Naziha Réjiba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Naziha Réjiba en 2015

Naziha Réjiba (arabe : نزيهة رجيبة) est une journaliste tunisienne et défenseuse des droits de l'homme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Connue sous le pseudonyme Oum Zied (أم زياد), elle est la cofondatrice en 2000 du magazine Kalima aux côtés de Sihem Bensedrine[1]. Sous la présidence de Zine el-Abidine Ben Ali, elle déclare vivre sous surveillance policière constante et être l'objet d'attaques régulières[1].

En 2001, elle fait partie des fondateurs du Congrès pour la République, aux côtés de Moncef Marzouki, dont elle devient numéro deux en tant que secrétaire générale ; elle en démissionne en 2012[2].

En 2009, Réjiba reçoit le prix international de la liberté de la presse remis par le Comité pour la protection des journalistes[1].

Elle est mariée à l'homme politique Mokhtar Jallali, ministre des gouvernements Ghannouchi II et Caïd Essebsi.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Profil de Naziha Réjiba (Comité pour la protection des journalistes)
  2. « « Je ne supporte plus les insultes des jeunes d'Ennahdha ou du CPR », s'offusque-t-elle ! », Le Temps, 1er mars 2012