Ndikiniméki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ndikiniméki
Ndikiniméki
Célébration de la Journée de la Femme rurale en 2015.
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Centre
Département Mbam-et-Inoubou
Démographie
Population 17 462 hab. (2005[1])
Géographie
Coordonnées 4° 46′ 54″ nord, 10° 49′ 07″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Région du Centre (Cameroun)
Voir sur la carte administrative du Centre (Cameroun)
City locator 14.svg
Ndikiniméki
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Voir sur la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Ndikiniméki
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Voir sur la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Ndikiniméki

Ndikiniméki est une commune du Cameroun située dans la région du Centre et le département du Mbam-et-Inoubou.

Population[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2005, la commune comptait 17 462 habitants[1], dont 8 874 pour la ville de Ndikiniméki.

Organisation[modifier | modifier le code]

Outre Ndikiniméki et ses quartiers, la commune comprend notamment les villages suivants[1] :

Personnalités nées à Ndikiniméki[modifier | modifier le code]

Missimikim Martial Manfred, Leader de la société civile. Expert consultant international en sécurité routière. Président Fondateur de l'association Securoute Afrique. Coordonnateur du Réseau Africain des ONGs, Experts et consultant de sécurité routière depuis 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Troisième recensement général de la population et de l'habitat (3e RGPH, 2005), Bureau central des recensements et des études de population du Cameroun (BUCREP), 2010.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le devenir des sociétés paysannes : le cas du secteur Alinga (arrondissements de Ndikiniméki et de Bokito, Cameroun), Institut panafricain pour le développement, Région Afrique centrale francophone, Douala, 1980, 69 p.
  • Dictionnaire des villages du Mbam, ORSTOM, Yaoundé, , 62 p., [lire en ligne]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]