Narcos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Narcos
Description de l'image Narcoslogo.jpg.
Type de série Série télévisée
Genre Drame, policier, thriller
Création Chris Brancato
Carlo Bernard
Doug Miro
Production José Padilha
Eric Newman
Doug Miro
Carlos Bernard
Chris Brancato
Acteurs principaux Wagner Moura
Pedro Pascal
Manolo Cardona
Boyd Holbrook
Musique Musique originale de Pedro Bromfman, générique : Tuyo par Rodrigo Amarante
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la Colombie Colombie
Chaîne d'origine Netflix
Nb. de saisons 3
Nb. d'épisodes 30
Durée 43-57 minutes
Diff. originale en production
Site web https://www.netflix.com/narcos

Narcos est une série télévisée américaine créée par Chris Brancato, Carlo Bernard et Doug Miro, et réalisée par José Padilha. Les trois saisons sont disponibles en intégralité depuis le sur Netflix.

Se déroulant en Colombie, elle fictionalise la traque de Pablo Escobar et de l'ensemble du cartel de Medellín par la DEA.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1970, les États-Unis et la Colombie se lancent dans une lutte acharnée contre le cartel de drogue de Medellín. Steve Murphy, jeune agent de la DEA fait son possible pour faire tomber Pablo Escobar et ses hommes, malgré l'importante corruption policière qui gangrène la Colombie. Cette lutte se mêle à celle des États-Unis contre le communisme et à de nombreux autres intérêts politiques.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteur/Actrice Role Nombre d'épisodes Total
S1 S2 S3
Pedro Pascal Javier Peña 10 10 10 30
Wagner Moura Pablo Escobar 10 10 20
Boyd Holbrook Steve Murphy 10 10 20
Alberto Ammann Pacho Herrera 4 7 9 20
Paulina Gaitan Tata Escobar 9 10 19
Jorge Monterrosa Trujillo 7 10 1 18
Damián Alcázar Gilberto Rodriguez Orejuela 7 10 17
Francisco Denis Miguel Rodriguez Orejuela 7 10 17
Raul Mendez César Gaviria 7 10 17
Juan Sebastian Calero Navegante 17
Paulina García Hermilda Gaviria 7 8 15
Diego Cataño La Quica 7 8 15
Joanna Christie Connie Murphy 10 4 14
Maurice Compte Horacio Carrillo 9 2 11
Stephanie Sigman Valeria Velez 6 5 11
Juan Pablo Raba Gustavo Gaviria 8 2 10
Matias Varela Jorge Salcedo 10 10
Arturo Castro David Rodriguez 10 10
Manolo Cardona Edouardo Sandoval 6 4 10
Leynar Gomez Limon 10 10
Andrea Londo Maria Salazar 10 10
Taliana Vargas Paola Salcedo 10 10
Mauricio Cujar Don Berna 8 2 10
Pepe Rapazote Chepe Santacruz Londono 9 9
Michael Stahl-David Chris Feistl 9 9
Matt Whelan Daniel Van Ness 9 9
Jorge A. Jimenez Poison 8 1 9
Eric Lange  Bill Stechner 5 4 9
Juan Pabo Shuck Colonel Martinez 6 3 9
 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[5] et Carton de doublage

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première Saison (2015)[modifier | modifier le code]

  1. Tomber (Descenso)
  2. L'Épée de Simón Bolívar (The Sword of Simón Bolívar)
  3. L'Éternelle Clique (The Men of Always)
  4. Le Palais en Feu (The Palace in Flames)
  5. Il y aura un Avenir (There Will Be a Future)
  6. Explosifs (Explosivos)
  7. Le Sang Coulera Toujours (You Will Cry Tears of Blood)
  8. L'Effroyable Imposture (La Gran Mentira)
  9. La Cathédral (La Catedral)
  10. Décollage (Despegue)

Deuxième Saison (2016)[modifier | modifier le code]

La série a été renouvelée, le 3 septembre 2015, pour une seconde saison. Celle-ci est disponible depuis le 2 septembre 2016.

  1. Enfin Libre (Free at Last)
  2. Cambalache (Cambalache)
  3. L'Homme de Madrid (Our Man in Madrid)
  4. Le Bon, la Brute et le Cadavre (The Good, the Bad and the Dead)
  5. Les Ennemis de mon ennemi (The Enemies of my Enemy)
  6. Los Pepes (Los Pepes)
  7. Allemagne, 1993 (Deutschland 93)
  8. L'Évasion d'El Patrón (Exit El Patrón)
  9. Nuestra Finca (Nuestra Finca)
  10. ¡Al Fin Cayó! (¡Al Fin Cayó!)

Troisième Saison (2017)[modifier | modifier le code]

Le 6 septembre 2016, la série est renouvelée pour une saison 3[6].

  1. La Stratégie du Parrain (The Kingpin Strategy)
  2. Le KGB de Cali (The Cali KGB)
  3. Suivez l'Argent (Follow the Money)
  4. Echec et Mat (Checkmate)
  5. MRO (MRO)
  6. Les Meilleurs Plans (Best Laid Plans)
  7. Sin Salida (Sin Salida)
  8. Convivir (Convivir)
  9. Todos Los Hombres del Presidente (Todos Los Hombres del Presidente)
  10. Retour à Cali (Going Back to Cali)

Quatrième Saison (2018)[modifier | modifier le code]

La série est renouvelée pour une quatrième saison, le 6 septembre 2016[6].

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

La série a été annoncée en avril 2014 en tant que partenariat entre Netflix et Gaumont International Television[7]. Elle est écrite par Chris Brancato et produite, entre autres, par José Padilha, qui réalise les deux premiers épisodes.

Le Brésilien Wagner Moura s’est installé en Colombie six mois avant le tournage pour s’imprégner de l’ambiance et pour apprendre l’espagnol qu’il ne pratiquait pas du tout[8]. Il a pris 20 kg pour s’approcher du physique de Pablo Escobar[9],[10].

Tous les épisodes ont été tournés en Colombie, principalement à Bogota et Medellín[11],[12].

Le 6 septembre 2016, la série a été renouvelée par Netflix pour les saisons 3 et 4[13].

Réalité historique[modifier | modifier le code]

Narcos est inspirée de faits réels qui ont trait à la lutte de la DEA et des autorités colombiennes contre le plus connu des narcotrafiquants de l’histoire, Pablo Escobar.

Les agents de la DEA Steve Murphy et Javier Peña ont réellement existé[14],[15]. Boyd Holbrook et Pedro Pascal qui les interprètent à l’écran ont passé une journée avec eux au centre de formation de la DEA[12]. Ils ont conseillé les scénaristes sur la chronologie des faits et nombre de détails. Pour Javier Peña il s'agissait de leur décrire « le mensonge, la corruption, le sexe, l'amour...» qui ont fait la trame de la vie de Pablo Escobar et de sa traque[16],[17].

José Padilha a intégré des images d’archives dans la réalisation pour se rapprocher au maximum des faits connus[18]. Ainsi dans l’épisode 4 on peut voir Luis Carlos Galán en campagne pour l'élection présidentielle et favorable à l’extradition des narcotrafiquants vers les États-Unis, le survol des innombrables maisons et propriétés de Pablo Escobar, une photo d'Escobar chargeant de la drogue sur un tarmac du Nicaragua à destination des États-Unis, le président Ronald Reagan révélant l’implication dans le trafic de drogue des sandinistes du Nicaragua, l’assaut contre les laboratoires clandestins par les forces armées colombiennes en pleine jungle et la prise du Palais de Justice de Bogota par les guérilleros du M-19 qui auraient été téléguidés par Pablo Escobar dans le cadre de sa lutte contre les extraditions.

Langues[modifier | modifier le code]

Malgré l’aversion du public nord-américain pour les sous-titres, Netflix a fait le choix de faire parler en espagnol les Colombiens qui échangent entre eux. Par là même, Netflix cherche à conquérir de nouveaux marchés que ce soit intérieur (56 millions d’hispaniques vivent aux États-Unis) et à l’international avec un marché latino-américain en pleine croissance[19].

Le public colombien s’est amusé et agacé de l’accent des acteurs de la série. En effet Wagner Moura est Brésilien, tandis que sa femme à l’écran, Paulina Gaitán, est Mexicaine. Son partenaire de crime, Luis Guzmán, est Portoricain et l’un de ses rivaux est joué par André Mattos, un Brésilien[20].

Suite de la série après Pablo Escobar[modifier | modifier le code]

Le réalisateur et producteur de la série, le Brésilien José Padilha, a déclaré que Narcos n'est « pas une série sur Pablo Escobar, mais sur le trafic de cocaïne en général. Quand la cocaïne est passée d'une petite production au Chili à un commerce en Colombie, qu'elle a franchi les frontières et est devenue un problème pour les États-Unis, il se trouve qu'Escobar a eu un rôle prépondérant. Il est au cœur de la saison 1, mais nous voulons prendre ensuite du recul, quitter le cartel de Medellín pour parler de celui de Cali, puis des FARC, du Mexique – le cœur du trafic aujourd'hui »[21].

Les prochaines saisons de la série porteront donc sur l'évolution chronologique du trafic de cocaïne en s’intéressant à d'autres organisations en Colombie puis au Mexique.

Difficultés de tournage[modifier | modifier le code]

En septembre 2017, un assistant de production qui effectuait des repérages au Mexique pour la quatrième saison de la série est retrouvé mort dans son véhicule. Son corps est retrouvé portant la trace de plusieurs impacts de balle, dans une zone rurale de l'Etat de Mexico[22]. Cependant, rien n'indique qu'il s'agit d'un meurtre lié à la série.

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis les agrégateurs de critiques professionnels affichent des scores de 76 % de critiques positives pour Metacritic (avec 16 avis)[23] et 74 % pour Rotten Tomatoes (avec 27 avis)[24].

En France, pour Télérama, « on ne s'ennuie pas une seconde, on tremble, on rit parfois, le divertissement est réussi » mais à « trop vouloir en dire et en faire, Narcos commet une erreur de poids : elle ne prend pas assez son temps… Narcos se regarde néanmoins avec plaisir. »[25] Pour Le Figaro, Narcos est « une fresque très ambitieuse qui va bien au-delà du traditionnel biopic. » Le quotidien apprécie la « reconstitution hyperréaliste », « la plongée dans les tourments de l'Amérique latine » et la mise en perspective avec la guerre contre la drogue aux États-Unis[26].

Erreurs historiques[modifier | modifier le code]

La participation du cartel de Medellín à la prise du Palais de justice de Bogotá, en 1985, est très peu vraisemblable. Tous les membres du commando qui y ont participé appartenaient au M-19, un groupe de guérilla contre lequel les narcotrafiquants menaient une guerre sanglante. Escobar n'a cependant pas de responsabilité dans la mort du guérillero Iván Marino Ospina (qu'il n'a probablement jamais rencontré), tué dans une opération militaire à Cali.

Enfin, le cartel n'a jamais détenu l’épée de Simon Bolivar, remise par le groupe M-19 au gouvernement lors de sa démobilisation. Le fils de Pablo Escobar (Sebastián Marroquín) recense également plusieurs dizaines d'erreurs concernant la personnalité de son père, ses habitudes et ses crimes[27].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 'Narcos' Netflix Casting: Ana De La Reguera, ‘The Book Of Life’ Actress, Joins Cast », Latin Times,
  2. « Maurice Compte boards the Netflix series Narcos », Digital Spy,
  3. (es) « Entrevista exclusiva con la nueva chica Bond mexicana », www.publimetro.com.mx, Metro International,‎ (lire en ligne) :

    « Hago a Valeria Velez, un personaje distinto basado en la amante de Pablo Escobar, Virginia Vallejo, un personaje importante en Colombia »

  4. Linda Ge, « Netflix’s ‘Narcos’ Casts Joanna Christie — Star of Tony-Winning ‘Once’ (Exclusive) », sur The Wrap (consulté le 19 mai 2015)
  5. http://www.rsdoublage.com/serie-17249-Narcos.html
  6. a et b (en) Nellie Andreeva, « ‘Narcos’ Renewed For Seasons 3 & 4 By Netflix », Deadline,‎ (lire en ligne)
  7. (en) « Netflix Plans To Create Original Series About Colombian Drug Lord Pablo Escobar », sur Foxnews,
  8. « Qui est Wagner Moura, le Pablo Escobar de Narcos ? », sur allociné,
  9. « Wagner Moura : “J’ai pris dix kilos, j’espère qu’il y aura une saison 2” », sur society-magazine,
  10. Bien Ouej !, « Interview exclusive de Wagner Moura pour la sortie de Narcos par Sébastien-Abdelhamid », (consulté le 12 mars 2016)
  11. « "Narcos", la nouvelle série Netflix : ça sent la poudre », sur Nouvelobs,
  12. a et b « Cinq bonnes raisons de regarder Narcos », sur Lefigaro.fr,
  13. « Narcos renouvelée : L’histoire continue avec des saisons 3 et 4 », sur Allociné,
  14. (en) « ‘Narcos’ First Trailer: Wagner Moura Is Drug Kingpin Pablo Escobar In Netflix Series », sur Deadline,
  15. (en) « Anti-Drug Message At Heart Of Netflix’s ‘Narcos’ – TCA », sur Deadline,
  16. (en) « Narcos on Netflix: Who is Pablo Escobar? Meet the real people behind the drama », sur The independent,
  17. (en) « DEA Agents on Hunting Pablo Escobar, El Chapo, and the Accuracy of Netflix’s ‘Narcos’ », sur observer,
  18. « José Padilha : "'Narcos' n'est pas une série sur Pablo Escobar mais sur le trafic de cocaïne" », sur Telerama,
  19. (en) « Netflix's new show is full of Spanish for a very good reason », sur Fortune,
  20. (en) « Narcos is a hit for Netflix but iffy accents grate on Colombian ears », sur The guardian,
  21. « Pour sa saison 2, “Narcos” change de rails », sur telerama.fr,
  22. Mexique : un assistant de la série "Narcos" assassiné alors qu'il faisait des repérages, France info, 17 septembre 2017
  23. (en) « Narco », sur Metacritic (consulté le 29 août 2015)
  24. (en) « Narcos », sur TottenTomatoes (consulté le 19 août 2015)
  25. « “Narcos”, c'est (plutôt) de la bonne », sur Télérama,
  26. « Cinq bonnes raisons de regarder Narcos », sur lefigaro,
  27. « “Narcos” saison 2, des critiques et des étoiles », Courrier international,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]