Nampalys Mendy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mendy.
Nampalys Mendy
PapyMendy2.JPG
Nampalys Mendy en 2013 avec l'OGC Nice.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Leicester City
Numéro 24
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Drapeau : Sénégal Sénégalais
Naissance (24 ans)
Lieu La Seyne-sur-Mer (France)
Taille 1,68 m (5 6)
Période pro. Depuis 2010
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
1998-1999 Drapeau : France ASL La Beaucaire Toulon
1999-2001 Drapeau : France SPC Du Las Toulon
2001-2005 Drapeau : France RFC Toulon
2005-2007 Drapeau : France Sporting Toulon Var
2007-2010 Drapeau : France AS Monaco
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2010-2013 Drapeau : France AS Monaco 080 0(0)
2013-2016 Drapeau : France OGC Nice 121 0(1)
2016- Drapeau : Angleterre Leicester City 009 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2009 Drapeau : France France -18 ans 003 0(0)
2010-2011 Drapeau : France France -19 ans 008 0(0)
2011-2013 Drapeau : France France -20 ans 013 0(0)
2010-2014 Drapeau : France France espoirs 005 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 28 février 2017

Nampalys Mendy, aussi appelé "Papy", né le à La Seyne-sur-Mer, est un footballeur français d'origine sénégalaise qui évolue au poste de milieu défensif à Leicester City. Il est également le cousin de Bafétimbi Gomis et d'Alexandre Mendy, eux aussi joueurs de football professionnels, à l'OM et à l'EAG.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Formation et passage en professionnel à l'AS Monaco[modifier | modifier le code]

Formé à l'AS Monaco, Nampalys Mendy signe son premier contrat pro en 2010, à seulement 18 ans[1]. Élément essentiel de la CFA 2 la saison précédente, il se révèle comme une bonne surprise de la préparation estivale 2010. À la surprise générale, il devient titulaire en début de saison en L1 face à Valenciennes. Il jouera 14 matchs de championnat et 1 en coupe.

Après un premier match de bonne qualité à Lyon, il semble s'imposer comme un nouveau titulaire de l'AS Monaco. Il est d'ailleurs le plus jeune titulaire de Ligue 1 en début de saison. Aux côtés de Thomas Mangani notamment, il montre un jeu séduisant et même extrêmement prometteur.

L'équipe U19 monégasque et ses coéquipiers nés en 1992 (Appiah, Kurzawa, Eysseric ou encore Makengo) remporte la Coupe Gambardella en mai 2011 contre l'AS Saint-Étienne (1-1, 4 tab à 3). Il manque la finale en raison d'une suspension.

Après la descente de l'ASM en Ligue 2, Mendy s'impose en début de saison comme un rouage essentiel au milieu de terrain aux côtés de Gary Coulibaly. Une place de titulaire régulier qu'il perd à cause d'une blessure et du recrutement massif du club lors du mercato d'hiver.

Après être parvenu à maintenir l'ASM en Ligue 2 au terme de la saison 2011-2012, les dirigeants décident de faire appel à Claudio Ranieri au poste d'entraîneur. Le coach italien déclare au sujet du milieu de terrain monégasque : « Je l'aime parce qu'il attaque, il est très agressif à la récupération et il touche beaucoup de ballons ». Sous ses ordres, Mendy devient petit à petit un titulaire indiscutable de l'équipe.

Mais arrivé au terme de son contrat en fin de saison, Mendy refuse de prolonger avec son club formateur pour diverses raisons et s'engage finalement à l'OGC Nice[2], le club voisin.

Montée en puissance à Nice[modifier | modifier le code]

À Nice, Mendy devient une pièce maitresse du jeu des aiglons, coaché par Claude Puel. La saison 2015-2016 du club est excellente à bien des niveaux. Le club finit 4ème, une place non atteinte depuis longtemps. Cette 4ème place a pour emblème le retour d'Hatem Ben Arfa en Ligue 1 (qui attire fortement l'attention sur les aiglons, de par ses dribbles et ses buts), mais aussi son milieu. Ce milieu, adepte des passes courtes et du jeu rapide, est constitué de 3 bonnes pioches de la part de l'OGC Nice. La première est Jean-Mickaël Seri, arrivé de Paços de Ferreira, la seconde est le jeune formé au club Vincent Koziello, et la troisième est ce jeune joueur chipé au voisin et rival monégasque qu'est Papy Mendy.

Première année en Angleterre mitigée Leicester[modifier | modifier le code]

À la fin d'une saison 2015-2016 de L1 pleine de réussites tant personnelles que collectives pour le jeune Mendy, le club azuréen reçoit plusieurs offres pour son milieu. Nampalys Mendy est alors transféré de chez les aiglons au club qui a fait le surprise en Angleterre, devenant champion de Premier League en défiant tous les pronostiques, Leicester City. Les Foxes l'enrôlent pour une somme avoisinant les 15 millions d'euros, record de dépense du club à l'époque, en espérant qu'il comble le vide laissé dans l'entre jeu par son compatriote français N'Golo Kanté, parti à Chelsea. Il retrouve là bas son ancien coach à l'AS Monaco, Claudio Ranieri.

La saison 2016-2017 des Foxes sera beaucoup moins étincelante que la précédente, allant jusqu'au licenciement de Claudio Ranieri. le club ne compte par exemple que 27 points après 27 journées de championnat. De son côté la saison de Mendy sera plus cauchemardesque qu'autre chose. En effet, le jeune joueur prometteur se blesse plusieurs fois assez grièvement, des blessures qui l'éloigneront du terrain pendant de longues périodes. Il est opéré fin 2016, vers Octobre, d'une blessure à la cheville.

Le nouvel entraîneur, Craig Shakespeare, ne lui accorde pas une place de titulaire indiscutable, mais le fait quand même jouer assez régulièrement, en tant que milieu défensif gauche dans une formation en 4-2-3-1 sur le papier.

En sélection[modifier | modifier le code]

Après avoir évolué avec les moins de 18 ans la saison précédente, il est appelé avec l'Équipe de France de football des moins de 19 ans pour disputer le premier tour de l'Euro 2011 en octobre 2010[3].

Le mois suivant, il est retenu pour la première fois équipe de France espoirs pour disputer un match amical contre la Russie, faisant de lui le joueur le plus jeune de la liste[4]. Il connaît sa première sélection en entrant à la 82e minute lors de cette rencontre, qui voit la Russie s'imposer sur le score de 1-0.

Lors de la saison 2011-2012, il débute en équipe de France des moins de 20 ans le 10 novembre lors d'une défaite contre Israël[5].

Il accompagne également ses coéquipiers Florian Pinteaux, Terence Makengo et Valère Germain au Tournoi de Toulon 2012 avec les moins de 20 ans terminant à la quatrième place du tournoi.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Nampalys Mendy au 28 février 2017[6],[7]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B C M B M B
2010-2011 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 1 14 0 0 0 1 0 - - - 15 0
2011-2012 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 2 28 0 0 0 1 0 - - - 29 0
2012-2013 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 2 32 0 0 0 4 0 - - - 36 0
Sous-total 74 0 0 0 6 0 - 0 0 80 0
2013-2014 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 36 0 3 0 2 0 C3 2 0 43 0
2014-2015 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 36 0 1 0 1 0 - - - 38 0
2015-2016 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 38 1 1 0 1 0 - - - 40 1
Sous-total 110 1 5 0 4 0 - 2 0 121 1
2016-2017 Drapeau de l'Angleterre Leicester City Premier League 4 0 3 0 1 0 C1 1 0 9 0
Total sur la carrière 188 1 8 0 11 0 - 3 0 210 1

Palmarès[modifier | modifier le code]

Anecdote[modifier | modifier le code]

Tous trois originaires de La Seyne-sur-Mer, Nampalys Mendy, Alexandre Mendy et Bafétimbi Gomis sont cousins, la mère du premier étant la tante du joueur marseillais[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nampalys Mendy passe pro », L'Équipe,
  2. « Nampalys Mendy s'engage avec le Gym », Site officiel de l'OGC Nice,
  3. « Les Bleus pour le 1er tour », France Football,
  4. « Mendy, le nouveau joyau monégasque », FFF.fr,
  5. « La France U20 perd la première manche en Israël », Planète-ASM.fr,
  6. Nampalys Mendy sur le site de la LFP
  7. « Statistiques de Nampalys Mendy », sur footballdatabase.eu
  8. « Mendy, la confirmation », Nice-Matin,

Liens externes[modifier | modifier le code]