Natalie Depraz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Natalie Depraz
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
Nationalité
Formation
Activité

Natalie Depraz est une philosophe française née le , spécialiste de philosophie allemande, de phénoménologie et, plus avant, de Edmund Husserl. Elle est Professeure à l’Université de Rouen et Membre Universitaire des Archives-Husserl à l’École normale supérieure (ENS/CNRS).

Elle est l’auteure d’une douzaine ouvrages dont Attention et vigilance, à la croisée de la phénoménologie et des sciences cognitives [1] (2014), traductrice de nombreux textes de Husserl et de Fink et éditrice d’une vingtaine d’ouvrages collectifs.

À partir de 1995 et jusqu’à la mort de Francisco Varela en 2001, elle travaille en étroite collaboration avec le neurobiologiste, ainsi qu’avec le psychologue Pierre Vermersch, avec lesquels elle écrit A l’épreuve de l’expérience : pour une pratique phénoménologique [2] (2011), paru en anglais dès 2003 sous le titre : On becoming aware. A pragmatics of experiencing [3].


Biographie[modifier | modifier le code]

Natalie Depraz intègre l’École normale supérieure Fontenay-Saint-Cloud/Paris en 1984. Elle est titulaire d’une Licence (1985) et d’une Maîtrise (1986) en philosophie de l’Université de Paris I-Sorbonne. Son mémoire de Maîtrise dirigé par J. Maurel a pour thème : « Le statut du système dans la Critique de la Raison Pure et la Critique de la Faculté de Juger chez Kant ». Son D.E.A. (1987) à l'Université de Paris X-Nanterre dirigé par J. Seidengart, s’intitule : « Forme et structure dans la Philosophie des formes symboliques de E. Cassirer ». Elle est également titulaire de Licences d’anglais, de linguistique, d’une Licence et Maîtrise d’allemand, de Licence, Maîtrise et DEA de Lettres modernes et d’Ethnologie.

En 1988, Natalie Depraz est Major à l’Agrégation de Philosophie et, la même année, doctorante rattachée aux Archives-Husserl (Paris) et lectrice à l'Université d'Istanbul. De 1991 à 1994 elle est Allocataire Moniteur Normalienne (AMN) à l'Université de Poitiers. Elle soutient son doctorat en Philosophie en 1993 à l'Université de Paris-X Nanterre : « L'altérité entre transcendance et incarnation, le statut de l'intersubjectivité chez E. Husserl », dirigé par J.-F. Courtine. De 1994 à 1997 elle est pensionnaire à la Fondation Thiers (CNRS), puis enseigne au Lycée J. Ferry à Conflans Sainte Honorine pendant 3 ans. Entre 1998 et 2004, elle est Directrice de Programme de recherche au Collège International de Philosophie (Paris). En l’an 2000 elle devient Maître de Conférences à l'Université de Paris IV-Sorbonne, poste qu’elle occupe pendant 6 ans. Dès 2004, elle soutient une Habilitation à diriger des recherches à l'Université de Poitiers sous le titre « Phénoménologie et pratique » et, en 2006, elle est élue Professeure à l’Université de Rouen. De 2007 à 2012, elle est chercheur associé au Centre de recherche en épistémologie appliquée (CREA) à Paris. En 2011, elle devient Présidente de l’Association Gabriel Marcel, et jusqu’en 2013 Directrice du Département de philosophie de l’Université de Rouen. En 2015, elle prend la direction du Master LIS et du Parcours « Philosophie » de ce Master.

En 2017, à l'occasion des élections présidentielles puis législatives elle soutient le programme de La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon.

Philosophie[modifier | modifier le code]

Partant d’une lecture interne des textes de Husserl, notamment des Méditations cartésiennes (1929) et des manuscrits consacrés à l’intersubjectivité (1908-1935), Natalie Depraz dégage dès 1995 l’hypothèse d’une compréhension de l’expérience d’autrui à partir du motif de l’altérité à soi du sujet : "Saisir autrui comme tel oblige à prendre en compte sa relation de ressemblance associative avec moi, puis à enraciner sa teneur propre dans une structure génétique d’altérité à soi qui est co-originairement temporelle et spatiale, c’est-à-dire aussi imageante" [4]. Cette première intuition la conduit à repenser le corps depuis son savoir lucide de lui-même, mais aussi la conscience dans sa dimension processuelle : « l’incarnation est un effort de tous les instants où peut alors réémerger la lucidité dont est dépositaire notre corps, par delà son opacité tendancielle » [5].

Ces différentes enquêtes, à la fois textuelles et expérientielles, sont animées par le souci de révéler la portée pratique de la phénoménologie comme attitude philosophique radicale de pensée et de vie, en montrant à chaque examen d’une question comment on peut la mettre en pratique, notamment depuis l’exercice effectif sa méthode : « L’épochè se déploie selon trois phases principales, une phase de suspension (…), une phase de conversion de l’attention de ‘l’extérieur’ à ‘l’intérieur’, une phase de lâcher-prise ou d’accueil de l’expérience. » [6].

Il s’agit par conséquent de manifester comment les descriptions phénoménologiques sont dépositaires d’une force d’incarnation qu’il s’agit de révéler par une lecture expérientielle, qui prolonge et actualise la lecture d’abord conceptuelle. Le pari de cette mise à l’épreuve pratique conduit Natalie Depraz à inviter à une transformation tout à la fois pragmatiste et empirique de la phénoménologie et à la confronter sur un mode producteur à de multiples savoirs, aussi bien théologique, scientifique, psychopathologique qu’anthropologique [7].

Ses recherches récentes se centrent sur l’attention entendue comme vigilance et non comme seule concentration [8], sur la surprise et la dépression (ANR Emphiline), mais aussi sur la chronicité des pathologies (GRR Adochroniq) et l’expérience du trauma. Elles mettent au centre la relation entre philosophie, sciences cognitives, approches en première personne et santé mentale. Natalie Depraz développe à partir de là une approche qui fait le pari de la complexité de l’expérience singulière du sujet et s’attache à en décrire la micro-temporalité [9].

Prolongeant et examinant à nouveaux frais la recherche de Francisco Varela et le paradigme de la neuro-phénoménologie, elle s’attache depuis quelques années à promouvoir ce qu’elle nomme une cardio-phénoménologie, qui met au centre le système du cœur dans sa dimension à la fois organique, cardiaque, et vécue, émotionnelle, comme dimension complémentaire du cerveau, du corps et de l’environnement du sujet [10],[11].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages théoriques[modifier | modifier le code]

  • Transcendance et incarnation, L'intersubjectivité comme altérité à soi chez E. Husserl, Paris, Vrin, « Bibliothèque d'Histoire de la philosophie », décembre 1995, 364 p. (Préface de R. Bernet, p. 11-20).
  • Lucidité du corps. De l'empirisme transcendantal, Dordrecht, Kluwer, collection « Phaenomenologica », 2001, 249 p.
  • Attention et vigilance. A la croisée de la phénoménologie et des sciences cognitives, Paris, P.U.F., Epiméthée, septembre 2014, 528 p.

Ouvrages pédagogiques[modifier | modifier le code]

  • Husserl, Paris, A. Colin, coll. Synthèse, oct. 1999, 95 p.
  • La conscience, Paris, A. Colin, coll. Synthèse, nov. 2000, 192 p.
  • Plus sur Husserl : une phénoménologie expérientielle, Paris, éd Atlande, 2009, 157 p.
  • Le phénomène, Paris, Bréal, La philothèque « Notions », 2014, 143 p.

Ouvrages exploratoires[modifier | modifier le code]

  • Ecrire en phénoménologue. « Une autre époque de l'écriture », Fougères, Encre marine, mars 1999, 220 p.
  • On becoming aware. A pragmatics of experiencing (en coll. avec F. J. Varela et P. Vermersch), Amsterdam, Benjamin Press, 2003, 281 p. ; Texte français : A l’épreuve de l’expérience. Pour une pratique phénoménologique, Zeta Books, 2011, 368 p.
  • Comprendre la phénoménologie. Une pratique concrète, Paris, A. Colin, oct. 2006, 249 p. Traduction allemande.
  • Le corps glorieux. Phénoménologie pratique des Pères du désert et des Pères de l’Eglise, Bruxelles, Bibliothèque philosophique de Louvain, 2008, 280 p.
  • Lire Husserl en phénoménologue : les Idées directrices…I, Paris, P.U.F.-CNED, 2008, 246 p.
  • Avatar : je te vois, Une expérience philosophique, Paris, Ellipses, nov. 2012, 183 p.

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Eugen Fink, Actes du Colloque de Cerisy-la-Salle (23-30 juillet 1994) (organisé et édité avec M. Richir), Amsterdam-Atlanta, Rodopi, coll. « Elementa », 1997, 367 p.
  • Alterity and Facticity, New Perspectives on Edmund Husserl (en coll. avec D. Zahavi), Dordrecht, Kluwer, 1998, 236 p.
  • La gnose, une question philosophique, Actes du Colloque « Phénoménologie, gnose, métaphysique » organisé à la Sorbonne-Paris-IV, en coll. avec J.-Fr. Marquet, oct. 1998, éditions du Cerf, Paris, 2000, 270 p.
  • Embodiment and Awareness. Perspectives from phenomenology and cognitive science (ed. with S. Gallagher), in : Theoria et Historia Scientiarum, An International Journal for Interdisciplinary Studies, Special issue, Vol. VII, 2003/1, Torun, The Nicolas Copernicus Univerisity Press (Tomasz Komendzinski ed.), 264 p.
  • Special issue on Attention. In Continental Philosophy Review (ed. with A. Steinbock), Dordrecht, Kluwer, 2004, 151 p.
  • Bouddhisme et philosophie. Actes du Colloque, mai 2005, org. et éd. par N. Depraz, F. Bonardel et F. Midal in : Cahiers Bouddhiques n°3, mars 2006, 169p ; DVD Bouddhisme et philosophie. Production et édition Nangpa/J. Mielnik.
  • L’attention. Numéro spécial édité par N. Depraz, Alter no 18, Paris, 2010, 365 p.
  • L’écriture et la lecture : des phénomènes miroir ? L’exemple de Sartre (en coll. avec N. Parant), Rouen, PUHR, coll. « Rencontres philosophiques », no 2, déc. 2011, 166 p.
  • Erôs. Numéro spécial édité par N. Depraz, Alter no 20, Paris, 2012, 251 p.
  • Gabriel Marcel et la phénoménologie. In Présence de Gabriel Marcel, Éditions de l’Association Gabriel Marcel, 2012, no 21, 2012-2013, 184 p. (issu deRelire Gabriel Marcel, Retour critique sur une philosophie concrète (15-17 nov. 2012, Université Catholique de Lyon et Convent La Tourette (L’Arbresle), Colloque présidé par N. Depraz et E. Gabellieri.
  • Première, deuxième, troisième personne, édité par N. Depraz, Bucharest, Zeta Books, octobre 2014, 363 p.
  • Construire le sujet (en coll. avec A. Levita et R. Wintemeyer). Actes du Colloque de 2006, Université de Rouen, Éditions Lambert-Lucas, Limoges, 2014, 371 p.
  • La surprise à l’épreuve des langues (N. Depraz et Cl. Serban eds.), Paris, Hermann, 23 mai 2015.
  • Alain, philosophe rouennais engagé, N. Depraz ed., Rouen, PUHR, Rencontres philosophiques, 2016.
  • La nature : enjeux croisés autour de l’Antiquité, de l’empirisme et de la phénoménologie (N. Depraz & T. Armaner eds.), in : Revue de Sciences humaines Lapsus, Université de Galatasaray, Istanbul-Rouen, 2016.
  • Surprise at the intersection of phenomenology and linguistics (N. Depraz & A. Celle eds.). Colloque du 21-22 mars 2013 (org. N. Depraz), disponible en ligne sur le site du Département de philosophie de l’Université de Rouen, John Benjamins Press, Consciousness and Emotion book series, 2016.
  • Surprise, an emotion ? (N. Depraz & A. Steinbock eds.), (University of Carbondale, 18-22 septembre 2013), Springer, Heidelberg, 2016.
  • La surprise. Numéro spécial édité par N. Depraz, Alter no 24, 2016.

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • Vers une sociologie de l'interpellation éthique dans le face à face - Le cas des relations infirmières/malades et agents de l'ANPE/chômeurs (modélisation d'un régime de compassion - ou régime d'interpellation éthique dans le face à-face - à partir de l'éthique du visage et de la responsabilité pour autrui du philosophe Emmanuel Levinas), avec Philippe Corcuff, Groupe de sociologie morale et politique (GSPM-EHESS), Paris, Document de travail, mai 1995 (cité dans Philippe Corcuff, « Ordre institutionnel, fluidité situationnelle et compassion. Les interactions au guichet de deux CAF », Recherches et Prévisions (CNAF), n° 45, septembre 1996, pp. 27-35, Vincent Dubois, La vie au guichet. Relation administrative et traitement de la misère, Paris, Economica, 1999, et Philippe Corcuff, « De la thématique du "lien social" à l'expérience de la compassion. Variété des liaisons et des déliaisons sociales, Pensée Plurielle, 2005/1, n°9, pp. 119-129).
  • Entretien avec Michel Henry, avec Philippe Corcuff, juin 1996 (publié dans ContreTemps, n°16, avril 2006, pp. 159-170, puis en septembre 2013 sur le site Grand angle).
  • « Une phénoménologie du "nous". Pistes théoriques à propos de la communauté grecque d'Istanbul », dans L'individu aujourd'hui. Débats sociologiques et contrepoints philosophiques (actes du colloque de Cerisy), Philippe Corcuff, Christian Le Bart et François de Singly (dir.), Presses universitaires de Rennes, 2010, pp. 177-190.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • E. Husserl, La crise de l'humanité européenne et la philosophie, Paris, Hatier, Coll. « Profil », 1992, 82 p. traduction et présentation du texte (p. 3 à 49). Publication en ligne : Année ; re-publication chez EdSolem en préparation.
  • E. Fink, VI. Méditation cartésienne, Grenoble, J. Millon, Coll. « Krisis », mars 1994, traduction et Introduction, p. XII-LII. 287 p.
  • E. Husserl, Autour des Méditations cartésiennes (1929-1932), traduction des Sections I et III du Husserliana XV « Zur Intersubjektivität » (en coll. avec P. Vandevelde), Grenoble, J. Millon, Coll. « Krisis », 1998, 307 p.
  • E. Husserl, De la synthèse passive (1918-1926), Introduction (en coll. avec B. Bégout) et collaboration à la traduction avec B. Bégout et J. Kessler, 1998, 430 p.
  • E. Husserl, Textes sur l'intersubjectivité, traduction d'une anthologie de 700 pages issues des trois volumes Husserliana XIII-XIV-XV, « Zur Intersubjektivität », Paris, P.U.F., mai 2001, deux vols. (420, 590 p.)
  • E. Husserl, Psychologie phénoménologique, (en coll. avec Ph. Cabestan, F. Dastur et A. Mazzu), Paris, Vrin, 2001, 346 p.
  • E. Husserl, Phénoménologie de l’attention, Paris, Vrin, 2009, 258 p.
  • E. Husserl, Phénoménologie des émotions. Gefühl. Studien zur Struktur des Bewußtseins (avec M. Gyemant), 114 p. en préparation, proposition acceptée aux éditions Vrin.

Sur Natalie Depraz[modifier | modifier le code]

Chapitre d’ouvrage[modifier | modifier le code]

  • Leiblichkeit und Intersubjektivität bei Natalie Depraz, Chapitre 7, Quatrième Section : « Sieben Porträts aus dem Umkreis der Neuen Phänomenologie in Frankreich », in Hans-Dieter Gondek & Laszlo Tengelyi, Neue Phänomenologie in Frankreich, Berlin, Suhrkamp Taschenbuch Wissenschaft, 2011, pp. 604-640.

Interviews[modifier | modifier le code]

  • A quoi sert de penser, Psychologies magazine. N°264. Dossier philo, juin 2007, p. 117.
  • L’expérience de la méditation est ce qui manque à la phénoménologie comme démarche philosophique d’accès à l’expérience, in Le monde des religions, Hors-série N°18, 2012, Le message du bouddha, pp. 42-43.
  • L’économie de l’attention : mieux vaut faire de cette explosion une ressource, Interview avec Frank Frommer, pp. 39-43, Philosophie Magazine, no 77, mars 2014.
  • Le virtuel permet un rapport plus riche à la réalité, Propos recueillis par Cédric Enjalbert, in Philosophie magazine, Être ou avoir. Posséder a-t-il encore un sens ? no 93, octobre 2015, pp. 54-55.

Presse[modifier | modifier le code]

  • Attention et vigilance, article de R. Maggiori dans Libération du 10 janvier 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Depraz Natalie, Attention et vigilance: à la croisée de la phénoménologie et des sciences cognitives, Paris, PUF, (ISBN 9782130620280)
  2. Depraz Natalie, Varela Francisco, Pierre Vermesch, A l’épreuve de l’expérience : pour une pratique phénoménologique, Paris, Zeta, (ISBN 9789731997506)
  3. (en) Depraz Natalie, Varela Francisco, On becoming aware. A pragmatics of experiencing, Paris, John Benjamins,
  4. Depraz Natalie, Transcendance et incarnation, Le statut de l’intersubjectivité comme altérité à soi, Paris, Vrin, , p22 p. (ISBN 9782711612550)
  5. Depraz Natalie, Lucidité du corps, Paris, Kluwer, (ISBN 9780792369776)
  6. Depraz Natalie, Francisco Varela, P. Vermersch, A l’épreuve de l’expérience. Pour une pratique phénoménologique, Paris, Zeta, , p48 p. (ISBN 9789731997506)
  7. Depraz Natalie, Comprendre la phénoménologie, une pratique concrète, Paris, A. Colin, , p.1-2 p. (ISBN 9782200281472)
  8. Depraz Natalie, Attention et vigilance: à la croisée de la phénoménologie et des sciences cognitives, Paris, PUF, , p. 54-57, p. 98-110 p. (ISBN 9782130620280)
  9. (en) Depraz Natalie, « The 'Failing' of Meaning: A Few Steps into a 'First-Person' Phenomenological Practice », Journal of consciousness studies,‎
  10. (en) Depraz Natalie, « The rainbow of emotions », Cont. Phil. Review,‎
  11. Depraz N. & Desmidt Th, « Cardiophénoménologie », Cahiers philosophiques de Strasbourg,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]