obtient sa première titularisation en championnat le lors de la rencontre face au FC Lorient comptant pour la 24e journée de Ligue 1. De nouveau titulaire la semaine suivante à Furiani, il inscrit le seul but de la rencontre. Il écope lors de ce match de son premier avertissement en pro. Il participe aux trois rencontres suivantes en championnat du Gym et est notamment titulaire pour la troisième fois de la saison lors de la lourde défaite (4-0) face à l'AS Saint-Étienne. Il dispute son dernier match de la saison lors de la défaite (1-0) au Ray contre l'Olympique de Marseille.

Le , Maupay se blesse gravement au genou droit (rupture du ligament croisé antérieur) lors d'une rencontre en CFA 2 face à la réserve de l'OM, ce qui l'éloigne des terrains durant de longs mois[5]. Il effectue son retour la saison suivante, lors de la 21e journée, contre l'AC Ajaccio (victoire 2-0 de l'OGC Nice)[6].

Neal Maupay obtient la nationalité argentine à la mi-novembre 2013[7]. Au cours de la saison 2013-2014, il devient le 4e attaquant le plus utilisé à son club[8].

AS Saint-Étienne[modifier | modifier le code]

Le 10 août 2015, il rejoint l'AS Saint-Étienne pour quatre années plus une en option. Il décide de porter le numéro 14 dans le dos. Pour son premier match, il est l'auteur d'une passe décisive à destination de Romain Hamouma et offre la victoire 1 à 0 face le FC Lorient. Après 4 entrées en jeu en championnat, il connait sa première titularisation le 29 novembre 2015 lors de la réception de Guingamp et délivre une nouvelle passe décisive pour Hamouma sur l'ouverture du score (victoire 3-0)[9].

Lors de cette saison compliquée pour lui (il est peu utilisé) il parvient tout de même à marquer trois buts, deux fois en coupe de France et une fois en ligue 1. Il est titulaire à la pointe de l'attaque contre le LOSC lors de la dernière journée de championnat.

Stade Brestois 29[modifier | modifier le code]

Le 20 juillet 2016, il rejoint le Stade Brestois 29 sous forme de prêt pour 1 an. Il devient rapidement titulaire indiscutable au détriment de l'attaquant maison Youssef Adnane. Lors de la deuxième journée de Ligue 2 il inscrit un but important qui permet à son équipe de l'emporter 2-1 sur Orléans. Il continuera sur ce même rythme en marquant de très beaux buts, il est d'ailleurs nommé deux fois de rang pour le plus beau but de la semaine. Il devient alors le chouchou du public Brestois qui ne cesse de croire en lui. À la première trêve, il comptabilise 4 buts en 5 matches de Ligue 2 soit plus qu'en une année avec l'ASSE.

Brentford[modifier | modifier le code]

Le 13 juillet 2017, il s'engage 4 ans avec Brentford, qui évolue en deuxième division anglaise, pour un montant estimé à 2 millions d'euros[10].

En sélection[modifier | modifier le code]

Maupay est appelé avec l'Équipe de France de football des moins de 16 ans en 2011-2012. Cette saison-là, il dispute 13 matchs et inscrit 6 buts avec les Bleuets. La saison suivante, il intègre l'Équipe de France de football des moins de 17 ans, avec laquelle il dispute 8 rencontre et inscrit 4 buts.

Auteur d'un bon retour à la suite de sa blessure en club, il est appelé pour la première fois avec les Espoirs de Willy Sagnol pour affronter la Biélorussie en éliminatoires de l'Euro 2015, le [11]. Il fait ses débuts lors de la victoire (1-0) contre la Biélorussie le 4 mars [12]. Il est de nouveau retenu avec les Espoirs pour le match amical face à Singapour, le dernier match de Willy Sagnol à la tête des Espoirs[13]. Lors de cette rencontre, il entre en jeu à la mi-temps avant d'inscrire son premier but avec les Espoirs[14].

Le 30 septembre, il est appelé par Patrick Gonfalone pour disputer le premier tour qualificatif de l'Euro U19 2015. Il ouvre le score à la 19e minute de jeu lors du premier match de qualification face à la Macédoine[15], lors de la seconde journée de qualification, il inscrit un nouveau but lors du large succès français (6-0) face au Liechtenstein[16].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Neal Maupay au 11 décembre 2016
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)

continentale(s)

Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd
2012-2013 Drapeau : France OGC Nice Ligue 1 15 3 0 2 1 0 2 0 0 - - - - - - - 19 4 0
2013-2014 Drapeau : France OGC Nice Ligue 1 16 2 1 2 1 0 1 0 0 - - - - - - - 19 3 1
2014-2015 Drapeau : France OGC Nice Ligue 1 13 1 0 1 0 0 1 1 0 - - - - - - - 15 2 0
Sous-total 44 6 1 5 2 0 4 1 0 - - - - - - - 53 9 1
2015-2016 Drapeau : France AS Saint-Étienne Ligue 1 13 1 2 4 2 0 1 0 0 - - - - 3 0 0 21 3 2
2016-2017 Drapeau : France Stade brestois 29 Ligue 2 28 11 1 2 2 1 2 0 0 - - - - - - - 32 13 2
Total sur la carrière 85 18 4 11 6 1 7 1 0 - - - - 3 0 0 96 24 5

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :