NRJ Music Awards 2020

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NRJ Music Awards Paris Edition

NRJ Music Awards
Paris Edition
Image liée à la cérémonie
Logo des NRJ Music Awards Paris Edition
Award-star-gold-3d.svg NRJ Music Awards
Organisé par NRJ et TF1
Détails
Date
Lieu La Seine musicale
Boulogne-Billancourt
Drapeau de la France France
Présentateur Nikos Aliagas
Diffusé sur TF1 et en simultané sur NRJ
Site web NRJ Music Awards sur nrj.fr
NRJ Music Awards sur mytf1.fr
Résumé
Musique officielle Drapeau du Canada Blinding Lights de The Weeknd
Artistes les plus nommés Drapeau de la France Amel Bent (4)
Drapeau de la France Vitaa & Slimane (4)
Artistes les plus récompensés Drapeau de la France Vitaa & Slimane (3)
Chronologie

NRJ Music Awards 2020 (NRJ Music Awards Paris Edition), est la 22e édition des NRJ Music Awards qui a eu lieu le exceptionnellement à la Seine musicale de Boulogne-Billancourt, retransmise en direct sur TF1 et en simultané sur NRJ et présentée par Nikos Aliagas.

Tournage[modifier | modifier le code]

Lieu[modifier | modifier le code]

En raison de la crise sanitaire de la Covid-19, la cérémonie est exceptionnellement tournée à Boulogne-Billancourt, à la Seine musicale, sans public, et non pas à Cannes, comme habituellement[1],[2].

Production et organisation[modifier | modifier le code]

La cérémonie est produite par TF1 Productions, et présentée par Nikos Aliagas, pour la douzième fois consécutive[2],[3].

Elle est réalisée par Didier Froehly[4].

Nouveautés et modalités de vote[modifier | modifier le code]

Les nommés ont été annoncés le . Le public peut ainsi voter pour son/ses artiste(s) ou titre(s) préféré(s) entre le , à 12 h et le à 14 h, via les sites internet nrj.fr et mytf1.fr. Il n'est possible de voter, dans chaque catégorie, qu'une seule fois par jour[5].

Deux nouvelles catégories sont ajoutées : « Collaboration francophone de l'année » et « Collaboration internationale de l'année »[5].

Performances et artistes présents[modifier | modifier le code]

Performances en direct[modifier | modifier le code]

Plusieurs artistes se succèdent sur scène pour chanter un ou plusieurs de leurs tubes. Ci-dessous la liste par ordre chronologique de la soirée[6] :

Artiste(s) Chanson(s)
Gims Medley :
Louane Donne-moi ton cœur
Amir La Fête
David Guetta feat. Raye Let's Love
Indochine Nos célébrations
Dua Lipa feat. Angèle Fever
Grand Corps Malade Mesdames
Slimane & Vitaa Avant toi
Julien Doré La Fièvre / Nous – (Medley)
Kendji Girac feat. Gims Dernier métro
Dua Lipa Levitating / Physical – (Medley)
Vianney Beau-papa
Wejdene Coco
Tayc N'y pense plus
Squeezie feat. Gambi Servis
Nicola Sirkis & Christine and the Queens 3Sex
Amel Bent feat. Imen Es Jusqu'au bout
Catherine Ringer Marcia Baïla
M. Pokora Si on disait
The Black Eyed Peas Vida Loca / Mamacita – (Medley)
Grand Corps Malade & Camille Lellouche Mais je t'aime
Camélia Jordana Facile
Sia Courage to Change
Benjamin Biolay Comment est ta peine
Hatik Angela
Alliel Encore
Soolking feat. Dadju Meleğim

Artistes présents[modifier | modifier le code]

Ci-après, la liste des artistes francophones présents à la cérémonie[6],[7] :

Ci-après, la liste des artistes internationaux présents à la cérémonie[6],[7] :

Palmarès[modifier | modifier le code]

Ci-après, les lauréats et nommés cette année[5],[8],[9],[10],[6] :

Nommés et lauréats
Catégorie Lauréat(e) Nommés Remettant(s)
Artiste féminine francophone
de l'année
Aya Nakamura
Aya Nakamura Grand Corps Malade
Artiste féminine internationale
de l'année
Dua Lipa
Dua Lipa Angèle
Artiste masculin francophone
de l'année
Sans photo
Dadju Tarek Boudali
et l'équipe
du film 30 Jours max
Artiste masculin international
de l'année
The Weeknd
The Weeknd DJ Snake
Révélation francophone
de l'année
Sans photo
Squeezie Michèle Bernier
Bob Sinclar
Juste Zoé
Révélation internationale
de l'année
Doja Cat
Doja Cat Soprano
Groupe/duo francophone
de l'année
Vitaa
Slimane
Vitaa & Slimane Thylane Blondeau
David Guetta
Groupe/duo international
de l'année
BTS (groupe)
BTS Christine and the Queens
Chanson francophone
de l'année
Vitaa
Slimane
Avant toi
Vitaa & Slimane
Inès Reg
Hugo Gaston
Chanson internationale
de l'année
Sans photo
Jerusalema
Master KG
Tryo
Collaboration francophone
de l'année
Sans photo
Sans photo
Meleğim
Soolking feat. Dadju
Catherine Ringer
Collaboration internationale
de l'année
Lady Gaga
Ariana Grande
Rain on Me
Lady Gaga & Ariana Grande
Keen'V
Sébastien Cauet
Clip
de l'année
Vitaa
Slimane
Ça ira
Vitaa & Slimane
Manu Levy
Jonathan Lambert
DJ
de l'année
DJ Snake
DJ Snake Ahmed Sylla
Vaimalama Chaves
Maëva Coucke
Malika Ménard
Cindy Fabre
Clémence Botino
Performance francophone
de la soirée
M. Pokora
Si on disait
M. Pokora
Nikos Aliagas
Awards d'honneur
Mariah Carey
Mariah Carey Aucun[n° 1] Amel Bent
Vitaa
Indochine
Indochine Nikos Aliagas
Gims
Gims Vianney
Elton John
Elton John Clara Luciani

Diffusion et audience[modifier | modifier le code]

La cérémonie est retransmise sur TF1, le , entre 21 h 10 et h 0.

Entre 21 h 10 et 23 h 10, le programme réunit 5 090 000 téléspectateurs, soit 22,3 % du public de quatre ans et plus. Cela permet à la chaîne de se classer en deuxième position des audiences, juste derrière Mongeville sur France 3. Entre 23 h 15 et h 0, le programme réunit 2 920 000 téléspectateurs, soit 28,5 % du public[11].

En audience globale (sans découpage), le programme compte 4 080 000 téléspectateurs, soit 24 % du public. Un score en baisse par rapport à l'an passé[12].

Critiques[modifier | modifier le code]

Aya Nakamura est la seule artiste francophone à ne pas être présente à la soirée[13]. Jacques Grimal, coordinateur historique des NRJ Music Awards, déclare au Parisien à ce sujet : « Tous les Français nommés ont joué le jeu, sauf Aya Nakamura »[14],[15]. Son attitude est critiquée par beaucoup d'internautes, notamment après qu'elle a remporté l'award de l'artiste féminine francophone de l'année. En effet, étant absente, un message de quelques secondes préenregistré a été diffusé, dans lequel elle remercie très succinctement ceux qui ont voté pour elle. Certains twittos déclarant alors : « Elle n'a fait aucun effort pour son discours », ou encore, « Elle en a rien à f... »[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Prix spécial décerné pour récompenser un artiste.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sarah Lecoeuvre, « Pas de Croisette cette année, les NRJ Music Awards auront lieu à Paris », sur tvmag.lefigaro.fr, (consulté le )
  2. a et b Clara C., « NRJ Music Awards 2020: tout ce qu’il faut savoir sur la 22e édition qui se déroulera à Paris », sur nrj.fr, (consulté le )
  3. Benjamin Meffre, « Les NRJ Music Awards de retour avec Nikos Aliagas ce soir sur TF1 », sur ozap.com, (consulté le )
  4. « Réalisations émissions », sur le site guntherprod.fr, société de production de Didier Froehly (consulté le ).
  5. a b et c Benjamin Meffre, « "NRJ Music Awards" 2020 : La liste des nommés enfin dévoilée », sur ozap.com, (consulté le )
  6. a b c et d Delphine De Freitas, « REVIVEZ - NRJ Music Awards 2020 : Vitaa et Slimane grands gagnants, voici le palmarès complet », sur lci.fr, (consulté le )
  7. a et b Clara C., « Qui va chanter cette année? », sur nrj.fr, (consulté le )
  8. « Découvrez tous les nommés », sur nrj.fr, (consulté le )
  9. Muriel Dehainault, « NRJ Music Awards 2020 : quels sont les nommés dans chaque catégorie ? », sur mytf1.fr, (consulté le )
  10. Thomas Robert, « NRJ Music Awards (NMA) 2020 : tout le palmarès de la soirée ! », sur programme-tv.net, (consulté le )
  11. Kevin Lheritier, « NRJ Music Awards 2020 : quelle audience pour TF1 et la victoire d’Aya Nakamura, Dua Lipa, Squeezie, Dadju… ? [tous les gagnants] », sur toutelatele.com, (consulté le )
  12. « Audiences : Les "NRJ Music Awards" battus par une rediffusion de "Mongeville", le Téléthon sous le million », sur ozap.com, (consulté le )
  13. Thomas Robert, « NRJ Music Awards (NMA) 2020 : Aya Nakamura nargue la cérémonie française pour une cérémonie espagnole ! », sur programme-tv.net, (consulté le )
  14. Thomas Robert, « NRJ Music Awards (NMA) 2020 : "Tous les Français nommés ont joué le jeu, sauf Aya Nakamura" », sur programme-tv.net, (consulté le )
  15. Éric Bureau, « Comment les NRJ Music Awards ont survécu au Covid, sans direct ni public », sur leparisien.fr, (consulté le )
  16. Corinne Calmet, « NRJ Music Awards (NMA) 2020 : les internautes furieux contre Aya Nakamura et son manque d'effort », sur programme-tv.net, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]