Nardò

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nardò
Blason de Nardò
Armoiries
Nardò
Palazzo del Tribunale sur la piazza Salandra de Nardò
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région des Pouilles Pouilles 
Province Lecce 
Code postal 73048
Code ISTAT 075052
Code cadastral F842
Préfixe tel. 0833
Démographie
Gentilé neretini
Population 31 431 hab. (31-12-2017[1])
Densité 165 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 11′ 00″ nord, 18° 02′ 00″ est
Altitude Min. 45 m
Max. 45 m
Superficie 19 000 ha = 190 km2
Divers
Saint patron San Gregorio Armeno
Fête patronale 20 février
Localisation
Localisation de Nardò
Localisation dans la province de Lecce.
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
Nardò
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
Nardò
Géolocalisation sur la carte : Pouilles
Voir sur la carte administrative des Pouilles
Nardò
Liens
Site web Site officiel

Nardò est une ville italienne d'environ 31 400 habitants, située dans la province de Lecce, dans la région des Pouilles, en Italie méridionale, dans la péninsule du Salento.

Géographie[modifier | modifier le code]

Nardò se situe à 24 kilomètres au sud de Lecce.

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1220 à 1250, l'Apulie appartient à l'empereur du Saint-Empire Frédéric de Hohenstaufen et connaît son âge d'or. Le souverain fortifie les villes et organise l'agriculture. À sa mort, les cités les plus puissantes tentent de réduire l'État frédéricien en se confédérant pour se doter de gouvernements autonomes. C'est dans ce contexte qu'en 1255 Brindisi, alliée à Lecce, Otrante et Gallipoli, s'empare de Nardò et la pille[2]. La cité passe en 1282 sous la domination des Angevins qui durera jusqu'en 1482; ceux-ci introduisent la féodalité.

La ville se voit attribuer le siège d'un évêché en 1413 par l'antipape Jean XXIII. Elle est érigée en duché en 1497, possession de la famille Acquaviva d'Aragon, statut qu'elle conservera jusqu'en 1806. Le premier duc de Nardò, Belisario Acquaviva d'Aragon est enterré dans l'église Sant'Antonio degli zoccoli.

Le , un tremblement de terre détruit la cité, causant la mort de 115 personnes[3]. Les églises de la ville sont reconstruites dans les années suivantes. La féodalité est abolie en 1806 avec l'entrée des troupes napoléoniennes à Naples et l'instauration du Royaume de Naples. Ainsi prend fin la tyrannie sur la ville de la famille Acquaviva, qui reste néanmoins titulaire de nombreuses propriétés.

Le , la frazione de Porto Cesareo, bande côtière incluant le port de pêche et de plaisance, est détachée de Nardò pour constituer une commune à part entière[4].

La commune de Nardò a reçu en 2005 la médaille d'or du Mérite civil italien pour son accueil entre 1943 et 1947 de Juifs libérés des camps d'extermination nazis[5]. Cet épisode est commémoré au musée de la mémoire et de l'accueil à Santa Maria al Bagno, hameau (frazione) de la commune de Nardò.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
02/05/1998 05/04/2001 Gregorio Dell'Anna Centro-destra  
12/06/2002 12/06/2007 Antonio Benedetto Vaglio Centro-sinistra  
12/06/2007 30/05/2011 Antonio Benedetto Vaglio Centro-sinistra  
30/05/2011 19/06/2016 Marcello Risi liste civique  
19/06/2016 En cours Giuseppe Pippi Mellone liste civique avocat
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Boncore, Cenate, Pagani, Santa Maria al Bagno, Santa Caterina, Sant'Isidoro, Villaggio Resta

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Avetrana (TA), Copertino, Galatina, Galatone, Leverano, Porto Cesareo, Salice Salentino, Veglie

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés


Circuit de Nardò[modifier | modifier le code]

Photo spatiale du circuit de Nardò

La ville de Nardo possède un immense circuit circulaire. Ce circuit est utilisé pour les tests d’endurance à vitesse élevée. Son périmètre est de 12,5 km et est parfaitement circulaire. La piste a une inclinaison qui permet souvent aux pilotes de ne pas tourner le volant en conduisant. Dans les faits, tout se passe comme si le conducteur roulait en ligne droite. Des véhicules extrêmement rapides ont besoin que l'on tourne le volant, comme la Koenigsegg CCR qui a atteint un record de vitesse sur le circuit de Nardò pour un véhicule de série avec un volant braqué à 30°, record battu ensuite par la Bugatti Veyron 16.4, non plus en tant que voiture de série mais en tant que prototype.

Le , Coluche y a battu le record du monde de vitesse du kilomètre lancé à moto dans la catégorie des 750 cm3, en 13 secondes et 9/100 (soit 252,087 km/h de moyenne), au guidon d'une Yamaha 750 OW 31[6].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Henri Bresc, « La chute des Hohenstaufen et l’installation de Charles Ier d’Anjou », dans Les princes angevins du XIIIe au XVe siècle : Un destin européen, Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire », (ISBN 978-2-7535-2558-0, lire en ligne), p. 61–83.
  3. (it) Emanuele Pignatelli, Civitas Neritonensis: la storia di Nardò, Galatina, Congedo Editore, .
  4. (it) « Comune di Porto Cesareo - Cenni storici », sur comune.portocesareo.le.it (consulté le ).
  5. (it) Amoha Danani, « Ciampi conferisce Medaglia d'Oro a Nardò », sur Reté civica de Milano.
  6. Philippe Boggio, Coluche page 363, Flammarion 1991 (ISBN 2-7242-6555-6)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]