Natalie Bennett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Natalie Bennett
Illustration.
Fonctions
Chef du Parti vert de l'Angleterre et du pays de Galles

(3 ans, 11 mois et 30 jours)
Prédécesseur Caroline Lucas
Successeur Caroline Lucas
Biographie
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Eastwood (Australie)
Nationalité Britannique
Parti politique Parti vert de l'Angleterre et du pays de Galles
Diplômée de Université de Sydney
Université de Leicester

Natalie Bennett, née le 10 février 1966 à Eastwood en banlieue de Sydney en Australie[1], est une journaliste et femme politique britannique. Elle est la chef du Parti vert de l'Angleterre et du pays de Galles de 2012 à 2016[1].

Née dans une famille de la classe ouvrière[1], elle étudie les sciences agricoles à l'Université de Sydney, et parvient à intégrer l'équipe de football (mixte, principalement masculine) de l'université[1]. Ayant obtenu son diplôme de licence, elle travaille un temps pour la presse régionale, puis pour le Bangkok Post en Thaïlande[2]. En 1999, elle s'installe au Royaume-Uni. Elle obtient un Master en communication de masse à l'Université de Leicester. Elle travaille pour le Times à partir de l'an 2000, puis pour le Guardian à partir de 2007. Elle devient éditrice du Guardian Weekly, jusqu'en 2012 lorsqu'elle démissionne pour se consacrer à la politique[1],[3],[4].

Elle rejoint le Parti vert en janvier 2006. Candidate des Verts dans la circonscription de Holborn et St Pancras aux élections législatives de mai 2010, elle y obtient 2,7 % des voix. Elle est élue à la tête du parti en septembre 2012[1],[5], et mène le parti aux élections législatives de mai 2015. Alors que les sondages président un parlement sans majorité, les Verts et d'autres petits partis attirent davantage l'attention que lors des scrutins précédents. Bennett participe à deux débats télévisés rassemblant les dirigeants des principaux partis, sur la BBC et sur ITV, nouveauté au Royaume-Uni[6],[7]. Dans la circonscription de Holborn et St Pancras, elle obtient cette fois 12,8 % des voix, mais termine troisième et n'est donc pas élue députée[8].

Références[modifier | modifier le code]