Natacha Litzistorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Natacha Litzistorf
Illustration.
Natacha Litzistorf
Fonctions
Municipale de la ville de Lausanne
En fonction depuis le
Élection 28 février 2016
Réélection 29 mars 2021
Prédécesseur Daniel Brélaz
Directrice d'equiterre
Successeur Hervé Pichelin
Présidente de la FRC
Prédécesseur Monika Dusong
Biographie
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Pully
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Les Verts (Suisse)

Natacha Litzistorf Spina, née le à Pully, est une personnalité politique lausannoise, membre des Verts.

Elle est directrice d'equiterre de 2001 à 2016 et présidente de la Fédération romande des consommateurs de 2014 à 2016. Elle siège à la municipalité de Lausanne depuis le , à la direction du logement, environnement et architecture.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natacha Litzistorf naît le à Pully, près de Lausanne. Elle est fille unique. Ses parents sont fribourgeois, ouvriers dans le secteur de l'horlogerie jurassienne. Son patronyme est d'origine polonaise[1],[2].

Elle passe sa petite enfance en Gruyère, à Enney, ses parents ayant dû la confier à sa grand-mère maternelle lors de la crise horlogère[3], puis sa scolarité à Genève, dans le quartier du Molard. De sa prime jeunesse en Gruyère, elle développe un attachement à l'environnement[1],[4].

Diplômée en sciences politiques de l'Université de Genève, avec une formation postgrade en écologie et en sciences de l'environnement de l'Université de Neuchâtel, elle est également titulaire d'un certificat en politique et droit communautaire de l'environnement de l'Université catholique de Louvain-la-Neuve, en Belgique[5].

Après ses études, elle fait un stage en 1994 chez Équiterre, une association dédiée au développement durable. Elle en prend la direction en 2001[1]. Elle effectue notamment à ce titre un travail de lobbyiste au Parlement suisse[1] de 2004 à 2007[réf. nécessaire] et représente l'association dans plusieurs commissions extraparlementaires fédérales, dont la commission du Fonds suisse pour le paysage et le Conseil de l'organisation du territoire. Elle travaille également pour le Programme de l’OMS/Europe et le réseau Ville santé[1].

Le , elle est nommée à la présidence de la Fédération romande des consommateurs, succédant à Monika Dusong[2],[6].

Elle est mariée depuis 2011 à Francesco Spina, ingénieur en électricité de l'EPFL originaire du sud de l'Italie, qui travaille pour Logitech[1],[7],[8]. Ils n'ont pas d'enfant[1].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Elle entame sa carrière politique en entrant en 2008 au Conseil communal de Lausanne, qu'elle préside en 2013-2014[1]. Elle est également présidente des Verts lausannois[Quand ?][8].

Le , elle est brillamment[9] élue au premier tour à l’exécutif de la municipalité de Lausanne, parvenant à conserver le siège occupé jusque-là par Daniel Brélaz[10] en obtenant 57,6 % des voix et arrivant en cinquième position des six élus (devant le popiste David Payot)[11]. Elle prend la direction des départements du logement, de l'environnement et de l'architecture[9]. Elle est réélue pour un deuxième mandat au second tour le , arrivant avec 15 205 suffrages en quatrième position, à 400 voix du mieux élu, le syndic Grégoire Junod (15 604 suffrages)[12].

Elle dirige notamment le projet de rénovation complet de la place de la gare à Lausanne, intitulé Pôle gare[8],[13].

Elle considère Robert Cramer comme son mentor en politique[1].

Autres mandats[modifier | modifier le code]

Elle préside à partir de 2010 l’association Jardin urbain à Lausanne, organisatrice de la manifestation Lausanne Jardins[1].

En 2002, elle est membre de la délégation officielle suisse[14] du Sommet mondial sur le développement durable à Johannesbourg[15] et la Conférence interministérielle préparatoire à Bali[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i et j Aïna Skjellaug, « Natacha Litzistorf, l’utopiste gagnante », L'Hebdo,‎ (lire en ligne)
  2. a et b « Natacha Litzistorf, la gardienne des consommateurs », Le Temps,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. Charaf Abdessemed, « Portrait des nouveaux magistrats: La Verte transpartisane », sur Lausanne Cités, (consulté le )
  4. Marino Trotta, « «Auprès de mon arbre»: Natacha Litzistorf », Lausanne,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « L’aménagement du territoire peut-il contribuer à améliorer la santé de tous ? », Forum - Bulletin d'information de l'Office fédéral du développement territorial,‎ , p. 51 (lire en ligne)
  6. « Natacha Litzistorf est la nouvelle présidente pour la FRC – Fédération romande des consommateurs », sur FRC.ch, (consulté le )
  7. « Francesco Spina », sur Linkedin.com (consulté le )
  8. a b et c « Natacha Litzistorf Spina – LES VERT·E·S 2021 » (consulté le )
  9. a et b « Natacha Litzistorf, nouvelle élue à l'exécutif de Lausanne (Verts) - Radio », sur Play RTS, (consulté le )
  10. Yelmarc Roulet, « Une Verte diplômée », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  11. « Élection Municipalité du 28 février 2016, premier tour - Lausanne, résultats », sur Élections.vd.ch, (consulté le )
  12. « La gauche triomphe dans les grandes villes vaudoises au 2e tour des communales », sur rts.ch, (consulté le )
  13. « Interview de Natacha Litzistorf sur le chantier titanesque de la gare de Lausanne - Radio », sur Play RTS, (consulté le )
  14. « Participation de la Suisse au Sommet de Johannesburg : la délégation suisse informe », sur www.admin.ch (consulté le ).
  15. « Le Plan d'action de Johannesburg », sur www.vd.ch.

Liens externes[modifier | modifier le code]