Nasséré (département)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nassere (département))
Aller à : navigation, rechercher
Nasséré
Administration
Pays Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso
Maire
Mandat
Louis Maxime Ouedravgo
2013-2018
Démographie
Gentilé Nassériens
Population 10 591 hab. (1996)
Géographie
Coordonnées 13° 20′ 00″ nord, 1° 22′ 00″ ouest
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Burkina Faso

Voir sur la carte administrative du Burkina Faso
City locator 14.svg
Nasséré

Nasséré est une commune du Burkina Faso située dans la province du Bam et dans la région Centre-Nord. Le village de Nasséré est situé à 150 km de la capitale Ouagadougou. Nasséré est une commune rurale composée de 17 villages. Deux peuples y vivent : les "Mosse" ou "Mossis", qui parlent le Moorè, et les Peulhs qui parlent le Foulfouldé. Les habitants de Nasséré parlent aussi français.

Près de Nasséré se trouvent les collines Biliga et la montagne Yamgana (la montagne sacrée de Nasséré).

Villages[modifier | modifier le code]

Liste des 17 villages[modifier | modifier le code]

Habitat[modifier | modifier le code]

Histoire de Nasséré

Le mot « Nasséré » signifie « Tu vas gagner ce que tu veux ».

La 1ère famille qui a vécu à Nasséré est Peulh. Les habitants de Nasséré sont originaires du Niger. Les Peulhs étaient éleveurs. Les Peulhs, qui font partie des premiers habitants de Nasséré, étaient éleveurs nomades. Ils se sont installés à Nasséré pour être plus proches des points d'eau.

Activités économiques[modifier | modifier le code]

A Nasséré, il y a différents types de métiers. Les habitants de Nasséré sont majoritairement agriculteurs. Ils cultivent du sorgo, du mil, du mais, des arachides et des pois de terre. Il y a aussi des commerçants (épiciers, boulangers, tenanciers de "maquis"). Parmi les habitants de Nasséré se trouvent aussi des artisans : des tailleurs, réparateurs de cycles, soudeurs, coiffeurs, couturiers et tisserands. A Nasséré nous pouvons aussi trouver des éleveurs de zébus, de moutons et de quelques cochons. Depuis peu, on trouve aussi des éleveurs de volailles (pintades).

Trois types d'activités sont pratiquées à Nasséré :

- L'agriculture (culture du mil, du sorgho...)

- L'élevage et l'orpaillage ( C'est la recherche et l'exploitation de l'or), elle est dangereuse pour la santé des mineurs et pour l'environnement car il n'y a aucun moyen de recycler les produits utilisés. De plus, beaucoup d'enfants quittent l'école pour travailler dans les mines.

Fêtes et jours fériés[modifier | modifier le code]

Les mariages[modifier | modifier le code]

A Nasséré, le mariage est toujours traditionnel. Il existe trois sortes de mariages :

- le mariage coutumier : la coutume de la dot existe toujours. Il s'agit de dons faits par la famille du marié à celle de la mariée : des fruits de cola, des animaux, des objets... Lors de la cérémonie, les mariés portent des vêtements traditionnels.

En général, ce n'est pas la jeune fille qui choisit son époux mais ses parents.

- le mariage religieux : catholique, musulman ou protestant.

- le mariage civil : il est moins fréquent car il est payant, et c'est une pratique nouvelle.

Le marché[modifier | modifier le code]

A Nasséré, le marché est considéré comme un jour de fête. Il y a un marché traditionnel, le marché du 21 (on l'appelle ainsi car il est organisé tous les 21 jours). Il attire des populations de tous les villages et communes alentours.

Traditions[modifier | modifier le code]

Croyances et légendes[modifier | modifier le code]

Les habitants de Nasséré croient en plusieurs légendes. Le village est considéré comme étant un bon village car celui-ci exaucerait les vœux.

Selon les habitants, il y aurait un arbre sacré, le " caïlcédrat ". La nuit, sa cime s'illuminerait, il se déplacerait, descendrait vers le village puis regagnerait son emplacement d'origine. Il aurait aussi le pouvoir de rendre les femmes qui se rendent près de lui fécondes.

Santé[modifier | modifier le code]

Une situation difficile[modifier | modifier le code]

Il y a un seul hôpital dans la commune de Nasséré. Les équipements médicaux sont insuffisants. L'hygiène est rudimentaire. Il n' y a pas assez de personnel qualifié.

La mortalité infantile reste très élevée (65 pour 1000 naissances au Burkina Faso). Au Burkina Faso en 2017, l'espérance de vie pour les hommes est de 59 ans et pour les femmes de 61 ans selon l'INED (Institut National d’études Démographiques).

Le taux de vaccination est encore insuffisant.

Naissances[modifier | modifier le code]

Au centre de santé, il y a une maternité (CSPS). Il y a en moyenne 50 naissances par mois. Mais il y a encore des naissances dans les villages.

Une situation en progrès[modifier | modifier le code]

Pour lutter contre la malnutrition des nourrissons, quatre maquis bébé ont été créés dans la commune de Nasséré. Le maquis bébé est un lieu où l'on propose des bouillies à base de farine Misola. C'est aussi un lieu de formation pour les mamans.

Grâce à la subvention du Conseil général de Seine Maritime, la construction de nouvelles salles d’hospitalisation été lancée. Elles ont été équipées de lits, d'armoires, d'étagères et de matériel médical. Elles ont été électrifiées, inaugurées et livrées à la population en février 2004.

Le Maquis-bébé[modifier | modifier le code]

Le Maquis-bébé est un lieu d’action de prévention et d'éducation nutritionnelle, il responsabilise les parents afin de permettre une autonomie nutritionnelle en donnant les informations nécessaires aux familles et aux mères.

Eau[modifier | modifier le code]

Une situation problématique[modifier | modifier le code]

L'approvisionnement en eau dépend de la pluviométrie. Mais il y a souvent de la sécheresse. De plus, la distance entre les villageois et les puits est parfois grande.

Amélioration de l'accès à l'eau[modifier | modifier le code]

Les villageois s'approvisionnent en eau aux forages. Il y en a deux ou trois par village. Grâce à l'association de Montivilliers Nasséré. les forages sont de plus en plus nombreux. En 2006, un château d'eau a été construit : il alimente le centre de santé. En 2017, un deuxième château d'eau a été construit grâce à l'association Tora Cœur de Caux pour alimenter un projet de maraichage.

Les boulis sont des mares où les animaux viennent s'abreuver. L'eau n'y est pas potable.

Certains villageois ont reçu des formations pour assurer la maintenance des pompes. Mais ils n'ont souvent pas les moyens financiers nécessaires.

Education[modifier | modifier le code]

Des actions sont menées pour améliorer le taux de scolarisation. Les conditions matérielles sont en progrès, grâce aux dons matériels et financiers d'associations par exemple. Les effectifs des classes sont chargés et le taux d'encadrement par les professeurs est faible. Les élèves sont souvent très nombreux et serrés dans chaque classe (cela peut aller jusqu'à 150 élèves). La scolarité des élèves ne dure que deux à trois ans. Dans les classes, les garçons sont plus nombreux que les filles. Nous pouvons aussi trouver à Nasséré des centres d'alphabétisation qui vont permettre aux adultes d'apprendre à lire et à écrire leur langue et parfois même le français.

Ecoles primaires[modifier | modifier le code]

Dans les 17 villages de Nasséré il n'y a que 11 écoles primaires, à peine 20% des élèves sont scolarisés. Tous les élèves y vont à pied. Il existe deux CP: CP1 et CP2 pour apprendre mieux le Français. Les effectifs sont chargées et il y a encore des élèves assis par terre malgré la fourniture de matériels scolaires régulièrement depuis 3 ans. Tous les élèves de CM2 passent l'examen du certificat d'études primaires et les meilleurs d'entre eux doivent passer et réussir le concours d'entrée en 6eme.

Collèges[modifier | modifier le code]

Avant 2008, les enfants de Nasséré allaient au collège de Kongoussi ( au Nord de Ouagadougou à 25 kilomètres de Nasséré.) En 2008 le nouveau collège de Nasséré a été construit.

Les effectifs restent chargés durant l'année scolaire 2015-2016 : 70 élèves par classe de 6 ème, 56.5 par classe de 5 ème, 99 élèves par classe de 4 ème et 53 élèves par classe de 3 ème.

En 2016, un 2e collège a été créé à Tamiga. À la création, il y eut 2 classes d'ouvertes (6e et 5e) en 2017, la 4e a été ouverte et en 2018 la 3e ouvrira.

Lycée[modifier | modifier le code]

Il y a un collège lycée à Nasséré construit en septembre 2008. Le lycée de Nasséré propose seulement un enseignement littéraire. Les élèves qui souhaitent poursuivre un enseignement scientifique doivent aller au lycée provincial de Kongoussi situé à 25 km du village de Nasséré.

Organisation politique[modifier | modifier le code]

Plan coutumier[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]