Direction des Opérations de la Central Intelligence Agency

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis National Clandestine Service)
Aller à : navigation, rechercher

La direction des opérations (Directorate of Operations) est une des principales directions de la Central Intelligence Agency (CIA) avec la direction de l'Analyse (Directorate of Analysis, ex-Directorate of Intelligence) et la direction de la science et technologie (Directorate of Science and Technology (DS&T)). Elle est chargée des activités de renseignement humain et des opérations clandestines de la CIA[1] et, au-delà de ses activités propres, coordonne « l'ensemble des activités humaines de renseignement à l'étranger, y compris celles du FBI et du Département de la Défense »[2].

La direction des opérations était connue sous le nom de direction des plans (Directorate of Plans) de 1951 à 1973, direction des opérations de 1973 et 2005 et National Clandestine Service (NCS) de 2005 à 2015.

En 2009, le NCS était fort de 5 000 personnes[3]. Le nombre d'officiers traitants est incertain ; en 2004, il était de moins de 1 100 officiers traitants en opération dans le monde[4], dont environ 160 opérant sous non-official cover (NOC) et 100 diversified cover officers (DCO, contractuels travaillant outre-mer)[5].

En 2009, son personnel opérait depuis 250 ambassades et consulats dans 170 pays[3].

Direction[modifier | modifier le code]

Directeurs[modifier | modifier le code]

Le Director of the National Clandestine Service (DNCS) dirige le National Clandestine Service. Ce poste a été créé le 1er décembre 1950, et du 4 janvier 1951 au 1er mars 1973, il s'appelait Deputy Director for Plans (DD-P). Il a ensuite été renommé Deputy Director for Operations (DD-O) puis, en 2004, DNCS. La politique de la CIA est habituellement de ne pas divulguer le nom du DD-O, mais l'identité du DNCS Michael Sulick était dévoilée sur le site internet de la CIA en 2010[6]

Organisation[modifier | modifier le code]

En 2015, peu avant la réorganisation de la CIA par John Brennan, l'organigramme du National Clandestine Service était le suivant[12] :

  • Africa (AF) Division ;
  • Central Eurasia (CE) Division ;
  • East Asia (EA) Division ;
  • Europe (EUR) Division ;
  • Latin America (LA) Division ;
  • Near East (NE) Division ;
  • National Resources (NR) Division :
    • National Collection Branch (NCB),
    • Foreign Resources Branch (FRB),
  • Counterterrorism Center (CTC) ;
  • Counterintelligence Center (CIC) ;
  • Counterproliferation Center (CPC) ;
  • Crime and Narcotics Center (CNC) ;
  • Global Development Center ;
  • Information Operations Center (IOC) ;
  • National Resettlement Operations Center (NROC) ;
  • Iran Operations Center ;
  • Special Activities Center ;
  • Clandestine Information Staff ;
  • Human Resources Staff ;
  • Operations and Resources Management Staff ;
  • Policy Coordination Staff ;
  • Community HUMINT ;
  • Intelligence and Foreign Liaison ;
  • Technology Management Office ;
  • Tradecraft and Training Division ;
  • Support Resources Staff.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Dans la série The Blacklist- bien que la Direction des Opérations de la CIA n'apparaît pas en tant que telle - Peter Kotsiopulos, est le directeur du National Clandestine Service (le nom de la Direction des Opération de 2005 à 2015)

Source[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Unclassified Version of March 6, 2015 Message to the Workforce from CIA Director John Brennan: Our Agency’s Blueprint for the Future », sur https://www.cia.gov, (consulté le 5 mai 2016).
  2. Un nouveau service secret américain
  3. a et b (en) Matthew M. Aid, Intel Wars : The Secret History of the Fight Against Terror, New York, Bloomsbury Press, (ISBN 978-1-60819-481-0), p. 45
  4. (en) Douglas Jehl, « Abundance of Caution And Years of Budget Cuts Are Seen to Limit C.I.A. », The New York Times,‎ , A18 (lire en ligne)
  5. (en) Loch K. Johnson, « Evaluating “Humint”: The Role of Foreign Agents in U.S. Security », papier présenté à la 50th Annual Convention « Exploring the Past, Anticipating the Future » de l'International Studies Association (ISA), New York, février 2009 [lire en ligne]. Un article du même titre a par la suite été publié : (en) Loch Johnson, « Evaluating “Humint”: The Role of Foreign Agents in U.S. Security », dans Comparative Strategy, vol. 29, n° 4, 2010, p. 308-332
  6. Leadership, consulté le 3 avril 2010
  7. Director Leon E. Panetta Announces New National Clandestine Service Chief, communiqué de la CIA, 21 juillet 2010
  8. Tribute to John D. Bennett
  9. CIA director faces a quandary over clandestine service appointment
  10. (en) Gina Cheri Haspel, ex-Acting CIA Covert Head, Cryptome.org, 9 mai 2013
  11. (en) « CIA's new top clandestine spy outed on Twitter hours after being chosen despite still being undercover », Daily Mail,‎ (lire en ligne)
  12. (en) Lauren Harper, « First Complete Look at the CIA’s National Clandestine Service Org Chart », sur blog de la National Security Archive, (consulté le 20 août 2016)