Ne coupez pas !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ne coupez pas !
Description de cette image, également commentée ci-après
L'équipe et les acteurs du film en juillet 2018
Titre original カメラを止めるな!
Kamera o tomeru na!
Réalisation Shin'ichirō Ueda
Scénario Shin'ichirō Ueda
Acteurs principaux

Takayuki Hamatsu
Mao
Harumi Shuhama
Yuzuki Akiyama
Kazuaki Nagaya

Sociétés de production Enbu Seminar[1]
Pays de production Drapeau du Japon Japon
Genre Comédie horrifique
Durée 96 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ne coupez pas ! (カメラを止めるな!, Kamera o tomeru na!?) est une comédie horrifique japonaise écrite, réalisée et montée par Shin'ichirō Ueda, sortie en 2017.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une équipe décide de tourner un film de zombies en un seul plan-séquence dans un vieil entrepôt abandonné de la Seconde Guerre mondiale. La situation dégénère lorsqu'elle rencontre de véritables zombies qui les attaquent.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Le film est composé de trois parties.

Partie 1 : le court métrage[modifier | modifier le code]

Dans un grand bâtiment désaffecté, un zombie s'en prend à une jeune femme craintive. En réalité il s'agit du tournage d'un film de série Z, interrompu par un réalisateur autoritaire. Lors d'une pause, de véritables zombies apparaissent : ils sont le résultat d'une ancienne malédiction que le réalisateur a réveillée afin d'obtenir de ses acteurs l'émotion qu'il recherche. Tous sont finalement contaminés, à l’exception de la jeune femme, seule survivante.

Dans cette partie, tournée en un plan-séquence, les acteurs jouent de façon irrégulière, les trucages sont grossiers et bas de gamme, l’histoire est bancale, les raccords peuvent être incompréhensibles, la caméra tombe parfois par terre ou semble être mal stabilisée.

Partie 2 : la préparation du court métrage[modifier | modifier le code]

Un mois auparavant, une productrice a proposé à Takayuki Higurashi, un réalisateur modeste et timoré, de réaliser un film de zombie intitulé « One Cut of the Dead », qui devra durer une demi-heure et être diffusé en direct à la télévision. Takayuki, ne se sentant pas à la hauteur, n'accepte que parce que sa fille Mao, qui rêve d'être une grande réalisatrice, admire l'acteur principal recruté pour le projet. La préparation est difficile en raison de la difficulté technique du tournage, mais aussi des demandes des différents acteurs.

Partie 3 : les coulisses du tournage diffusé en direct[modifier | modifier le code]

Le jour du tournage, les acteurs qui devaient incarner le réalisateur et son assistante ont un accident. Takayuki lui-même joue donc le rôle du réalisateur, assumant à l'écran une personnalité exubérante alors que son caractère est plutôt réservé, et sa femme Harumi prend celui de son assistante, malgré son expérience d'actrice catastrophique.

La demi-heure du tournage est chaotique : de nombreux incidents obligent l'équipe à improviser en permanence, ce qui explique certaines étrangetés du court métrage vu au début. Tout se termine toutefois bien grâce à l'intervention de Mao, et la productrice se réjouit de la réussite du film.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Pour un budget de 25 000 dollars soit 3 000 000 Yen[5],[6], le tournage a lieu en huit jours par des étudiants de l'école d'art dramatique Enbu Seminar de Tokyo[7].

Accueil[modifier | modifier le code]

Sorties et festivals[modifier | modifier le code]

Cette comédie sort préalablement en dans une petite salle d'art et essai à Tokyo, où il devait être diffusé seulement une semaine[8]. Distribuée d'abord par l'école elle-même, elle devient un petit phénomène grâce au bouche-à-oreille[8]. L'entreprise Asmik Ace Entertainment achète les droits de distribution et le diffuse dans près de 300 salles dans le pays avec toujours le même succès[réf. nécessaire].

La société Les films de Tokyo chargée de la distribution pour la France annonce[Quand ?][réf. nécessaire] la sortie du film dans les salles françaises de la version originale sous-titrée en français « Ne coupez pas ! » le .

Box-office[modifier | modifier le code]

Il récolte plus de 26 millions de dollars[9] au box-office japonais de 2018.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Conformément au stéréotype du genre, les personnages attaqués par les zombies deviennent zombies à leur tour. À l'issue d'une série de massacres et de transformations, seule l'actrice principale survit. C'est alors que se produit un basculement de la perspective narrative et stylistique : le spectateur découvre que le film de zombies est enchâssé dans un autre scénario. Celui-ci relate l'histoire du tournage, dans des conditions rocambolesques, par un metteur en scène médiocre entourés d'acteurs de second ordre, d'un film de zombies... De volontairement mauvais film d'horreur qu'il était dans sa première partie, Ne coupez pas ! devient, par cette mise en abyme, un film parodique et burlesque consacré au tournage des films d'horreur[6].

Remake[modifier | modifier le code]

Le , le réalisateur français Michel Hazanavicius sort un remake intitulé Coupez !, film d'ouverture de la 75e édition du Festival de Cannes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) Elizabeth Kerr, « 'One Cut of the Dead': Film Review », sur The Hollywood Reporter, (consulté le ).
  2. (en) « Kamera o tomeru na! (2017) – Release Info », sur Internet Movie Database (consulté le ).
  3. Okamoto Takeshi, « La culture zombie au Japon et la peur de la contamination par « l’autre » », sur Nippon, (consulté le ).
  4. « Ne coupez pas ! (One Cut of the Dead) (2017) », sur Festival international du film de La Roche-sur-Yon (consulté le ).
  5. (en) « 'One Cut of the Dead': Film Review | Filmart 2018 », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  6. a et b « Ne coupez pas ! : une leçon de cinéma… chez les zombies », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Ne coupez pas ! Une comédie horrifique complètement folle ! | TekuTeku Japan », (consulté le )
  8. a et b « Ne coupez pas ! de Shinichirô Ueda - (2017) - Film d'épouvante, Film d'horreur » (consulté le )
  9. « One Cut of the Dead », sur Box Office Mojo (consulté le )
  10. « Palmarès du 9e Festival International du Film de La Roche-sur-Yon ! », sur fif-85.com (consulté le )
  11. « Ne coupez pas ! remporte le Soleil d'Or du public à Kinotayo », sur japanfm.fr, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]