Nadjaf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Najaf)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nadjaf
An-Najaf, Nejef, Nedjef
(ar) النجف
Nadjaf
Mausolée d'Ali ibn Abi Talib, Nadjaf.
Administration
Pays Drapeau de l'Irak Irak
Province An-Najaf
Démographie
Population 900 000 hab. (estimation 2008)
Géographie
Coordonnées 32° 00′ nord, 44° 20′ est
Altitude 66 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Irak

Voir la carte administrative d'Irak
City locator 13.svg
Nadjaf

Géolocalisation sur la carte : Irak

Voir la carte topographique d'Irak
City locator 13.svg
Nadjaf
Sources
« Index Mundi »

Nadjaf (نجف en arabe ; aussi transcrite en « Najaf » ou « Najjaf ») est une ville d'Irak et la capitale de la province de Nadjaf. Elle est située à environ 160 km au sud de Bagdad. Sa population était estimée à 900 600 habitants en 2008.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de la ville remonte à l'ère pré-islamique où elle a été parsemée de monastères et temples de l'ère chrétienne du royaume d'Al-Hîra, puis reprise par Ali ibn Abi Talib (Kufa) comme sa capitale.

Elle comprend la ville historique d'Al-Hîra (fondée Uni d'Al-Hîra depuis l'an 260 AD[pas clair]) qui est située à 18 km au sud de Nadjaf, ainsi que la ville historique de Kufa (7 km à l'est de Nadjaf).

Nadjaf est importante aussi en raison de l'existence de la ville d'Al-Hîra qui comprend de nombreux châteaux historiques comme le château d'Al-Khowarnak et le château d'Al-Sadair qui fut construit par les rois d'Al-Hîra il y a plus de 1 600 ans.

Le traité d'Amasya, en 1555, transfère Nadjaf de la domination séfévide à celle des Ottomans.

Pendant la guerre d'Irak qui voit l'invasion du pays par une coalition dirigée par les États-Unis, la ville est le théâtre, à trois reprises, d'affrontements, en 2003, en 2004, puis en 2007 (en).

Culture[modifier | modifier le code]

La ville est un haut lieu de l'islam chiite et le centre du pouvoir politique chiite en Irak. Elle abrite notamment le mausolée d'Ali. Nadjaf est le quatrième lieu saint chiite, derrière La Mecque, Médine, Jérusalem et devant Kerbala. Sa hawza est la plus importante avec celle de Qom. Nadjaf et la région environnante sont riches en antiquités et trésors archéologiques datant de milliers d'années, en particulier dans la ville historique d'Al-Heera.

Le cimetière de Wadi al-Salam[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Wadi-us-Salaam.

Nadjaf possède la plus importante nécropole du monde[1], vieille de 1 400 ans, qui s'étend sur 6 kilomètres carrés[2], des millions de chiites y sont enterrés[3]. On y compte plusieurs centaines d'enterrements par jour. Le cimetière de Wadi al-Salam (traduit par « la vallée de la paix ») est l'endroit où peuvent se faire enterrer tous les chiites du monde[4].

Miliciens de l'armée du Mahdi dans le cimetière de Nadjaf.
Mausolée d'Ali ibn Abi Talib, Nadjaf.

Sanctuaires[modifier | modifier le code]

  • Le sanctuaire de l'imam Ali bin Abi Talib, ou mosquée Imam Ali ;
  • Le tombeau du prophète Hood, le sanctuaire du prophète Salih, le tombeau du prophète Noé et le tombeau du prophète Adam ;
  • La grande mosquée de Koufa et les tombeaux de Muslim bin Aqeel et de Hani bin Ourwah ;
  • Le sanctuaire de l'Imam Zaine El Abidine ;
  • Le sanctuaire de l'Imam al-Mahdi ;
  • Le sanctuaire de Mohammed bin Alhanafia bin Ali bin Abi Talib ;
  • Le sanctuaire de Rokaia (fille de Al-Imam Al-Hassein bin Ali).

Et plusieurs sanctuaires de Kufa, y compris :

  • Le sanctuaire de Muslim bin Aqeel ;
  • Le sanctuaire de Hani bin Ourwah ;
  • Le sanctuaire de garçons de Al-Imam Al-Kadhim ;
  • Le sanctuaire de Maitham al-Tamar ;
  • Le sanctuaire de Al-Mokhtar bin Abi Obaid Althagafi ;
  • Le sanctuaire de Rashid Alhujri ;
  • Le sanctuaire de Zaid bin Ali.

Économie[modifier | modifier le code]

Nadjaf est reconnue pour son agriculture (culture du riz, du blé, des légumes, grâce à une hydrologie favorable), pour son industrie du vêtement, de l'or et pour son artisanat.

Nadjaf comprend également un centre d'élaboration de riz dans Michkhab (qui produit plusieurs variétés de riz irakiennes de qualité comme Anber ou Jassmine) et la culture du palmier et de plantes diverses.

Éducation[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Nadjaf est une ville universitaire avec des écoles et un séminaire religieux, des dizaines d'universités, des instituts et des écoles religieuses, en plus de sept universités de l'Académie, comme l'université de Koufa, qui est considérée comme l'une des universités irakiennes les plus importantes, l'université de Alforat Alawsset de technique, ainsi que d'un certain nombre d'universités et d'instituts scientifiques et plusieurs grands hôpitaux.

Sport[modifier | modifier le code]

Nadjaf a de nombreux centres culturels ainsi que quelques stades et grands clubs sportifs, y compris Nadjaf, Koufa et le club de Al-Khowarnak.

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]