Nandina domestica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bambou sacré, bambou céleste, bambou merveilleux

Le bambou sacré (Nandina domestica) est une espèce de plantes arbustives de la famille des Berberidaceae. C'est la seule espèce actuellement acceptée dans le genre Nandina.

On l'appelle également « bambou céleste », « bambou merveilleux », « bambou de la Félicité » ou « nandine domestique ».

Ce sont des arbustes originaires d'Asie de l'Est, de l'Himalaya et du Japon. Malgré son nom commun, il n'a aucun rapport avec les bambous véritables.

Le nom du genre vient du japonais nanten (南天?) qui désigne ces plantes au Japon.

Description[modifier | modifier le code]

Nandina domestica est une espèce d'arbustes à croissance lente mesurant jusqu'à 2 m de hauteur. A port érigé, elle est composée de nombreuses tiges non ramifiées émanant directement des racines, structure qui rappelle celle du bambou. L'écorce de son tronc prend rapidement un aspect âgé.

C'est une espèce généralement dioïque mais des plants hermaphrodites existent.

Les feuilles sont persistantes (parfois caduques dans les zones froides), 50-100 cm de long, bi-à tri-pennées, avec des folioles de 4-11 cm de long et 1.5-3 cm de large. Au printemps, les jeunes feuilles sont de couleurs vives rose à rouge avant de virer au vert; les vieilles feuilles deviennent rouges ou violet à nouveau avant de tomber.

Les fleurs sont de couleur blanche, elles apparaissent au début de l'été en grappes coniques au-dessus du feuillage.

Le fruit est une baie rouge vif de 5 à 10 mm de diamètre mature en fin d'automne et souvent persistante en hiver.


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Toxicité[modifier | modifier le code]

Les baies sont toxiques car elles contiennent de la nandenine. Toutes les parties de la plante contiennent une substance toxique, l'acide cyanhydrique. Les oiseaux ne sont pas affectés, sauf en cas d'ingestion massive[1], et dispersent les graines par l'intermédiaire de leurs déjections.

Culture[modifier | modifier le code]

Elle est naturalisée dans certaines parties de l'Est de l'Amérique du Sud. Dans le Sud-Est des États-Unis, elle est considérée par beaucoup comme une espèce invasive.

Elle est rustique jusqu'à -15°C (Zone USDA 7). Elle apprécie un sol neutre à légèrement acide, une exposition lumineuse et supporte mal les emplacements venteux.

Elle peut être multipliée par semis, par bouturage ou par récupération des drageons.

Ces arbustes peuvent être sujets aux attaques de cochenilles, surtout en ville. Une virose (virus mosaïque) rend les folioles étroits et difformes.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le bambou sacré est largement cultivé dans les jardins comme plante ornementale ou en bonsaï; plus de 60 cultivars ont été nommés au Japon, où l'espèce est particulièrement populaire.

Le bois aromatique et à grain fin de cet arbuste servait à la fabrication des baguettes de table, en Chine et à la confection d'ikebana au Japon.

Dans les pays asiatiques, les vertus médicinales du nandina sont exploitées ; il a des effets sédatifs légers, astringents, et bénéfiques pour les os et les muscles blessés.

Le bambou sacré est le symbole de la purification chez les taoïstes qui le considèrent comme une plante sacrée et le plantent autour de leur temple.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Moges Woldemeskel et Eloise L. Styer, Feeding Behavior-Related Toxicity due to Nandina domestica in Cedar Waxwings (Bombycilla cedrorum). Veterinary Medicine International, vol. 2010, Article ID 818159, 4 pages, 2010. doi:10.4061/2010/818159. Consulté le 23/08/2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Nandina[modifier | modifier le code]

Nandina domestica[modifier | modifier le code]