Naim Audio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
NAIM AUDIO LIMITED
logo de NAIM AUDIO LIMITED
Dates clés le 4 juin, 1973 : Création
Personnages clés Paul Stephenson
Forme juridique SARL
Siège social Southampton Road, Salisbury, Angleterre
Produits Hi-fi, maison de disques
Sociétés sœurs Focal
Site web http://www.naim-audio.com

Naim est une marque britannique d'équipements hi-fi détenue par Naim Audio Limited (SARL), société basée à Salisbury, Wiltshire, Royaume-Uni. Sa gamme de produits comprend tous les éléments de la chaîne haute-fidélité et audiovisuelle (sauf les téléviseurs) : platines CD, amplificateurs, boîtiers d’alimentation électrique, enceintes.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'entreprise Naim Audio Visual a été créée en 1969 par le jeune Julian Vereker pour commercialiser un amplificateur audio à lampe. Déçu par les amplificateurs de l’époque, il en construit un pour son entourage. Naim Audio naît alors.

Le premier amplificateur commercialisé par la marque fut le NAP160, en 1971; le NAP 250, lancé en 1975, devint un classique. Son circuit d'amplification est désormais repris dans tous les designs des amplis Naim ultérieurs, jusqu’au lancement du NAP500 en 2000.

En 2014, Naim surprend en dévoilant la Mu-So, premier système acoustique sans fil de la marque. Un produit plus accessible, orienté grand public, mais conforme aux standards historiques[1]. La Mu-So obtient d'ailleurs le red dot Award du design 2015 et surtout le prix EISA 2015-2016 du meilleur système sonore sans fil.

Signature sonore[modifier | modifier le code]

Naim est reconnu pour sa présentation organique et fluide de la musique en privilégiant ses caractères dites « primordiaux »[réf. nécessaire] : la fluidité, le rythme et la cohérence musicale. D’autres critères sont jugés de moindre importance[réf. souhaitée] : le son tridimensionnel (soundstage en anglais), la neutralité du timbre, la transparence.

Le design[modifier | modifier le code]

Dotés déjà d’alimentations puissantes[réf. souhaitée], la performance des amplis et lecteurs Naim s’améliore en ajoutant davantage de boîtiers d’alimentation électrique externes[réf. souhaitée]. Les possibilités d'évolution dans la gamme Naim sont multiples.

Familles de produits[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Historiquement, Naim a proposé trois grandes familles de produit : chrome, olive, black. Ces dénominations ne sont pas exactement officielles, c'est leur usage qui les a imposées, cependant Naim les reprend parfois dans sa communication[2][réf. insuffisante].

Ces dénominations sont liées à l'aspect extérieur des boîtiers électroniques. Les produits 'chrome' ont été les premiers produits. Ils doivent leur appellation à leur boîtier noir dont la face avant comporte un entourage couleur aluminium.

Les produits 'olive' ont succédé aux produits 'chrome'. Ils doivent leur appellation à leur face avant qui est de couleur vert 'olive'.

Les produits 'black' ont succédé aux produits 'olive'. Leur appellation provient de leur boîtier totalement noir. Cette génération de produits est celle actuellement commercialisée.

Audio numérique[modifier | modifier le code]

Dès le lancement du Compact Disc jusqu’aux années 1990, Naim estimait la technologie numérique trop imparfaite pour lancer une platine CD. En 1990, la société lance enfin sa platine, la CDS.

En 2008, Naim lance un Lecteur Disque Dur couplé à un lecteur CD.

Partenariat[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970 et 1980, Naim travaillait étroitement avec Linn Products tant au niveau commercial qu’au développement de produit. Cette collaboration fut rompue à l’aube de l’ère du son numérique. Aujourd'hui, chaque fabricant dispose de sa propre gamme de produit, de bout à bout.

En mai 2014, Naim rejoint la marque de haut parleurs Focal dans le cadre d'un rachat par le fond d'investissement Vervent Audio Group.

Suite à cette fusion, Naim arrête[3] la production d'enceinte en 2016.

Le Label Naim[modifier | modifier le code]

Naim s’est lancé dans l’industrie du disque, un projet personnel de Julian Vereker, dans le but de pouvoir offrir des CD qui soient à la fois techniquement et musicalement de haut niveau afin de satisfaire les adeptes de la musique analogue et du disque vinyle.

Chronologie[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article contient une ou plusieurs listes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.

  • 1971, NAP 160, premier ampli de puissance lancé
  • 1973, création de Naim Audio Limited
  • 1974, NAC 12, premier préampli, fabrication cessé en 1980
  • 1975, NAP 250, amplificateur lancé
  • 1975, NAPS, premier alimentation électrique, cessation 1978
  • 1977, NAXO, premier filtre électronique pour enceintes actives
  • 1980, Démenagement à Southampton Road, Salisbury
  • 1981, Linnk, préamplificateur pour cellule bobine mobile (soutraitant pour Linn Products)
  • 1981, le Câble NAC A4,
  • 1983, NAIT, premier amplificateur intégré
  • 1984, NAP 135, premier amplificateur mono
  • 1984, Hi-Cap, alimentation électrique pour préampli
  • 1984, NAT 01, premier tuner Modulation de fréquence
  • 1985, récompensé du Queen's Award for Export Achievement
  • 1986, SBL, première enceinte, cessation 2002
  • 1987, FL1 electrostatic loudspeaker - Prototype conçu par Guy Lamotte, jamais produit.
  • 1989, bras unipivot ARO pour platine vinyle (conception Guy Lamotte),
  • 1989, Gamme de produits relookée (caisson olive)
  • 1990, NAC 52, préampli de référence lancé
  • 1991, CDS, premier platine CD
  • 1991, DBL, enceinte
  • 1992, déclinaison de la gamme de platine CD : CD1
  • 1995, AV1, premier processeur AV, cessation 1999
  • 1995, Armageddon, alimentation électrique [pour la platine Linn Sondek LP12 ]
  • 1995, Super-Cap, alimentation électrique
  • 1995, Prefix, préampli pour cellule bobine mouvante
  • 2000, 5 series
  • 2000, NAP 500, ampli de référence lancé
  • 2002, Gamme de produits (Reference) relookée
  • 2002, NAC 552, préampli de référence lancé
  • 2005, n-series gamme AV dont nVi DVD/ampli intégré
  • 2005, CD555, platine CD « sans compromis »
  • 2008, Superline, Pre-amplificateur phono
  • 2008, HDX, Lecteur disque dur + lecteur CD.
  • 2009, NaimUniti, « tout-en-un » haut de gamme: Ampli + lecteur CD + Tuner DAB/FM/Internet+ DAC et lecteur de fichiers audio.
  • 2009, CD5x devient CD5xs avec l'ajout d'une sortie numérique au format S/PDIF (75 Ohms) sur BNC.
  • 2009, Naim Ovator S-600, Enceintes acoustiques (active/passive, au choix) utilisant un haut-parleur large bande spécifique.
  • 2009, Naim DAC, convertisseur numérique-analogique autonome
  • 2010, NDX, streamer de la gamme Classic
  • 2010, Naim Ovator S-400
  • 2010, Unitiqute,
  • 2010, Unitiserve,
  • 2011, SuperUniti « tout-en-un » haut de gamme: ampli + radio DAB/FM/Internet + lecteur Upnp + Ipdo, Iphone, Ipad compatible (en numérique) + DAC intégré
  • 2011, ND5xs, Streamer de la gamme XS
  • 2014, lancement de la Naim Mu-So, premier système acoustique sans fil de Naim.
  • 2014, Statement[4], ensemble d'amplis (NAPS1) et préamplificateur (NACS1) d'une puissance de 2 X 1450 W (4 ohms) .

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Test | Enceinte Naim Mu-So : le Côté Obscur de la Force sonore », sur Sitegeek.fr,‎
  2. mention de la gamme 'olive' sur le site constructeur http://www.naimaudio.com/hifi-products/xps
  3. « music line :: Produkthistorie », sur www.music-line.biz (consulté le 15 mars 2016)
  4. Nicolas Becuwe, « Naim Statement NAP S1 & NAC S1 : une véritable oeuvre d’art musicale ! », HD News,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]