Naïk Raviart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Naïk Raviart
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Père
Fratrie

Naïk Raviart est chercheuse et historienne de la danse, spécialiste de la danse du XVIIIe siècle. Elle est, avec son frère Yves Guilcher, cofondatrice de l'ADP (Atelier de la danse populaire), association qui a pour but tant la recherche sur la danse populaire et traditionnelle que celle sur la danse ancienne, et qui débouche sur leur enseignement.

Née en 1943, elle est la fille d'Hélène et Jean-Michel Guilcher et a suivi très jeune ses parents à l'occasion de leurs enquêtes de terrain sur les danses traditionnelles en Bretagne dans les années 1950 et ponctuellement ensuite dans leurs enquêtes en Berry et en Pays Basque.

Elle a assuré plusieurs années un enseignement de « belle Danse » au Conservatoire de Brest et d'histoire de la danse à l'Université.

Elle anime de nombreux stages de danse, forme des enseignants, et est l'auteur d'articles et ouvrages sur la danse ancienne et sur la danse traditionnelle.

Publications[modifier | modifier le code]

  • « Influence de la danse française savante des XVIIe et XVIIIe siècles sur les répertoires traditionnels d’Écosse et d’Irlande », in Résonances, Actes du colloque des 3es rencontres de musique ancienne, ARCODAM, Châteaugiron, 1989.
  • « Danse irlandaise traditionnelle et danse française ancienne », in Tradition et histoire dans la culture populaire, Centre Alpin et Rhodanien d’Ethnologie, Grenoble, 1990.
  • « Sommes-nous fondés à distinguer des répertoires populaires dans ce que nous font connaître les traités et les documents anciens sur la danse ? », in La Danse et ses sources, cahiers d’ethnomusicologie régionale, Conservatoire occitan de Toulouse; 1992.
  • « Comment penser une pédagogie de la danse traditionnelle dans une société qui n’est plus traditionnelle ? », Actes du colloque international de l’UNESCO Teaching Dance, T II, Portaria, Grèce, 1993.
  • « Quelle place la danse de cour des XVIIe et XVIIIe siècles a-t-elle faite aux apports régionaux ? », in Résonances, ARCODAM Châteaugiron, 1995.
  • « Le bal français, du début du règne de Louis XIV à l’aube de la Révolution », in Histoires de bal, ouvrage collectif, Cité de la Musique, Paris, 1998.
  • « Aspects de la danse dans les salons parisiens sous le Consulat et l’Empire », in Revue Napoléonienne, Alessandria, Italie, 2000.
  • « Le Sacristain, survivance d’une contredanse du XVIIIe siècle en milieu traditionnel » in Musique Bretonne, Dastum, 2001.
  • « Petit panorama de la danse en Irlande », in Revue interceltique, 2001.
  • « Le bal sous Louis XIV, une mise en ordre de l’espace, du temps, du groupe humain », in actes du colloque L’Ordonateur du monde, Université du Mans, 2001.
  • « Petit panorama de la danse en Écosse », in Revue interceltique, 2002.
  • « Passage de la gavotte chantée à la gavotte accompagnée aux instruments : quelles modifications pour la danse ? », in actes des journées Danses et Musiques traditionnelles, Cité de la Musique, 2004.
  • « Une danse “baroque” ? », in Trad magazine, septembre-, n° 97.
  • « Regarde, c'est du Gerda », in Griffon, n° 198, août-.
  • « Regards sur la bourrée », in Danse des bergers, danse des loups, Musiques traditionnelles du cœur de la France, Musiciens de St Julien, alpha prod. n° 516, 2005.
  • « Brunettes et contredanses au XVIIIe siècle », in À l’ombre d’un ormeau, Musiciens de St Julien, alpha prod. n° 115, 2007.
  • « Origine et avatars de la valse », in Actes des journées « Métamorphose et migrations de la valse », Cité de la Musique, 2007.
  • « “Styles” de danse et terroirs, les visages de la gavotte », in Musique bretonne, Dastum, n° 206, janvier-.
  • « Poursuite de l’histoire, contredanse chez les Iroquois », in Trad Magazine, n° 119 mai-.
  • « La contredanse en Amérique du Nord, quelques éléments d’histoire », in Trad Magazine, n° 121 septembre-
  • Dominique Cyrille, Alarèpriz : une étude des quadrilles de Guadeloupe, avec un aperçu historique par Naïk Raviart, Gourbeyre (Guadeloupe), éd. Nestor, 2009.
  • « La danse dans la première moitié du XVIIe siècle », in Et la fleur vole, Musiciens de St Julien, alpha prod. n° 167, 2010.
  • Y. Guilcher, S. Panis, N. Raviart, Le Berry et ses bourrées, Geste éditions, 2016.
  • «  Les Menuets à quatre, un statut original de la danse », in La danse française et son rayonnement : nouvelles sources, nouvelles perspectives, à paraître dans la collection « Musicologie », Classiques Garnier (à paraître).

Liens externes[modifier | modifier le code]