Naillat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Naillat
Naillat
L'église saint-Médard
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Creuse
Arrondissement Guéret
Canton Dun-le-Palestel
Intercommunalité Monts et Vallées Ouest Creuse
Maire
Mandat
Laurent Tardy
2014-2020
Code postal 23800
Code commune 23141
Démographie
Population
municipale
653 hab. (2016 en diminution de 2,97 % par rapport à 2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 15′ 55″ nord, 1° 38′ 18″ est
Altitude Min. 316 m
Max. 530 m
Superficie 36,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Creuse

Voir sur la carte administrative de la Creuse
City locator 14.svg
Naillat

Géolocalisation sur la carte : Creuse

Voir sur la carte topographique de la Creuse
City locator 14.svg
Naillat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Naillat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Naillat

Naillat (jadis orthographié "Naillac") est une commune française située dans le département de la Creuse en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Naillat est situé à une dizaine de kilomètres à l'Est de La Souterraine, au Nord de la voie rapide RN145.

Le territoire de la commune est traversé par la Brézentine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Alain Navarre DVG  
2008 2011 Jeanine Gillet PS  
2011 2014 Philippe Lesur[1]    
2014 En cours Laurent Tardy SE Artisan
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2016, la commune comptait 653 habitants[Note 1], en diminution de 2,97 % par rapport à 2011 (Creuse : -2,5 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 0111 4891 4451 6751 8811 9002 0772 2012 102
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 1192 0932 0962 0542 1152 0892 0322 0142 047
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 0092 0181 9841 6501 5571 5271 5031 4251 312
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 2251 084955809721641653655675
2016 - - - - - - - -
653--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

clocher de l'église

Église Saint-Médard[modifier | modifier le code]

Elle date du XIIIe siècle, fut remaniée au XVe siècle en y ajoutant des croisées d'ogives, et le clocher tors actuel. Celui-ci est constitué d'une tour rectangulaire surmontant le porche, il est surmonté d'une flèche à base rectangulaire mais devenant très vite octogonale et tournant légèrement de gauche à droite. À l'origine, il était recouvert en bardeaux, il fut recouvert d'ardoises en 1914. Il fut restauré en 1972, après avoir été frappé par la foudre. Il possède deux cloches, dont l'une pèse 790 kg.

Mégalithes[modifier | modifier le code]

  • Le dolmen de la Pierre Euberte
  • Le menhir de Pécut, ou Pierre Berce

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. En raison de dissensions entre Mme Gillet,maire, et son conseil municipal, ce dernier a démissionné en mai 2011. De nouvelles élections ont eu lieu en septembre à l'issue desquelles Philippe Lesur a été élu maire. [1]
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :