Nacré porphyrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Boloria titania

Le Nacré porphyrin (Boloria titania) est une espèce de lépidoptères de la famille des Nymphalidae et de la sous-famille des Heliconiinae.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un papillon au dessus orange roux à suffusion basale marron, orné de dessins de couleur marron, avec une ligne submarginale de triangles et une ligne de points postdiscaux.

Le revers des antérieures est semblable en plus clair avec à l'apex de petites taches nacrées, alors que les postérieures montrent des dessins caractéristiques brun et jaunes et des taches nacrées[1].

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole en une génération entre juin et août.

Il hiverne à l'état de chenille formée dans l'œuf[1].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôtes sont en particulier Polygonum bistorta pour la forme nominale, des Viola pour la sous-espèce bivina[1],[2].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Le Nacré porphyrin réside en Eurasie du centre de l'Europe à la Sibérie et à l'Altaï[2]. En Europe il forme de petits isolats dans les Alpes, dans le sud de la Finlande et en Lettonie, en Pologne et dans les Balkans[1].

En France métropolitaine il est présent dans les départements du Doubs, du Jura, de la Lozère, du Puy-de-Dôme, des Alpes-Maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence[3]. Suivant d'autres sources il serait présent dans tous les départements situés du Massif central aux Alpes[4].

Biotope[modifier | modifier le code]

C'est un papillon des prairies fleuries subalpines.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • en français : le Nacré porphyrin, l'Alezan[4]
  • en anglais : Titania's fritillary, purple bog fritillary
  • en allemand : Natterwurz-Perlmutterfalter[2]

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Boloria titania a été décrite par l'entomologiste allemand Eugen Johann Christoph Esper en 1793 sous le nom initial de Papilio titania [5]. La localité type est la Sardaigne.

Deux noms scientifiques sont en concurrence pour désigner l'espèce : Boloria titania pour les auteurs (actuellement majoritaires) qui privilégient une définition élargie du genre Boloria, et Clossiana titania pour ceux qui traitent Clossiana comme un genre distinct de Boloria. Dans le premier cas, on peut écrire « Boloria (Clossiana) titania » pour signaler l'appartenance de l'espèce au sous-genre Clossiana.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Papilio titania Esper, 1794 — protonyme
  • Papilio amathusia Esper, 1784[6]
  • Papilio cypris Meigen, 1828[6]

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Boloria (Clossiana) titania titania
  • Boloria (Clossiana) titania bivina (Fruhstorfer, 1908) — dans le centre et le Sud de l'Europe
  • Boloria (Clossiana) titania miyakei (Matsumura, 1919)
  • Boloria (Clossiana) titania staudingeri (Wnukowsky, 1929) — en Asie centrale et orientale[2]

Le Nacré porphyrin et l'Homme[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,Tom Tolman, Richard Lewington, ISBN 978-2-603-01649-7
  2. a, b, c et d funet
  3. INPN Répartition
  4. a et b lepinet
  5. Esper, 1794 Die Schmett., Suppl. Th 1 (3-4): 58, (5-6): pl. 103, f. 4
  6. a et b INPN taxonomie
  7. INPN Protection

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, Tom Tolman, Richard Lewington, (ISBN 978-2-603-01649-7)