NanoBlogger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

NanoBlogger est un logiciel de weblog pour le monde Unix.

Il fonctionne sur tous les ordinateurs ayant les utilitaires usuellement employés par les scripts en Shell Bash; c'est-à-dire, toutes les machines tournant sous Linux, Mac, Solaris, BSD, etc. Il n'a pas d'autre dépendance que les outils de Shell et n'a pas besoin de base de données.

Principes[modifier | modifier le code]

  • Nanoblogger est à la base un moteur de blog. L'interface utilisateur est minimale et se fait en ligne de commande depuis une console en local, telnet ou SSH. NanoBlogger permet d'avoir, sans modifier ou ajouter une seule ligne de code, un blog prêt à l'emploi. Le moteur génère uniquement des pages statiques. Ça a l'avantage de pouvoir créer ses pages depuis un ordinateur quelconque et de les transférer sur un serveur Web, comme l'espace offert pour les pages personnelles de son fournisseur d'accès Internet. Mais on peut tout aussi bien agir directement sur le serveur Web si l'on en dispose un. L'inconvénient des pages statiques générées par Nanoblogger est que les fonctions assurant l'interactivité (comme les commentaires) n'est possible qu'en faisant appel à des prestataires extérieurs, à moins d'écrire un script CGI.
  • NanoBlogger est à l'origine un logiciel écrit en anglais, mais a très tôt intégré le multilinguisme. Ainsi le manuel utilisateur, le vocabulaire des templates, des messages de la ligne de commande peuvent être traduits et sont fonctionnels aussitôt que placés dans les répertoires propres à la langue du pays choisi. Ainsi il existe des traductions pour le français, l'allemand, le turc, l'espagnol et le chinois. L'auteur de NanoBlogger (kevin Wood) entretient une relation cordiale avec les traducteurs volontaires.
  • L'utilisateur n'ayant aucune notion de programmation en script Shell peut tout à fait employer Nanoblogger au quotidien, pourvu qu'il ne soit pas rebuté par le mode console. La personnalisation du style des pages web se fait surtout par la modification des feuilles de style déjà proposées. Si l'on veut quelque de chose de vraiment différent, il faudra réécrire les templates pour créer une nouvelle structure des données et de nouvelles classes de style. Mais ça ne nécessite aucune connaissance particulière autre que le HTML / CSS.
  • Ce moteur de blog ne fait pas seulement que l'édition de billets; il fait aussi un archivage soigné des anciens billets selon la date ou les catégories. Il édite aussi les pages de flux ATOM, RSS1 et RSS2. Il est possible aussi de créer des pages supplémentaires, dites d'article; c'est un peu plus qu'un logiciel de blog... Bien évidemment, les billets du blog, comme les articles peuvent intégrer des images. Les textes sont directement formatés en HTML par l'utilisateur ou sinon, après l'activation du plugin idoine, en Markdown.
  • La page de blog principale comporte les accessoires usuels comme le calendrier, la citation de Fortune, les liens vers les sites amis, les titres des derniers billets, la date de dernière modification, etc.
  • La configuration du blog se fait par deux fichiers dont l'un comporte de très nombreuses options. Tous les commentaires des options sont en anglais et très techniques. C'est pourquoi la lecture du manuel de l'utilisateur est indispensable, même pour un anglophone.

Liens externes[modifier | modifier le code]