Namcha Barwa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la montagne image illustrant le monde chinois
Cet article est une ébauche concernant la montagne et le monde chinois.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Namcha Barwa
Le Namcha Barwa (face ouest)
Le Namcha Barwa (face ouest)
Géographie
Altitude 7 782 m
Massif Himalaya
Coordonnées 29° 37′ 50″ Nord 95° 03′ 19″ Est / 29.630556, 95.055278
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Région autonome Tibet
Préfecture Nyingchi
Ascension
Première par une équipe sino-japonaise.

Géolocalisation sur la carte : Région autonome du Tibet

(Voir situation sur carte : Région autonome du Tibet)
Namcha Barwa

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Namcha Barwa

Le Namcha Barwa, aussi dénommé Namche Barwa, Namjag Barwa ou Namchak Barwa[1], est un sommet de l'Himalaya, le vingt-huitième plus haut sommet de la Terre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le Namcha Barwa est situé en Chine, au Tibet, à l'extrémité orientale de la chaîne himalayenne (Himalaya de l'Assam).

Topographie[modifier | modifier le code]

Le Namcha Barwa comporte au moins deux autres sommets dépassant les 7 000 m :

  • Le Gyala Peri (7 294 m) ;
  • Le Hanyu (7 089 m).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Namcha Barwa est découvert en 1912 par G.F. Oakes et Henry Treise Morshead. Ce dernier estime l'altitude du sommet à 8 500 m.

Ascensions[modifier | modifier le code]

  • 1912 - Deux expéditions tentent l'ascension, formées successivement de J.A. Field, G.F. Oakes et H.T. Morshead, puis de Morshaed et Baikey.
  • 1924 - Kingdon Ward et Lord Cawdon franchisse le Nam La à 5 827 mètres et pénètrent au Bhoutan.
  • 1992 - Une équipe sino-japonaise atteint le sommet le 30 octobre. Onze alpinistes au sommet.
  • Le Namcha Barwa II culminant à 7 146 mètres d'altitude reste toutefois invaincu[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The British Library
  2. (en) Eberhard Jurgalski, High Asia - All mountains and main peaks above 6750 m, 8000ers.com, , 6 p. (présentation en ligne), p. 2

Sur les autres projets Wikimedia :