Nano-ordinateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un nano-ordinateur est un ordinateur possédant une taille inférieure à un micro-ordinateur, lui-même plus petit qu'un mini-ordinateur ; le mini-ordinateur est dit « mini » parce qu'il est beaucoup plus petit que les ordinateurs originaux (ordinateur central).

Le terme « nano-ordinateur », parfois décliné en « mini-PC » (puisque le PC est lui-même classé dans les micro-ordinateurs), est plus généralement utilisé pour désigner des ordinateurs dont la taille est comparable à celle d'une carte de crédit, et à vocation soit d'enseignement, soit de composant d'un système spécialisé (surveillance, domotique, contrôle de petits engins...). Les micro-ordinateurs possédaient à leur débuts dans les années 1980 des circuits gravés à l'échelle du micron (micro-mètre)qui sont passés à celle des 10 nanomètres en 2017. Les nano-ordinateurs ont bénéficié de la même miniaturisation des circuits intégrés. L'architecture RISC, permettant un microprocesseur de plus petite taille, en raison de la plus grande simplicité du circuit, a permis de développer des SoC permettant d'agglomérer l'ensemble des processeurs et contrôleurs sur une seule puce, sur une surface dont le côté avoisine les 1 à 2 cm, cela permet de faire un ordinateur de taille très compacte, inférieure à 10 × 6 cm.

Nano-ordinateur (informatique)[modifier | modifier le code]

Parmi les ordinateurs appelés couramment nano-ordinateurs en informatique, on peut citer :

Les mini PCs cartérisés, prêts à l'emploi et destinés au grand public ((Consumer electronics) font l'objet d'un article à part entière.

Formats de nano-ordinateurs[modifier | modifier le code]

  • Nano-ITX (12 × 12 cm) et Pico-ITX (10 × 7,5 cm), formats de cartes mères plutôt utilisés dans l'architecture x86.
  • Clé Miracast (Chromecast…, différentes tailles)
  • PC-on-a-stick (différentes tailles)
  • System on module (SoM), système sur un module, une sorte de cartouche, nécessitant une carte de base (baseboard) pour fonctionner.
  • Les smartphones et smartwatchs peuvent également rentrer dans cette catégorie.

Ordinateur nanométrique (science)[modifier | modifier le code]

On parle aussi parfois dans le monde de la science et la science-fiction de nano-ordinateur, pour un ordinateur de taille nanométrique.

Les circuits élémentaires d'un microprocesseur étaient gravés en 22 nm (en date d'avril 2012) et 14 nm (en date d'août 2017)[7]. Pour mémoire, le virus du sida a une taille de 100 nm et la lumière visible des longueurs d'onde de 400 nm à 700 nm.

Il existerait plusieurs méthodes pour fabriquer un nano-ordinateur : en utilisant la technologie mécanique, électronique, biochimique ou quantique. Il a été supposé en 1998 très peu probable que les nano-ordinateurs fussent fabriqués à partir de transistors semi-conducteurs (composants microélectroniques au cœur de tous les appareils électroniques de 2017), car les circuits semblaient plus instables en dessous de 100 nanomètres[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Radxa Rock2 Series - Radxa », sur wiki.radxa.com (consulté le 27 septembre 2015)
  2. « minnowboard.org », sur www.minnowboard.org (consulté le 17 juillet 2015)
  3. « CoreWind Embedded system for ARM SBC,Computer-on-Module and Custom Design », sur nanopi.org (consulté le 5 septembre 2015)
  4. http://www.orangepi.org/
  5. « Wandboard - Freescale i.MX6 ARM Cortex-A9 Community Development Board - BLOG », sur www.wandboard.org (consulté le 14 juillet 2015)
  6. « VoCore | A coin-sized Linux computer with wifi », sur vocore.io (consulté le 18 octobre 2015)
  7. (en) Kelion, Leo, « Intel's Ivy Bridge chips launch using '3D transistors' », sur www.bbc.co.uk BBC, (consulté le 19 avril 2013).
  8. Ellenbogen, J.. 0}1998.0}0} 0} Un bref aperçu des dispositifs nanoélectroniques. Consulté le 3 août 2006, de [1] # nanoélectronique. Dans la pratique, on utilise en 2017 des circuits de 14 et même de 10 nm, leur exploitation optimale nécessitant juste une phase d'optimisation qui a conduit chez Intel à remplacer le modèle de défeloppement tick-tock par le modèle PAO

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]