Nader Khalili

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nader Khalili
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Southern California Institute of Architecture (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Nader Khalili ( persan : نادر خلیلی ), né le à Téhéran et mort le à Los Angeles[1], est un architecte américain d'origine iranienne. Il est principalement connu pour ses conceptions de structures inventives qui incorporent une gamme de matériaux de construction atypiques visant à fournir des abris dans les pays en développement et dans des contextes de crise[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Khalili reçoit sa formation en philosophie et en architecture en Iran, en Turquie et aux États-Unis. En 1970, il obtient une licence de l'État de Californie et exerce la profession d'architecte aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Khalili s'est fait connaître par l'application du système Geltaftan Earth-and-Fire, connu sous le nom de "Ceramic Houses" (en), et par la technique de construction Earthbag appelée "Super Adobe". Ses conceptions s'inspirent fortement de celles des maisons arides traditionnelles en Iran, son pays natal. Il a participé en 1975 au projet Earth Architecture and Third World Development et a été conseiller en architecture de terre auprès des Nations unies.

En 1984, il développe son système Super Adobe, en réponse à un appel de la NASA pour la conception d'établissements humains sur la Lune et sur Mars. Le projet garde un caractère totalement théorique jusqu'à la Guerre Iran-Irak, au cours de laquelle des réfugiés sont envoyés en Iran. C'est alors que Khalili s' associe au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et met ses recherches au service des abris d'urgence.

En 1991, il fonde le California Institute of Earth Art and Architecture (Cal-Earth[3]), où il enseigne sa technique de construction Super Adobe. Bien que le travail de Khalili ait reçu un soutien mitigé dans son pays natal, sans doute en raison des paradigmes sociaux et des troubles politiques[réf. souhaitée], il fait figure de précurseur aux États-Unis dans le domaine de l'architecture éthique, où les besoins des sans-abris occupent une place prépondérante.[réf. souhaitée]

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 1984, Khalili reçoit le prix " Excellence in Technology " du California Council of the American Institute of Architects (CCAIA) pour son système novateur de maison en céramique. En 1987, il obtient des Nations unies un certificat de reconnaissance spéciale à l'occasion de l'Année internationale du logement pour les sans-abris et du ministère américain du logement et du développement urbain (HUD) pour son projet "Logement pour les sans-abri" : Recherche et éducation". En 2004, Khalili remporte le prix Aga Khan d'architecture pour les abris en sacs de sable construits en Super Adobe. [4]

Publications[modifier | modifier le code]

Khalili a écrit des livres sur sa philosophie et ses techniques architecturales. Il a également traduit des poèmes de Rûmî, le poète qu'il cite comme étant une source d'inspiration pour ses créations architecturales.

  • Course seule
  • Maisons en céramique et architecture de la Terre: comment construire la vôtre
  • Trottoirs sur la Lune
  • Rumi, fontaine de feu
  • Rumi, danser la flamme

Galerie photo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)https://archinect.com/news/article/72321/nader-khalili-dies-at-71
  2. « OUR FOUNDER », calearth.org, Cal-Earth Institute, (consulté le )
  3. « California Institute of Earth Art and Architecture - Recherche Google », sur www.google.com (consulté le )
  4. Aga Khan Award for Architecture 2004: Sandbag Shelter Prototypes
  5. See more construction images in Wikimedia Commons

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]