Nara Dreamland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dreamland.
Nara Dreamland
Image illustrative de l'article Nara Dreamland

Ouverture
Fermeture
Pays Drapeau du Japon Japon
Préfecture Préfecture de Nara
Ville Nara
Propriétaire S.K Housing
Type de parc Parc d'attractions
Coordonnées 34° 42′ 00″ nord, 135° 49′ 27″ est

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Nara Dreamland

Nara Dreamland est un ancien parc d'attractions japonais, situé à Nara, dans la banlieue d'Osaka. Il a ouvert en 1961 mais est abandonné[1] puis démoli. Il était surtout connu pour être une « contrefaçon » de Disneyland, notamment avec une copie du fameux château de la Belle au bois dormant.

Historique[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1950, Kunizu Matsuo, un homme d'affaires japonais et président de la Matsuo Entertainment Company, visita les États-Unis. Dans le cadre de son voyage, il se rendit à Disneyland à Anaheim et fut très impressionné, l'inspirant pour amener Disneyland au Japon. Il rentra en contact avec Walt Disney, et travaillèrent ensemble pour ce futur parc. Matsuo parla également avec des ingénieurs pour créer la version japonaise de Disneyland. Cependant, vers la fin de la phase de construction, Matsuo et Disney eurent des désaccords sur les droits de licences des personnages célèbres de Disney. Ainsi, la M.E.C abandonna l'idée de Nara Disneyland et créé leurs propres mascottes et marques de commerce.

Le Commencement[modifier | modifier le code]

Le 1er juillet 1961, Nara Dreamland ouvre au public. L'entrée du parc a été conçue pour ressembler à Disneyland. Celle-ci inclut : la Gare Ferroviaire, la Rue Principale et le Château de la Belle au Bois Dormant. Il y avait également une montagne de type Matterhorn, avec le skyway la traversant, ainsi qu'une attraction type Autopia et un monorail. Le parc avait aussi ses propres mascottes, Ran-chan et Dori-chan, deux enfants habillés en gardes de peau d'ours.

Il s'agissait d'une réplique presque exacte de Disneyland, les visiteurs aimèrent y aller car c'était la chose la plus proche qu'ils pouvaient obtenir sans voyager aux États-Unis. À son apogée, le parc avait 1,6 million de visiteurs par an.

Le Déclin[modifier | modifier le code]

En 1979, The Oriental Land Company pris contact avec Disney Co. pour créer un Disneyland à Tokyo. Le 15 avril 1983, Tokyo Disneyland ouvre. Depuis lors, le nombre de visiteurs commence lentement à diminuer, car la plupart des visiteurs étaient plus intéressés par le Disneyland original. Cela marqua le début de la chute pour Nara Dreamland, bien que le nombre de participants soit tombé à environ un million de visiteurs par an. Nara Dreamland (ainsi que la Matsuo Entertainment Company), a été acheté par la chaîne de supermarchés Daiei en 1993.

En 2001, Universal Studios Japan et Tokyo DisneySea ouvraient à environ 40 kilomètres. Depuis, la fréquentation de Dreamland a chuté à 400 000 visiteurs par an. En 2004, le parc commence à décliner en qualité : Certains magasins ferment et certaines attractions commencent à rouiller.

Le 31 août 2006, le parc ferme pour de bon. Depuis lors, il a été abandonné[2].

Vente et Démolition[modifier | modifier le code]

Le gouvernement de la ville de Nara gagna la propriété du parc après que le propriétaire du parc n'ait plus payé ses impôts fonciers[3],[4]. En 2013, la ville mis le site aux enchères, mais celle-ci ne reçu aucune offre[4]. En 2015, la ville mis une deuxiéme fois la propriété aux enchères, et cette fois, une société immobilière situé à Osaka : SK Housing acheta le terrain avec une offre de 730 millions de yen[4],[3].

En octobre 2016, un journal japonais a rapporté que SK Housing avait commencé le processus de démolition[3]. Le 14 octobre 2016, un explorateur urbain a visité Nara Dreamland et a rapporté avoir vu des véhicules de démolition démolir la rue principale[5],[6]. Il a été, plus tard, confirmé en ligne par les visiteurs réguliers que le processus de démolition était officiellement en cours le 10 octobre 2016 et qu'il devait prendre 14 mois[1].

Popularité avec les Explorateurs Urbains[modifier | modifier le code]

Nara Dreamland est une destination populaire pour les explorateurs urbains[7].

En outre, beaucoup ont signalé avoir entendu des bruits étranges près des bateaux du parc. Certains spéculent qu'il peut être causé par une pompe à eau courante ou un type de grenouille taureau[8].

Zones thématiques[modifier | modifier le code]

Le parc comprenait cinq zones thématiques bien distinctes, basées sur celles des parcs Disney[9].

  • Main Street : même concept que chez Disneyland avec des restaurants et boutiques ;
  • Fantasyland qui regroupait des attractions familiales comme les tasses, le carrousel, une « maison » hantée, des bateaux volants et une balade romantique ;
  • TomorrowLand, avec des bornes d'arcades et des manèges de foires ;
  • AdventureLand qui comprend Jungle Cruise ;
  • Aqualand (anciennement Ancestorland, dont le thème était le Japon antique), un parc aquatique avec quelques toboggans et une piscine à vague.

Attractions principales abandonnées[modifier | modifier le code]

  • The Screw Coaster, ouverte le 1er juillet 1978 jusqu'à la fermeture du parc : six voitures par train, attraction en acier ;
  • Kid's Coaster, ouverture inconnue, fermée le 31 août 2006 : attraction en acier ;
  • Fantasy Coaster, ouverte de 1992 jusqu'au 31 août 2006 : attraction en acier ;
  • Bobsleigh, ouverte de 1961 jusqu'au 31 août 2006 : deux wagons par train, attraction en acier ;
  • Aska, ouverte de 1998 jusqu'au 31 août 2006 : sept wagons par train, attraction en bois.

Changements du parc[modifier | modifier le code]

Avant que la parc ne ferme, plusieurs changements touchèrent les zones du parc :

  • Ancestorland, qui a vu sa thématique changée en zone aquatique ;
  • Tomorrowland, dont le bateau et l’amphithéâtre furent remplacés pour faire place à l'attraction en bois Aska. La fusée disparut pendant le changement du land ;
  • Adventureland, avec l'attraction The Screw Coaster qui fut ajoutée.

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]