Natacha Vas-Deyres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Natacha Vas-Deyres
Description de cette image, également commentée ci-après
Natacha Vas-Deyres aux Utopiales 2014.
Naissance (52 ans)
Bordeaux, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Grand prix de l’imaginaire/Jamie Bishop Memorial Award
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Ces Français qui ont écrit demain

Natacha Vas-Deyres (également connue sous le nom de Natacha Vas-Deyres Landriot), née le à Bordeaux, est une essayiste et conférencière française, spécialiste d’anticipation et de science-fiction. Elle a reçu en 2013 le grand prix de l’imaginaire pour son ouvrage Ces Français qui ont écrit demain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégée de Lettres modernes, docteur en littérature française, francophone et comparée, Natacha Vas-Deyres est chargée de cours et chercheuse associée au Laboratoire pluridisciplinaire de recherches sur l'imaginaire appliquées à la littérature (Lapril/CLARE[1]) de l'Université Bordeaux Montaigne[2]. Elle fut formée à la recherche par Claude-Gilbert Dubois, spécialiste de l'utopie littéraire, puis par Bernard Cocula et Philippe Baudorre[3], historiens de la littérature française du XXe siècle.

Ses travaux portent essentiellement sur la reconnaissance de la littérature d'anticipation sociale, notamment celle de l'entre-deux-guerres. Natacha Vas-Deyres cherche à établir l'institution d'une veine littéraire courant des œuvres utopiques françaises depuis le XIXe siècle jusqu'aux romans de science-fiction contemporains (Pierre Bordage, Serge Lehman, Ayerdhal…) pour proposer une histoire globale du genre en France et donner une visibilité à cette littérature « centrale » et « essentielle »[4] de notre temps selon Ray Bradbury.

Ses recherches monographiques sont principalement tournées vers Régis Messac, pour la période de l'entre-deux-guerres, et Michel Jeury, dans le cadre de ses études sur la littérature contemporaine. Elle a publié un ouvrage collectif consacré à l'œuvre journalistique de Régis Messac, écrivain, universitaire, l'un des premiers grands spécialistes de l'utopie et de la science-fiction. Elle est à l'origine de l'exposition désormais itinérante « Entre futurs et terroirs »[5] consacrée à Michel Jeury, qui s'est tenue à Issigeac en Dordogne en 2013 et a co-organisé la 43e convention nationale de science-fiction en à Gradignan (Bordeaux-Métropole).

Depuis 2013, Natacha Vas-Deyres est présidente de l'Association des amis de Michel Jeury et fut vice-présidente du Centre d'études et de recherches sur les littératures de l'imaginaire (CERLI) jusqu'en 2019. Elle est également membre de la Science Fiction Research Association (en), du comité éditorial de la revue universitaire en ligne ResFuturae[6] et de l'Académie Montesquieu[7]. En 2015, elle fonde aux Presses universitaires de Bordeaux la collection « SF Incognita », destinée à la publication d'essais et d'inédits (fiction, textes autobiographiques, correspondance...) consacrés à la science-fiction française ou internationale. Elle participe également à des festivals consacrés aux domaines de l'imaginaire, à la littérature ou à la science (Congrès Boréal au Canada, Les Utopiales à Nantes, Les Imaginales à Épinal, Étonnants voyageurs à Saint Malo, Les Aventuriales à Clermont-Ferrand, le Festival Air et Espace (Bordeaux Métropole), Pint of science, Bordeaux Geek Festival, Animasia...). Dans cette même perspective elle cofonde avec Anne Besson (Université d'Artois) « L'Université de l'imaginaire »[8] sur le site Actusf en 2017. Elle est membre de l'équipe pédagogique du MOOC Science-fiction[9] de l'Université d'Artois et jurée du prix des Imaginales.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ouvrages/Direction de revue[modifier | modifier le code]

  • Voyages intérieurs et espaces clos dans les domaines de l’imaginaire (littérature, cinéma, transmédias) XIX-XXIe siècles, en collaboration avec Delphine Gachet et Florence Plet, revue Le Fil à retordre/CLARE n°1, Université Bordeaux Montaigne, juillet 2020.
  • Frankensteins intermédiatiques/Intermedial Frankensteins, revue Leaves no 9[10]en collaboration avec Jean-François Baillon, Delphine Gachet, Nicolas Labarre et Gilles Menegaldo, .
  • Dossier Pierre Bordage, Res Futurae no 13[11], en collaboration avec Claire Cornillon, .
  • Dossier "Arts et littératures de l'imaginaire", Université de l'imaginaire, en collaboration avec Anne Besson, Actusf, [12].
  • C'était demain : anticiper la science-fiction en France et au Québec (1880-1950), en collaboration avec Patrick Bergeron et Patrick Guay, coll. Eidôlon no 123, Presses universitaires de Bordeaux, 2018, (ISBN 979-1-09-105224-5).
  • Michel Jeury, Carnets chronolytiques, en collaboration avec Richard Comballot, coll. SF Incognita, Presses universitaires de Bordeaux, 2015, (ISBN 979-10-300-0024-5).
  • Les Dieux cachés de la science-fiction française et francophone (1950-2010), en collaboration avec Patrick Bergeron, Patrick Guay et Florence Plet-Nicolas, coll. Eidôlon no 111, Presses universitaires de Bordeaux, 2014 (ISBN 979-10-91052-11-5). [lire en ligne l'avant-propos].
  • Ces Français qui ont écrit demain. Utopie, anticipation et science-fiction au XXe siècle, Paris, Honoré Champion, 2012 (ISBN 9782745323712), réédité en 2013 et 2014 (ISBN 9782745326669)[13].
  • Régis Messac, l’écrivain-journaliste à re-connaître, en collaboration avec Olivier Messac, Éditions ex nihilo, Paris, 2011 (ISBN 978-2-916185-20-0).
  • L’Imaginaire du Temps dans le fantastique et la science-fiction, en collaboration avec Lauric Guillaud, coll. Eidôlon no 91, Presses universitaires de Bordeaux, 2011 (ISBN 9782903440916).

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]