Nadira (poète)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nadira.
Nadira
Description de cette image, également commentée ci-après

Nadira

Nom de naissance Makhlaraïim Nadira
Alias
Nadira, Kamila, Maknouna
Naissance
Andijan
Décès (à 50 ans)
Kokand
Auteur
Langue d’écriture Ouzbek, Persan
Genres

Nadira (ouzbek : Nodira, russe : Надира) (1792-1842) est une poétesse ouzbèke.

Famille et ouvrage[modifier | modifier le code]

Elle était la fille du gouverneur de la province d'Andijan et la femme d'Oumar-khan (ouzbek : Amir Umarxon, russe : Умар-хан, 1787-1822), le khan (souverain) du khanat de Kokand de 1809 à 1822[1], lui-même poète et patron des arts et des sciences.

Elle est considérée, avec Ouvaïssi (ouzbek : Uvaysiy, russe : Увайси) et Makhzouna (ouzbek : Maxzuna, russe : Махзуна) comme l'une des figures de proue de la poésie féminine ouzbèke et un des poètes ouzbeks les plus importants[2]. Elle a écrit en ouzbek et en persan. Ses noms de plume incluent Komila et Maknuna. Plusieurs de ses diwans ont survécu, totalisant plus de 10 000 lignes de poésie.

Fin et postérité[modifier | modifier le code]

Nadira est exécutée en 1842.

Le cratère vénusien Nadira a été nommé en son honneur[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Энциклопедик Луғат, Tashkent, Узбек Совет Энциклопедияси Бош Редакцияси,‎ (ISBN 5-89890-002-0)
  2. « Uzbek Literature », Encyclopædia Britannica (consulté le 1 mars 2013)
  3. (en) FindTheData : Where does the name for the astrogeological feature Nadira come from?

Liens externes[modifier | modifier le code]