Nature, le nouvel eldorado de la finance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nature, le nouvel eldorado de la finance
Réalisation Denis Delestrac, Sandrine Feydel
Sociétés de production VIA DECOUVERTES FILMS, ARTE France
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Nature, le nouvel eldorado de la finance est un film documentaire d'investigation réalisé par Sandrine Feydel et Denis Delestrac (en), sorti en 2015. Produit par VIA DECOUVERTES FILMS et ARTE France, le film a été diffusé en février 2015 en France et Allemagne. Il est distribué internationalement en deux versions par Java Films, sous le titre de « Banking Nature ».

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cette section n’est pas rédigée dans un style encyclopédique. Améliorez sa rédaction !

Nature, le nouvel eldorado de la finance est une investigation internationale sur la financiarisation de la Nature.

Le film montre comment la protection de l'environnement est devenue un marché mondial. Il révèle l’appétit de la finance pour ce nouveau secteur économique. Il dévoile les risques majeurs qu’encourent la nature et les hommes. Il prouve les liens entre les acteurs de ces nouveaux marchés et les responsables de la dernière crise financière mondiale, le vivant est une nouvelle frontière pour engranger des profits. L’enquête divulgue le rôle des lobbies auprès des institutions internationales pour développer cette nouvelle branche du « green business ». Enfin, il questionne la légitimité même de ces nouveaux marchés.

Nature, le nouvel eldorado de la finance pose des questions éthiques : qu’est-il légitime de posséder, d’acheter ? Peut-on tout placer en banque, y compris la planète, pour s’enrichir ? Les multinationales, les marchés et la finance peuvent-ils acheter les espèces vivantes et être garants de leur protection ? Quelles garanties avons-nous sur la bonne gestion et la préservation de ce patrimoine naturel universel ? Ces questions sont fondamentales, surtout lorsque l’on constate[interprétation personnelle], d’une part, que ce sont les entreprises les plus destructrices de l’environnement qui s’intéressent à ces marchés (comme les industries minières et pétrolières) et, d’autre part, que ce sont les responsables mêmes de la crise financière qui favorisent leur développement.

L’investigation montre que des banques et fonds d’investissement achètent, partout sur la planète, d’immenses zones naturelles riches en espèces animales et végétales en danger. Nous découvrons qui ils sont et le film expose la façon dont ils en retirent des profits. Il raconte comment ces réserves naturelles sont monétarisées et financiarisées en étant transformées en produits boursiers qui pourraient devenir spéculatifs.

En nous[Qui ?] appuyant sur des situations concrètes en Ouganda, où des populations sont victimes de ces nouveaux marchés, au Brésil, où une vaste mystification[non neutre][précision nécessaire] a cours en Amazonie, aux États-Unis et en Malaisie, où des banques « protègent » désormais des espèces animales en danger, nous confrontons ces acteurs aux dangers auxquels ils exposent l’environnement et les populations. Nous[Qui ?] interrogeons les politiques qui les soutiennent. Car le débat est virulent[réf. souhaitée]. Certains économistes[Lesquels ?] voient dans ces transactions les prémisses d’une nouvelle crise financière[réf. souhaitée].

Prix et festivals[modifier | modifier le code]

Sélections officielles[modifier | modifier le code]

  1. UK Premiere au Frontline Club London 2015 (UK)
  2. Byron Bay Film Festival 2015 (Australia)
  3. Life  Sciences  Film festival 2015 (Czech Republic)
  4. Innsbruck Nature Film Festival 2015 (Austria)
  5. Ficma Latam 2015 (Mexico)
  6. CineEco Seia 2015 — International Environmental Film Festival Serra da Estrela  (Portugal)
  7. Environmental Film Festival Melbourne 2015 (Australia)
  8. Matsalu Nature Film Festival 2015 (Estonia)
  9. Prix Italia (section « prix spéciaux : prix Milano Expo 2015 ») - (Italie)
  10. Filmambiente 2015 ( Brazil)
  11. Naturvision Film festival 2015 (Allemagne)
  12. GlobaLE Film Festival 2015 (Leipzig, Allemagne)
  13. DREFF 2015 / Dominican Republic Environmental Film Festival
  14. 7th Kuala Lumpur Eco Film Festival 2015 (Malaisie)
  15. Festival de Namur 2015 (Belgique)
  16. FICMA  2015 in Barcelona (Spain)
  17. Ahvaz International Science Film Festival 2015 (Iran)
  18. IX Ahmed Attia Award 2015
  19. IDFA/International Documentary Film Festival Amsterdam 2015 (Pays-Bas)[1]
  20. FIGRA, Festival international du grand reportage d'actualité et du documentaire de société - Catégorie « Autrement vu » 2016 (France)
  21. ZagrebDox Catégorie "Controversial Dox" 2016 (Croatie)
  22. Festival du film vert 2016 (Suisse romande & France)[2]
  23. Green Film Festival in Seoul 2016 (Corée)
  24. 10th Edition of "Addis International Film Festival"2016 (Ethiopie)[3]

Prix obtenus[modifier | modifier le code]

  1. Winner of the Expo Milano 2015 Prize (Italie)
  2. Best Feature Film/Full Length Documentary at the 8th Kuala Lumpur Eco Film Fest 2015 - KLEFF2015 (Malaisie)[4]
  3. The Award of the Faculty of Forestry and Wood Sciences" at the Life Sciences Film Festival à Prague - LSFF 2015 (République tchèque)
  4. Grand Prize of the City of Innsbruck 2015 (Innsbruck Nature Film Festival, Autriche)[5]
  5. Best International Feature Award at Planet in Focus Environmental Film Festival of Toronto 2015 (Canada)[4],[6]
  6. Best Short Documentary Golden Sun at the International Environmental Film Festival Barcelona 2016 – FICMA (Spain Best Short Documentary Golden Sun at the International Environmental Film Festival Barcelona 2016 – FICMA (Espagne)[4]
  7. Special Prize « Emys Foundation » at the International Environmental Film Festival Barcelona 2016 – FICMA (Espagne)[4]
  8. Prix "Greenpeace"  au festival du Film vert de Genève 2016 - FFV (Suisse)[4]
  9. Prix Planet. International Doc Festival (Brésil)

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Formats : 90 min, 52 min
  • Thématiques : Nature, société
  • Images : Michel Anglade
  • Monteurs : Guillaume Quignard
  • Musique : Stéphane Lopez
  • Mixage : Mathieu Cochin, Pom'Zed
  • Diffusion : ARTE
  • Production : ARTE France & VIA DECOUVERTES FILMS
  • Distribution : JAVA Films
  • Pays de diffusion : France, Angleterre, Belgique, Brésil, Écosse, Équateur, États-Unis, Inde, Malaisie, Ouganda, Suisse

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Catalogue IDFA 2015 », sur issuu.com, p. 147.
  2. Festival du film vert, « Nature, le nouvel eldorado de la finance (Banking nature) », sur festivaldufilmvert.ch.
  3. (en) « Addis Film Festival », sur addisfilmfestival.org.
  4. a b c d et e film-documentaire 2015.
  5. (en) Innsbruck Nature Film Festival, « Winners 2015 INFF », sur inff.eu.
  6. Sunny Side of the doc, 2016 [PDF] p. 3 sur arte.tv.

Voici quelques articles qui parlent du film ;

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]