NTW 20

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant les armes
Cet article est une ébauche concernant les armes.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le Denel NTW 20 est un fusil de précision sud-africain développé dans les années 1990. C'est actuellement (2015) l'arme la plus puissante de sa gamme[réf. souhaitée], grâce à sa munition de 20 mm. Il est utilisé pour des missions de destruction anti-matériel (blindés, hélicoptères...) car l'utilisation d'une telle munition dans le cadre d'éliminations de personnel serait inutile. Sa munition de très fort calibre, propulsée à une vitesse supérieure à 1 000 m/s, lui donne une puissance de plus de 50 000 joules en sortie de bouche. Il a été créé pour la lutte contre les aéroplanes au sol, les mâts de télécommunications, les lignes électriques, les sites de lancement de missiles, les installations radar, les raffineries, les bunkers et autres objectifs[1].

Il est démontable et transportable par deux soldats en deux éléments distincts.

Description[modifier | modifier le code]

  • Type : Fusil anti-matériel
  • Calibre : 20 x 83,5 mm
  • Mécanisme : à verrou
  • Capacité du chargeur : 3 cartouches
  • Portée pratique : 2 300 m
  • Longueur : 2 015 mm
  • Poids à vide : 26 kg
  • Vélocité : ~ 1 000 m/s

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Le NTW 20 est en usage dans les Forces de défense d'Afrique du Sud (SANDF) depuis 1998.

Denel devait aussi fournir divers systèmes d'armes aux Forces armées indiennes, notamment des fusils anti-matériel et des canons automoteurs. Des accusations de rétrocommissions dans l'établissement d'un contrat sur les fusils anti-matériel lui ont valu d'être mis sur liste noire par le gouvernement. Ordnance Factory Tiruchirapalli (OFT), associé avec Defence Research and Development Organisation (DRDO), a ensuite commencé à développer son propre fusil antimatériel, appelé Vidhwansak et fortement inspiré du NTW-20. Le développement du Vidhwansak a été terminé en novembre 2005[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kokalis, Peter: Weapons Tests And Evaluations: The Best Of Soldier Of Fortune, page 223. Paladin Press, 2001.
  2. (en) Girja Shankar Kaura, « Ordnance factories bag order for 30,000 carbines », The Tribune,‎ (consulté le 7 juin 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]