Nahman Sirkin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Syrkin.
Nahman Sirkin
Nachman Syrkin.jpg
Nachman Syrkin
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière de Kinneret (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Autres informations
Parti politique
Zionist Socialist Workers Party (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Nahman Sirkin (נחמן סירקין), né en Russie en 1868 et mort à New York en 1924, fut un penseur et un journaliste juif, leader du courant sioniste-socialiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait des études de psychologie et de sociologie à Berlin.

Il adhère parallèlement aux idées du mouvement des Amants de Sion et à celles de la révolution russe. Sirkin compte parmi les fondateurs de l'organisation des étudiants sionistes à Berlin, et participe au premier Congrès sioniste à Bâle. Lors du septième congrès sioniste, durant la crise du projet Ouganda, il défend le parti du sionisme territorialiste.

Il dirige également le parti Poale Zion aux États-Unis.

En 1898, il publie "La question juive et l'état-juif socialiste" en russe. Pour Sirkin, l'antisémitisme provient du fait que les juifs sont une minorité dans les différents pays où ils vivent. D'après lui, aucune solution ne viendra de la révolution socialiste. En effet, en Russie, il aura pu constater que les juifs ouvriers étaient détestés par les classes ouvrières et qu'ils l'étaient également par les capitalistes lorsqu'ils occupaient des métiers dans le commerce ! Pour lui, la renaissance juive ne devra aboutir que par la création d'un état juif et juste.

Dans les futurs congrès sionistes, il s'attaquera aux notables bourgeois, à la politique de Herzl et dirigera en Russie le courant sioniste socialiste et émigrera en 1907 en Amérique.

Nahman Sirkin meurt à New York en 1924. Son corps est transféré, en 1951, sur les bords du Lac de Tibériade. Le moshav Kfar-Sirkin rappelle son souvenir.

Publications[modifier | modifier le code]

Essays on socialist Zionism (New York, Young Poale Zion Alliance of America, 1935, 64p). Inclut :

  • The Jewish Question and the Jewish Socialist State (1898)
  • National independence and international unity (1917)

Liens externes[modifier | modifier le code]