Nathalie Amiel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amiel.
Nathalie Amiel

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance (47 ans)
à Béziers
Taille 1,68 m (5 6)
Position Troisième ligne aile
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1982-1992
1992-2002
SFN XV Narbonnais
Saint-Orens rugby féminin
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1986-2002Drapeau : France France56 ()
Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
2003-2006
2006-2014
2009-2012
Saint-Orens rugby féminin
Quint-Fonsegrives
Drapeau : France France

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 26 décembre 2016.

Nathalie Amiel, née le [1] à Béziers, est une ancienne joueuse et maintenant entraineur de rugby à XV française (de 1,68 m pour 74 kg).

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle commence par jouer au basket avant de choisir finalement le rugby[2]. En 1982, alors qu'elle n'a que 12 ans, c'est sa mère qui l'inscrit au Stade Féminin Narbonnais. En parallèle, elle intègre aussi l’école de rugby de son village, Capestang, où elle joue avec les garçons, c’était la première année que les filles y étaient autorisées[3]. Elle joue le samedi avec les garçons de Capestang en Minimes, et le dimanche avec les filles de Narbonne en Seniors, chez lesquelles, à cause de son jeune âge, elle est surclassée pour pouvoir jouer avec elles[3]. Repérée dans les sélections jeunes régionales, elle est ensuite incorporée directement dans un stage de cadets masculins en Languedoc, par Olivier Saisset[2].

Elle joue 10 saisons au Stade Féminin Narbonnais, avec qui elle gagne la Coupe de France en 1991. Elle part ensuite sur Toulouse pour rejoindre le Saint-Orens rugby féminin. Elle évolue également 10 ans sous les couleurs de Saint-Orens. Elle remporte un titre de Championnes de France en 1993, et joue 3 autres finales du championnat (1994, 1997 et 2002). Et ce sera sous les couleurs de ce club qu’en 2002, à 32 ans, elle mettra un terme à ma carrière de joueuse[3].

En 1986, elle connaît sa première sélection avec l'équipe de France de rugby à XV féminine. Les dirigeants doivent alors faire une dérogation pour qu'elle puisse jouer malgré son jeune âge[3].

De 1986 à 2002, elle porte 56 fois le maillot de l’équipe de France, essentiellement au poste de 3e ligne aile. Elle participe à 3 Coupes du Monde : au Pays de Galles en 1991, en Ecosse en 1994, et en Espagne en 2002. L'équipe de France terminent 3e lors de ces 3 compétitions. Elle ne peut participer à la Coupe du monde 1998, car elle donnait naissance à son fils aîné, Quentin. Elle compte également 4 titres de Championnes d’Europe (1988, 1996, 1999 et 2000), et remporte un Grand Chelem pour son dernier Tournoi des 6 Nations, en 2002[3].

Elle passe alors ses brevets d’État, son BE1 en 2003 puis le BE2 en 2006, notamment en compagnie entre autres de Franck Azéma, Philippe Rougé-Thomas et Philippe Benetton, et elle entraîne les filles de Saint Orens de 2003 à 2006, où elle est secondée par Gilles Bras pour les avants, et par Gilles Bastouille pour les trois-quarts. Elle part ensuite entraîner l’équipe Seniors masculine de Quint-Fonsegrives, un club de Haute-Garonne qui évolue alors en séries, et avec qui elle reste jusqu’en 2012[3].

De 2006 à 2008, elle entraîne aussi l'équipe de France A au côté de Gérald Bastide. Puis de 2009 à 2014, elle entraîne l'équipe de France féminine en compagnie de Christian Galonnier. Durant cette période, l'équipe de France termine 4e} de la Coupe du monde 2010 (en Angleterre), 3e de la Coupe du monde 2014 (à Paris), et réalisr le Grand Chelem lors du Tournoi des Six Nations 2014.

En 2012, elle quitte Quint-Fonsegrives pour s’occuper de l’école de rugby de Capestang Puisserguier, et enseigne le sport à l’école primaire en tant qu’éducatrice sportive[3].

Elle a été décorée de Chevalier de l'Ordre national du mérite.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueuse[modifier | modifier le code]

  • Sélectionnée en équipe de France A de 1986 (à 15 ans et demi) à 2002
  • Tournoi des VI Nations en 2002 (grand chelem)
  • Championne d'Europe en 1988, 1996, 1999 et 2000
  • Vice-championne d'Europe en 1995
  • 3e de la Coupe du monde en 1991, 1994 et 2002
  • Championne de France en 1993 avec Saint-Orens
  • Coupe de France en 1991 avec le SFN XV Narbonnais
  • Vice-championne de France en 1994, 1997 et 2002 avec Saint-Orens

Entraîneur[modifier | modifier le code]

  • 4e de la Coupe du Monde féminine en 2010
  • Montée en 2e série avec Quint-Fonsegrives (comité Midi-Pyrénées) après la saison 2008/2009
  • Grand Chelem, Tournoi 6 Nations 2014
  • 3e de la coupe du Monde féminine en 2014
Année Sélection Tournoi Poste Classement IRB à la fin de l'année Tournoi Coupe du monde
2009 Drapeau : France France féminines Six Nations Entraîneuse en chef 5e 4e -
2010 Drapeau : France France féminines Six Nations Entraîneuse en chef 5e 2e 4e
2011 Drapeau : France France féminines Six Nations Entraîneuse en chef 3e 2e -
2012 Drapeau : France France féminines Six Nations Entraîneuse en chef 3e 2e -
2013 Drapeau : France France féminines Six Nations Entraîneuse en chef 5e 2e -
2014 Drapeau : France France féminines Six Nations Entraîneuse en chef 4e Vainqueur (Grand Chelem) 3e

Famille[modifier | modifier le code]

Elle a deux fils, Quentin et Robin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 2014 Inductee: Nathalie Amiel », sur worldrugby.org.
  2. a et b « Nathalie Amiel, la grande dame du rugby français », sur www.lemonde.fr, Le Monde, (consulté le 26 décembre 2016)
  3. a, b, c, d, e, f et g « Nathalie Amiel / Educatrice sportive à Capestang », sur www.puissance15.fr, (consulté le 25 décembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]