Narriman Sadek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Narriman Sadek
Description de cette image, également commentée ci-après
La reine Narriman en 1951.

Titre

Reine consort d'Égypte et du Soudan[1]


(1 an, 2 mois et 20 jours)

Prédécesseur Farida d'Égypte
Successeur Abolition de la monarchie

Narriman Sadek ( ناريمان صادق ou Nariman Sadiq), née le 31 octobre 1933, et morte le 16 février 2005) est la seconde épouse de Farouk, roi d'Égypte et la dernière reine d'Égypte.

Biographie[modifier | modifier le code]

Narriman Sadek avant son mariage, le 5 mai 1951.

Narriman Sadek est la fille de Hussain Fahmi Sadiq Bey, un haut-fonctionnaire égyptien, et la nièce d'un ministre. Le bruit d'un remariage du roi Farouk avec elle a été connu dès 1949[2]. Un an auparavant, le roi Farouk avait répudié sa première épouse dont il n'avait eu aucun enfant mâle. Il aurait rencontré sa nouvelle épouse cette même année 1949 dans une bijouterie du Caire[3]. Elle a été ensuite envoyée à l'ambassade d’Égypte à Rome pour se préparer à ses futures fonctions, apprendre plusieurs langues étrangères, et dit-on pour perdre du poids[4].

La cérémonie de mariage s'est déroulé le 6 mai 1951 suivant un cérémonial très codé. La fiancée, âgée de 17 ans, a attendu dans une pièce d'un palais du Caire. Ni elle ni aucune autre femme n'a assisté à la cérémonie, conformément à la tradition. tandis que dans une autre pièce son oncle, Mohammed Ali Sadek bey (son père était décédé entre-temps), a placé sa main droite dans la main droite du roi Farouk. Le cheikh Abdel Meguid Selim, recteur de l'université d'Al-Azhar, a étendu sa main sur un mouchoir recouvrant les deux mains et a récité des versets du Coran. Des coups de canon ont alors été tirés confirmant à Narriman Sadek qu'elle était devenue reine[3].

Le 16 janvier 1952, Narriman Sadek a donné naissance à un fils, le futur Fouad II[5].

Après l'abdication de Farouk, la famille royale est partie en exil à bord du yacht royal. En mars 1953, fatiguée de la vie de coureur de jupon de son mari, Narriman est retournée en Égypte avec sa mère. Elle a divorcé en février 1954 et n'a reçu aucune pension alimentaire, revoyant rarement le fils issu de son union avec Farouk. Le 3 mai 1954, elle a épousé le fils d'un ancien médecin personnel de Farouk, Adham al-Nakib. Ils ont eu un enfant, Akram, et ont divorcé à leur tour en 1961. En 1967, elle a épousé Ismail Fahmi, un autre médecin. Elle a vécu ensuite paisiblement, au Caire et dans sa banlieue, jusqu'à sa mort[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Reine consort d'Égypte jusqu'au .
  2. Le Monde 1949.
  3. a et b Le Monde 1951.
  4. a et b Telegraph 2005.
  5. Le Monde 1952.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rédaction Le Monde, « Le roi Farouk va-t-il se remarier ? », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction Le Monde, « Le roi Farouk épousera demain la jeune Narriman Sadek », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction Le Monde, « L'Égypte a de nouveau une reine », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • (en) Staff Life, « Farouk's new Queen », Life,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction Le Monde, « Le roi Farouk a un fils », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction Le Monde, « L'ex-reine Narriman quitte l'Italie cet après-midi », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction Le Monde, « Séparation provisoire entre Farouk et Narriman », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction Le Monde, « Farouk accuse sa belle-mère et le général Neguib d'avoir brisé sa vie conjugale », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction Le Monde, « Narriman va s'efforcer de ramener le jeune roi Fouad en Égypte », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • (en) Staff Telegraph, « Narriman Sadek », The Telegraph,‎ (lire en ligne)..