Naled

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Naled
Image illustrative de l'article Naled
Identification
No CAS 300-76-5
SMILES
InChI
Apparence liquide jaune ou cristaux blancs, d'odeur âcre[1].
Propriétés chimiques
Formule brute C4H7Br2Cl2O4P  [Isomères]
Masse molaire[2] 380,784 ± 0,011 g/mol
C 12,62 %, H 1,85 %, Br 41,97 %, Cl 18,62 %, O 16,81 %, P 8,13 %,
Propriétés physiques
fusion 26,5 à 27,5 °C[1]
ébullition à 0,066 kPa : 110 °C[1]
Solubilité dans l'eau : nulle[1]
Masse volumique 1,96 g·cm-3 à 25 °C[1]
Pression de vapeur saturante à 20 °C : 0,26 Pa[1]
Précautions
SGH[3]
SGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Attention
H302, H312, H315, H319, H400,
Directive 67/548/EEC
Nocif
Xn
Dangereux pour l’environnement
N


Transport
-
   3018   
Écotoxicologie
LogP 1,38[1]

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le naled est une substance active de produit phytosanitaire (ou produit phytopharmaceutique, ou pesticide), qui présente un effet insecticide, et qui appartient à la famille chimique des organophosphorés.

Réglementation[modifier | modifier le code]

Sur le plan de la réglementation des produits phytopharmaceutiques :

  • pour l’Union européenne : cette substance active est interdite à la suite de l'examen relatif à l'inscription à l’annexe I de la directive 91/414/CEE, en application de la décision communautaire 2005/788/CE du 11 novembre 2005.
  • pour la France : cette substance active n'est pas autorisée dans la composition de préparations bénéficiant d’une autorisation de mise sur le marché. L'avis paru au Journal officiel du 22 février 2006 retire les autorisations de mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques contenant du naled, pour tous les usages agricoles et non agricoles, avec un délai d'écoulement des stocks :
    • jusqu'au 31 octobre 2006 pour la distribution,
    • jusqu'au 30 avril 2007 pour l'utilisation.

Caractéristiques physico-chimiques[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques physico-chimiques dont l'ordre de grandeur est indiqué ci-après, influencent les risques de transfert de cette substance active vers les eaux, et le risque de pollution des eaux :

Écotoxicologie[modifier | modifier le code]

Sur le plan de l’écotoxicologie, les concentrations létales 50 (CL50) dont l'ordre de grandeur est indiqué ci-après, sont observées :

Toxicité pour l’homme[modifier | modifier le code]

Sur le plan de la toxicité pour l’Homme, la dose journalière acceptable (DJA) est de l’ordre de : 0,0026 mg·kg-1·j-1.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g NALED, fiche(s) de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée(s) le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. Numéro index 015-055-00-6 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)