Naima Sahlbom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Naima Sahlbom
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Finska (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
Finska (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Chimiste, politicien de la paix, militante pour la paixVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Gustaf Walfrid Sahlbom (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaine
Membre de
Personne liée
Frida Stéenhoff (en) (ami (d))Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Illis Quorum (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Naima Sahlbom, née le à Stockholm et morte le , est une chimiste, minéralogiste et militante suédoise pour la paix. Elle est considérée comme l'une des chimistes suédoises les plus remarquables de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et éducation[modifier | modifier le code]

Naima Sahlbom naît le à Stockholm en Suède. Elle est la fille de Charlotte (née Hallin) Sahlbom et de Gustav Valfrid Sahlbom, ingénieur civil. Dans sa jeunesse, elle fréquente la Wallinska Girls'School, le premier établissement d'enseignement suédois à offrir un enseignement préparatoire universitaire aux filles. Attirée par la science, son père lui permet de faire du bénévolat au laboratoire de Stockholm Water, et elle acquiert sa première expérience en laboratoire. En 1893, Sahlbom réussit ses examens d’inscription et fréquente la Stockholm högskola (maintenant l'université de Stockholm), où elle acquiert une expérience dans l’analyse des minéraux. Nommée par Helge Bäckström, Sahlbom est intronisée membre de la Société de géologie de Stockholm le . En 1894, elle fréquente l'université d'Uppsala, se spécialisant en géologie et obtenant son diplôme en 1896[1],[2],[3],[4].

Recherche scientifique[modifier | modifier le code]

En 1897, elle publie son premier article scientifique.

Activisme[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Mary R. S. Creese et Thomas M. Creese, Ladies in the Laboratory II : West European Women in Science, 1800-1900 : A Survey of Their Contributions to Research, Maryland, Scarecrow Press, , 290 p. (ISBN 978-0-8108-4979-2, lire en ligne), p. 8
  2. (en) Mary R. S. Creese, The Role of Women in the History of Geology, Londres, Geological Society of London, , 342 p. (ISBN 978-1-86239-227-4, lire en ligne), « Fossil hunters, a cave explorer and a rock analyst: notes on some early women contributors to geology », p. 44
  3. (sv) Anders Lundgren, « Naima Sahlbom », Svenskt Biografiskt Lexikon (consulté le 4 décembre 2016)
  4. (en) Chester Svensson, History of Hydrogeology, Londres, CRC Press, , 328–329 p. (ISBN 978-0-415-63062-7, lire en ligne), « Hydrogeology in Sweden »

Liens externes[modifier | modifier le code]