Ndumu (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ndumu.
Porteurs Mindoumbous entre Lekéty (Alima) et Franceville (Ogooué), vers 1900.

Les Ndumu (ou Bandumu) sont une population d'Afrique centrale vivant au Gabon, dans la province du Haut-Ogooué.

Langue[modifier | modifier le code]

Gardien de reliquaire[1].

Leur langue est le ndumu (ou bandoumou, doumbou, dumbu, lendumu, mindoumou, mindumbu, minduumo, ndumbo, ndumbu, nduumo, ondoumbo, ondumbo), une langue bantoue dont le nombre de locuteurs était estimé à 4 310 en 2000[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Musée du quai Branly
  2. (en) « Fiche langue (code «nmd») », dans la base de données linguistique Ethnologue.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hubert Binga, Histoire de la chefferie ndumu de 1879 à 1958, Université Omar Bongo, Libreville, 1989, 139 p. (mémoire de maîtrise d'Histoire)
  • Hubert Deschamps, « Ndoumou », in Traditions orales et archives au Gabon. Contribution à l'ethno-histoire, Berger-Levrault, Paris, 1962, p. 58-59
  • Raymond Mayer et Hubert Binga, « Trajets migratoires et parlers ndumu », in Cahiers gabonais d'anthropologie, 1-1997, p. 61-92
  • Gilbert Puech, « La longue marche des Ndumu », in Pholia, 1987, 2, p. 139-161

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :