Nathalie Bondil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nathalie Bondil
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directrice
Musée des beaux-arts de Montréal
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Activité
Autres informations
Distinctions
Chevalière de l'Ordre national du Québec ()
Membre de l'Ordre du Canada (d) ()
Officier des Arts et des Lettres‎ ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Nathalie Bondil, née à Barcelone le 19 février 1967[1], de double nationalité française et canadienne, est directrice générale et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal depuis 2007.

Entrée au Musée en 1999, elle est la première femme à diriger cette institution[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Nathalie Bondil est diplômée en histoire de l’art de l’École du Louvre. Elle réussit en 1994 le concours de l'école nationale du patrimoine de Paris, où elle obtient en 1996 un diplôme spécialité « musées », grâce auquel elle devient membre du corps des conservateurs du patrimoine d’État[3]

De 1996 à 1998, elle travaille notamment au musée des Monuments français (aujourd’hui intégré à la Cité de l'architecture et du patrimoine) comme conservatrice responsable de la nouvelle muséographie des salles du XVIIe au XXe siècle dans le cadre du projet de rénovation du musée.

Elle se joint au Musée des beaux-arts de Montréal en 1999 comme conservatrice de l'art européen de 1800 à 1945 puis devient conservatrice en chef en 2000. Elle dirige alors simultanément les services de la conservation, de la restauration, de la bibliothèque, des archives, des éditions scientifiques et des expositions. En 2007, elle endosse le double rôle de directrice générale et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal[4][réf. insuffisante].

En 2011, avec l’ajout d’un 4e bâtiment, le pavillon d’art québécois et canadien Claire et Marc Bourgie[5], Nathalie Bondil entreprend avec son équipe l’étude, la restauration et le redéploiement de 4 000 œuvres de la collection, des cultures du monde aux maîtres anciens, à l’art canadien et contemporain[réf. souhaitée].

En 2012, elle dirige l'expansion des espaces éducatifs pour les groupes scolaires et les familles: les Studios Art & Éducation Michel de la Chenelière.

Au cours des dix dernières années, Nathalie Bondil a affirmé la pertinence sociale du MBAM par une culture de l'innovation, une approche résolument multidisciplinaire, une empase sur l'éducation et le respect des publics, des valeurs de concertation et de coopération[non neutre]. Elle vise à faire du MBAM un musée humaniste par l'éducation et le bien-être des citoyens et de la société[réf. nécessaire].

Nathalie Bondil est vice-présidente du Conseil des arts du Canada et membre des conseils d'administration de la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain et du Council for Canadian American Relations, de l'Association of Art Museum Directors (AAMD), du French Regional & American Museum Exchange (FRAME), de l'Organisation des directeurs des musées d'art du Canada (ODMAC/CAMDO), de la Fonderie Darling (Bureau des gouverneurs), du Comité conseil - Chaire de recherche de l'UQÀM sur la gouvernance des musées et le droit de la culture, et du Comité consultatif national des HEC (Montréal). Elle a été vice-présidente et membre du comité de programmation de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

Commissariat et programmation d'expositions[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause. Considérez son contenu avec précaution. Améliorez-le ou discutez-en. (mai 2018)

Commissariat[modifier | modifier le code]

  • Métamorphoses. Dans le secret de l'atelier de Rodin (2015), MBAM et Musée Rodin (Paris)
  • Merveilles et mirages de l'orientalisme. De l'Espagne au Maroc, Benjamin-Constant en son temps (2015), MBAM/Musée des Augustins (Toulouse)
  • Il était une fois l'impressionnisme: chefs-d'œuvre de la peinture française du Clark (2012), MBAM/Sterling and Francine Clark Art Institute
  • Lyonel Feininger : de Manhattan au Bauhaus (2012), MBAM.
  • Rouge Cabaret, Le monde effroyable et beau d'Otto Dix (2010 – 2011), Neue Galerie, New York / MBAM
  • J. W. Waterhouse: Le jardin des sortilèges (2009-2010) Groninger Museum, Pays-Bas / Royal Academy of Arts, Londres / MBAM.
  • ¡Cuba! Art et histoire de 1868 à nos jours (2008 – 2009), MBAM / Musée de Groningue (Pays-Bas)
  • Van Dongen. Un fauve en ville (2008-2009), MBAM/ Nouveau Musée National de Monaco / Museu Picasso (Barcelone)
  • Pour l’Art ! Œuvres de nos grands collectionneurs (2007-2008), MBAM
  • Maurice Denis : le paradis terrestre (2006-2007), Musée d’Orsay /MBAM Museo d’Arte Moderna e Contemporanea di Trento e Rovereto (Italie).
  • Catherine la Grande : un art pour l’Empire (2005-2006); MBAM / Musée des beaux-arts de l’Ontario (Toronto)
  • L’invitation au voyage : l’avant-garde française de Gauguin à Matisse de la collection du musée de l’Ermitage (2002-2003), MBAM / Musée des beaux-arts de l'Ontario (Toronto)
  • Picasso érotique (2001), Musée du jeu de paume / MBAM / Museu Picasso, Barcelone.
  • Hitchcock et l’art : coïncidences fatales (2000-2001), MBAM / Musée national d'art moderne, Paris.

Honneurs et distinctions[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

2018[modifier | modifier le code]

  • Prix Peter Herrndorf du leadership dans les arts, Business for the Arts
  • Chevalière de l'Ordre de Montréal

2017[modifier | modifier le code]

  • Prix Femmes d’affaires du Québec Cadre, dirigeante ou professionnelle, organisme à but non lucratif  - Prix Fasken Martineau Réseau des Femmes d’affaires du Québec
  • Prix Paul Gérin-Lajoie
  • Personnalité de l'année en culture (La Presse)

2016[modifier | modifier le code]

  • Promue au grade d'Officier dans l'Ordre des Arts et des Lettres (République française) pour son investissement constant au service de la culture.
  • Médaille de l'Assemblée nationale[6] remise lors de la Journée international de la femme pour ses réalisations exceptionnelles .

2015[modifier | modifier le code]

  • Nommée Membre de l'Ordre du Canada[7] pour sa contribution au rayonnement de la culture et des arts en tant que muséologue et administratrice.
  • Doctorat honoris causa l'Université de Montréal en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle au développement du MBAM, à la promotion de la culture et de l'éducation populaire et à la consolidation des relations entre le milieu muséal et l'Université de Montréal[8]
  • Prix Camille-Laurin de l'Office québécois de la langue française[9] pour son engagement et sa contribution remarquable à l'enrichissement et au rayonnement du français dans le milieu culturel et au sein de la société québécoise.

2014[modifier | modifier le code]

  • Médaille Jacques Cartier[10] du Centre Jacques Cartier

2013[modifier | modifier le code]

  • Doctorat ès lettres honoris causa[11] de l'Université McGill durant l’installation de la professeure Suzanne Fortier à titre de 17e principale et de 13e vice-chancelière de l’Université McGill.
  • Prix Samuel de Champlain[12] de l'Institut France-Canada pour sa contribution exceptionnelle au domaine de la muséologie.

2012[modifier | modifier le code]

  • Médaille du jubilé de diamant[13]

2011[modifier | modifier le code]

2010[modifier | modifier le code]

  • Prix Femmes de mérite 2010, dans la catégorie Arts et culture, décerné par la Fondation du Y des femmes de Montréal aux femmes qui se sont illustrées dans une sphère d’activité au rayonnement national et international[14].

2009[modifier | modifier le code]

  • Élue Personnalité de la semaine par La Presse et Radio-Canada pour son apport considérable au rayonnement de Montréal[1].
  • Le catalogue de l'exposition ¡Cuba! Art et Histoire de 1868 à nos jours, ouvrage qu'elle a dirigé, est sélectionné parmi le top ten des livres d’art par l’American Library Association.

2008[modifier | modifier le code]

  • Nommée au grade de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres, distinction remise par le gouvernement français afin de souligner son travail de commissaire générale pour l'exposition ¡Cuba! Art et Histoire de 1868 à nos jours, jugée comme étant un projet culturel rassembleur entre le Canada, Cuba et les États-Unis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]