Nadia Farès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Farès.
Nadia Farès
Naissance (41 ans)
Marrakech, Maroc
Nationalité Drapeau de la France France
Profession actrice
Films notables Dis-moi oui
Les Rivières pourpres
Nid de guêpes

Nadia Farès, née le à Marrakech (Maroc), est une actrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nadia Farès est née à Marrakech au Maroc, d'un père marocain et d'une mère arménienne avec qui, encore très jeune, elle s'installe à Nice[1].

Alors qu'elle n'avait que quinze ans, fugueuse, elle suit un Italien de quarante ans dont elle est éperdument éprise, même si l'aventure fut brève. Pour donner sa chance à sa carrière de chanteuse, elle s'installe à Paris où, à dix-huit ans, elle commence des petits boulots, tout en enchaînant les castings[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

La comédienne a commencé sa carrière par la télévision, avec Navarro et L'Exilé, une coproduction internationale signée M6 en 1993[2]. Elle tient son premier grand rôle au cinéma dans le thriller Elles n'oublient jamais, réalisé par Christopher Frank.

En plus de sa carrière d'actrice, elle réalise en 2002 un téléfilm de commande pour la collection « Masculin/Féminin » d'Arte intitulé Anomalies passagères[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Julie Rault, Patrick Defaix, Thierry Lemangnen et Victor Augais, Petit Futé : Maroc 2009-2010, Paris, Nouvelle Edition de l’Université,‎ , 610 p. (ISBN 978-2-7469-2342-3, lire en ligne), p. 97-98
  2. « L'Exilé - L'Encyclopédie des Séries TV », sur Toutelatele.com (consulté le 3 août 2013)
  3. Ont réalisé des films (par ordre alphabétique) : Mathieu Amalric (La Chose publique), Nabil Ayouch (Une minute de soleil en moins), Bruno Bontzolakis (L'Amour au soleil), Catherine Breillat (Brève Traversée), Laurence Ferreira Barbosa (Motus), Jean-Michel Carré (Drôle de genre), Nadia Farès (Anomalies passagères), Ursula Meier (Des épaules solides), Bernard Stora (Demain et tous les jours après) et Virginie Wagon (Sous mes yeux). Voir [PDF] Fiche de la collection « Masculin/Féminin » d'Arte.

Liens externes[modifier | modifier le code]