Nakam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Abba Kovner, debout au centre, avec des résistants du ghetto de Vilnius.

Le Nokmim (en hébreu : הנוקמים) ou groupe Nakam (en français : vengeance), aussi appelé la ligue des justiciers juifs, est un groupe clandestin de combattants juifs, en 1945, composé d'une cinquantaine de survivants de l'holocauste (en) qui visaient les criminels de guerre nazis, dans le but de venger la Shoah.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pour beaucoup de Juifs, la fin de la Seconde Guerre mondiale signifiait la liberté, mais certains ont ressenti le besoin de se venger contre les nazis. Des jeunes combattants des ghettos et maquis, marqués par le génocide, s'organisent à Lublin[1].

Les soldats de la deuxième brigade de la Brigade juive voyageaient, portaient des uniformes britanniques et arrêtaient de nombreux nazis et secrètement les jugeaient sur place. Ils se sont appelés les Vengeurs. Ils voyageaient à travers l'Europe en groupes de trois ou quatre. Ils tuaient seulement les personnes qui étaient directement impliquées dans le meurtre des Juifs. Au départ, ils leur ont tiré dans la tête, mais plus tard ils ont adopté la méthode de l'étranglement de leurs propres mains[2],[3].

Plusieurs tentatives d'empoisonnement collectif de civils ou de prisonniers allemands ont échoué ou été annulées au dernier moment en 1945 et 1946[1].

Membres[modifier | modifier le code]

Film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Ofer Aderet, « La ligue des justiciers juifs », Courrier International, no 1517,‎ , p. 54, traduction d'un article paru le 8 novembre dans Ha'Aretz.
  2. Freedland, Jonathan (26 July 2008). "Revenge". The Guardian.
  3. Davis, Douglas (March 27, 1998). "Survivor reveals 1945 plan to kill 6 million Germans". Jweekly.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]