Nacré lapon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Boloria chariclea

Le Nacré lapon (Boloria chariclea) est une espèce de lépidoptères de la famille des Nymphalidae et de la sous-famille des Heliconiinae.

Dénomination[modifier | modifier le code]

L'espèce Boloria chariclea a été décrite par David Heinrich Schneider en 1794.

Synonyme : Clossiana chariclea (Schneider, 1794)[1]

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le Nacré lapon se nomme Artic Frittillary en anglais[1].

revers

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Boloria (Clossiana) chariclea chariclea
  • Boloria (Clossiana) chariclea arctica (Zetterstedt, 1839)
  • Boloria (Clossiana) chariclea boisduvalii (Duponchel, 1832)
  • Boloria (Clossiana) chariclea butleri (Edwards, 1883)
  • Boloria (Clossiana) chariclea grandis (Barnes & McDunnough, 1916)
  • Boloria (Clossiana) chariclea helena (Edwards, 1871)
  • Boloria (Clossiana) chariclea ingens (Barnes & McDunnough, 1918)
  • Boloria (Clossiana) chariclea montina (Scudder, 1863)
  • Boloria (Clossiana) chariclea rainieri (Barnes & McDunnough, 1913)[1].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un papillon au dessus jaune orangé avec une aire basale marron surtout marquée aux postérieures et des ligne de dessins, festons, chevrons, ligne de petits point.

Le revers des antérieures est plus clair avec des dessins semblables, alors que les postérieures présentent une ornementation de taches argentées agencées en plusieurs lignes dont une fine ligne marginale[2].

Chenille[modifier | modifier le code]

La chenille est grise avec une bande noire et des épines orange[3].

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole environ deux semaines en une génération entre juin et début août, suivant les conditions météorologiques.

Son cycle demande deux années, il hiverne comme chenille au premier stade et au quatrième stade l'année suivante[4].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôtes ne sont pas connues en Europe mais pourrait être Cassiope tetragona et serait Polygonum bistortoides, Salix arctica et Salix reticulata dans l'Amérique arctique[2],[1],[3].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Le Nacré lapon a une distribution circumpolaire, avec Boloria chariclea chariclea pour l'Europe arctique et Boloria chariclea arctica pour l'Asie arctique[1],[2]. En Amérique il réside en Alaska et dans le nord du Canada, de l'Alaska au Labrador. Avec Boloria chariclea butleri pour l'arctique du continent américain, Boloria chariclea boisduvalii de l'Alaska au Labrador et à la Colombie-Britannique, Boloria chariclea grandis en Colombie-Britannique et dans l'Ontario, Boloria chariclea rainieri dans l'état de Washington et Boloria chariclea helena dans les montagnes Rocheuses.

Biotope[modifier | modifier le code]

C'est un papillon de la toundra arctique.

Protection[modifier | modifier le code]

Boloria chariclea

Pas de statut de protection particulier

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e funet
  2. a, b et c Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,Tom Tolman, Richard Lewington, (ISBN 978-2-603-01649-7)
  3. a et b papillons diurnes du Canada
  4. butterflies and moths of North America

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Référence taxinomique[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, Tom Tolman, Richard Lewington, (ISBN 978-2-603-01649-7)