Nathalie...

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nathalie.

Nathalie… est un film français réalisé par Anne Fontaine, sorti le .

Synopsis[modifier | modifier le code]

Catherine, la quarantaine, gynécologue, apprenant fortuitement que son mari Bernard, homme d'affaires, la trompe, engage une prostituée de luxe qui travaille comme entraîneuse afin qu'elle séduise son mari et lui raconte les détails de leurs rencontres. Elle demande à la fille de jouer pour cela un personnage et de s'appeler Nathalie. Cette dernière accepte. Se crée alors une relation très ambiguë entre les deux femmes, Nathalie emploiera des mots très crus pour décrire ses rencontres avec Bernard. Plusieurs fois le contrat entre les deux femmes se rompt (parce que ça va trop loin ou parce que Catherine n'est plus sûre de ce qu'elle veut) mais chaque fois Catherine relance la relation. Les deux femmes se rapprochent au point que lorsque Nathalie se retrouve sans logement, Catherine lui en trouve un, cette dernière lui présente aussi sa mère. La relation se complique quand Nathalie tenant toujours son rôle annonce à Catherine que Bernard veut vivre avec elle, Catherine demande des explications au mari qui jure ses grands dieux qu'il n'a aucune autre femme dans sa vie. Perplexe, Catherine entraîne Bernard dans le bistrot où elle a l'habitude de rencontrer Nathalie. Quand cette dernière pénètre dans l'établissement et aperçoit le couple, elle s'enfuit. Nathalie confie ensuite alors à Catherine qu'elle a tout inventé, elle n'a jamais rencontré Bernard. Catherine ne lui en veut pas.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le rôle de Nathalie devait au départ être interprété par Vanessa Paradis, mais l'actrice dut renoncer au film pour cause de grossesse. Le rôle échut donc à Emmanuelle Béart, qui interprète ici le rôle d'une prostituée pour la seconde fois, après J'embrasse pas, réalisé par André Téchiné en 1991.
  • C'est la troisième fois que Fanny Ardant et Gérard Depardieu interprètent un couple au cinéma, après La Femme d'à côté en 1981 et Le Colonel Chabert en 1994.
  • Le rôle de la patiente de Catherine est interprété par Aurore Auteuil, la fille de Daniel Auteuil.
  • Le scénario initial, sous le titre de Nathalie Ribout, est de Philippe Blasband. Ce dernier l'a ensuite adapté en pièce et publié en 2003, aux éditions Actes-Sud Papier, dans le même volume que Une liaison pornographique.[1] La pièce est jouée début 2009 à Paris, avec Virginie Efira et Maruschka Detmers dans les rôles tenus au cinéma par Emmanuelle Béart et Fanny Ardant, au théâtre Marigny. À noter que la pièce et le film sont deux variations différentes sur l'idée de départ (dans la pièce, contrairement au film, le couple est séparé et en instance de divorce).
  • Le réalisateur canadien Atom Egoyan s'est inspiré du film pour en faire sa propre version, Chloé (2009).

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Nomination au prix de la meilleure actrice pour Fanny Ardant et Emmanuelle Béart, lors des Prix du cinéma européen 2004.

Lien externe[modifier | modifier le code]