Nantenin Keïta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Keita.
Nantenin Keïta
Nantenin Keïta.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (32 ans)
BamakoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Père
Autres informations
Distinction

Nantenin Keita, née le à Bamako au Mali, est une athlète française, championne du monde du 400 m malvoyant en 2006, médaille de bronze sur 400 m aux Jeux paralympiques d'été de 2008 (et détentrice du nouveau record de France correspondant). médaille de bronze sur 100 m aux Jeux paralympiques d'été de 2012[1], et championne paralympique sur 400 mètres aux Jeux paralympiques d'été de 2016 à Rio[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Nantenin Keita est la fille du musicien malien Salif Keïta[3],[4]. Elle est née au Mali et ensuite est venue habiter en France, à Saint-Quentin-en-Yvelines en région parisienne.

Comme son père, elle est albinos et en raison d'une déficience visuelle importante (0,7 et 0,8 dixièmes aux yeux, avec distinction des couleurs et des distances[4]) liée à ce trait génétique, elle pratique son activité sportive dans la catégorie paralympique[5]. « L’un de ses combats : être considérée comme une sportive, une performeuse, avant d’être perçue comme une handicapée. »[4].

Nantenin Keïta est diplômée d’un BTS en Action Commerciale. Le 23 février 2009, elle intègre l’équipe Ressources Humaines de Malakoff Médéric en tant qu’assistante. Le rôle de Nantenin Keïta est de favoriser l'insertion des personnes handicapées et leur évolution tout au long de leur carrière professionnelle.

Résultats sportifs[modifier | modifier le code]

Jeux paralympiques
Championnats du monde d'athlétisme

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Malijet Paralympique réservée aux malvoyants : Nantenin Kéïta, la fille du chanteur Salif Kéïta, s’adjuge le bronze sur le 100 m 2012 "Nantenin Kéïta, la fille du chanteur Salif Kéïta, monte sur la troisième marche du podium du 100 mètres réservé aux malvoyants le 6 septembre dernier. Le titre paralympique revient à la Cubaine Omara Durand."
  2. « Jeux paralympiques : la Française Nantenin Keita sacrée sur le 400 m », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. « Quatre filles handicapées en or », Le Parisien,
  4. a, b et c Damien Burnier, « Nantenin Keita, un certain regard », Le Journal du dimanche,‎ (lire en ligne)
  5. « Nantenin Keita a de qui tenir », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  6. Décret du 30 novembre 2016 portant promotion et nomination