Naomi Fontaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Naomi Fontaine
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Naomi Fontaine, née en 1987, est une romancière et enseignante innue originaire de Uashat dans la région administrative de la Côte Nord, au Canada[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Six personnes assises autour d'une table basse.
Fontaine au salon du livre de Montréal en 2018 avec Olivia Tapiero, inconnue, Laurance Ouellet Tremblay, Kevin Lambert et David Bouchet.

Née en 1987 à Uashat, communauté innue près de Sept-Îles, Naomi Fontaine est une enseignante de français diplômée de l’Université Laval de Québec[1].

Lors de ses études, son talent d'écriture est remarqué par François Bon, professeur de création littéraire, qui l'encourage à mettre de l'avant sa voix[2].

Elle commence alors à participer à des concours de création littéraire, notamment au Concours canadien de rédaction et d’art pour autochtones, et à rédiger des textes qui donneront lieu à son œuvre intitulée Kuessipan[3]. Elle poursuit ensuite son parcours littéraire dans le cadre du programme Première ovation de l'Institut canadien de Québec sous le mentorat de Jean Désy[4].

Composé de soixante-six textes portant sur des actes simples de la vie quotidienne, son premier roman poétique, Kuessipan publié chez Mémoire d'encrier en 2011 connaît un véritable succès et lui vaut une une mention au Prix des Cinq continents de la Francophonie[5],[6],[7],[8]. Ce livre sera ensuite publié en France à la maison d'édition Le Serpent à Plumes[3].

C'est alors qu'elle retourne à Uashat et commence sa carrière d’enseignante auprès des adolescents de sa communauté. Son deuxième roman, Manikanetish (Mémoire d’encrier, 2017), s'inspire de ceux-ci et met en lumière leur persévérance et leur courage[9],[10],[11],[12],[13]. Ce roman est d'ailleurs en développement chez ZONE3 pour une série télé à Radio-Canada[14]. En 2019, elle publie Shuni : ce que tu dois savoir, Julie, son premier essai, publié chez Mémoire d'encrier[15],[16],[17],[18].

Naomi Fontaine cherche à déconstruire les stéréotypes portés sur les communautés innues en redonnant une place importante, à travers ses écrits, à leur pouvoir ainsi qu'à leur histoire[19],[1],[20].

Ayant également publié dans diverses revues et collectifs, Naomi Fontaine collabore notamment avec Laure Morali et de Rodney Saint-Éloi (Les bruits du monde, 2012) ainsi qu'avec Michel Jean (Amun, 2016)[1],[21]. Par ailleurs, elle édite et préface deux livres d’An Antane Kapes Je suis une maudite Sauvagesse (2019) ainsi que Qu'as-tu fait de mon pays? (2020)[1],[22].

En 2019 Kuessipan est réalisé par la cinéaste Myriam Verreault et adapté au cinéma par Mar Films, lequel remporte des éloges, tant au Québec qu'à l'international[23].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Kuessipan, Vancouver, Arsenal Pulp Press, 2013, 99 p. [traduction de David Homel] (ISBN 9781551525174)
  • « Neka », dans Michel Jean (dir.), Amun, Holstein, Ontario, Exile Editions, 2020, 101 p. [traduction en anglais par Kathryn Gabinet-Kroo] (ISBN 9781550968774)
  • « Neka », dans Michel Jean (dir.), Amun, Autriche, Wieser Verlag, 2020, 152 p. [traduction en allemand par Michael von Killisch-Horn] (ISBN 9783990293867)
  • Manikanetish, Toronto, Arachnide Editions, 2021, 168 p. [traduction en anglais par Luise von Flotow].
  • Manikanetish : lille Marguerite, Copenhague, Forlaget Republik, 2021, 148 p. [traduction en danois par François-Eric Grodin] (ISBN 9788792976451)
  • Die kleine Schule der großen Hoffnung, Munich, C. Bertelsmann, 2021, 144 p. [traduction de Manikanetish en allemand par Sonja Finck] (ISBN 357010382X)

Revues, collectifs, anthologies et autres[modifier | modifier le code]

La médiathèque de Saint-Brice-Courcelles accueillant Naomi Fontaine (au milieu) en 2019

Adaptation[modifier | modifier le code]

Prix et honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Naomi Fontaine », sur Kwahiatonhk! (consulté le )
  2. « Kuessipan : d’une âpre beauté », sur La Presse (consulté le )
  3. a et b Anaïs Fouilleul, « Les voix des femmes amérindiennes dans les littératures des Amériques », (consulté le ), p. 106
  4. « Les artistes invité.es 2019 - », sur innucadie.com (consulté le )
  5. « Nutshimit et le jeune homme innu dans Kuessipan de Naomi Fontaine | Observatoire de l'imaginaire contemporain », sur oic.uqam.ca (consulté le ).
  6. « Naomi Fontaine, ou le regard neuf », sur Le Devoir (consulté le )
  7. Posté par La Plume Francophone, « Naomi Fontaine, Kuessipan », sur La Plume Francophone, (consulté le )
  8. « Naomi Fontaine: bons baisers de la réserve », sur La Presse, (consulté le )
  9. « La voix de Naomi Fontaine contre l’indifférence », sur Le Devoir (consulté le ).
  10. « Naomi Fontaine : la force des Innus », sur ici.radio-canada.ca, Radio-Canada (consulté le ).
  11. « La voix de Naomi Fontaine contre l’indifférence », sur Le Devoir (consulté le )
  12. Josée Boileau, « Des jeunes plus forts qu’on croit », sur Le Journal de Montréal (consulté le )
  13. « L’infiniment grande Petite Marguerite », sur Magazine Spirale (consulté le )
  14. « Shuni , de Naomi Fontaine : ce qui nous unit », sur ici.radio-canada.ca (consulté le )
  15. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Dix livres pour découvrir la littérature autochtone », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  16. « [27-06] Shuni, de Naomi Fontaine », sur Post-Scriptum (consulté le )
  17. « Au-delà des bonnes intentions », sur JEU Revue de théâtre, (consulté le )
  18. « Naomi Fontaine : tout ce qu’on ne te dira pas, Shuni », sur La Presse, (consulté le )
  19. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Naomi Fontaine : « Je crois que la littérature autochtone est nécessaire pour la société » », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  20. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Naomi Fontaine : « Il ne faut jamais s’empêcher d’écrire sur soi » | Prix de la création », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  21. « «Amun»: un livre pour découvrir les réalités autochtones », sur TVA Nouvelles (consulté le )
  22. « Un livre vaut mille statistiques », sur Le Devoir (consulté le )
  23. « Vues dans la tête de… Myriam Verreault », sur La Fabrique culturelle (consulté le )
  24. « Kuessipan | NOUS | MADE », (consulté le )
  25. Geneviève Dufour, « Le Prix des cinq continents récompense Beata Umubyeyi Mairesse et Paul Kawczak », sur Revue Les libraires, (consulté le )
  26. « Naomi Fontaine », sur Culture (consulté le )
  27. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Salon du livre de Genève : le prix du public échappe à Naomi Fontaine », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  28. (en-US) « 2018 IVAs », sur Indigenous Voices Awards (consulté le )
  29. « Prix littéraires du Gouverneur général: les finalistes dévoilés », sur La Presse, (consulté le )
  30. « Le Combat national des livres 2019 », sur ici.radio-canada.ca (consulté le )
  31. Alain Couillard, « Rendez-vous Québec du cinéma: Kuessipan remporte trois prix », sur Quebec Hebdo, (consulté le )
  32. Yves Leclerc, « Une ville, un livre: Les finalistes sont dévoilés », sur Le Journal de Québec (consulté le )
  33. « Quatre finalistes pour Une ville, un livre », sur Le Soleil, (consulté le )
  34. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Attiser les échanges humains au SLO 2020 », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  35. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Le Prix littéraire des collégiens remis à Naomi Fontaine », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  36. Champagne & Confetti, « En juin : je lis autochtone! », sur Champagne & Confetti, (consulté le )
  37. (en-US) « 2020 IVAs », sur Indigenous Voices Awards (consulté le )
  38. « Naomi Fontaine remporte le Prix de création littéraire 2020 », sur Le Soleil, (consulté le )
  39. « Naomi Fontaine, finaliste pour les Prix littéraires du Gouverneur général », sur ici.radio-canada.ca (consulté le )
  40. « Finale entre femmes pour le Prix du GG en roman », sur Le Devoir (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ressource relative à l'audiovisuelVoir et modifier les données sur Wikidata :