NGC 776

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 776
Image illustrative de l’article NGC 776
La galaxie spirale barrée NGC 776
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Bélier
Ascension droite (α) 01h 59m 54,5s[1]
Déclinaison (δ) 23° 38′ 40″ [1]
Magnitude apparente (V) 12,4 [2]
13,2 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 13,55 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 1,7 × 1,7
Décalage vers le rouge +0,016408 ± 0,000002[1]
Angle de position N/A[2]

Localisation dans la constellation : Bélier

(Voir situation dans la constellation : Bélier)
Aries IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 4 919 ± 1 km/s [1]
Distance 68,59 ± 4,81 Mpc (∼224 millions d'a.l.)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie SAB(rs)b[1] Sa[2] SBb?[3]
Dimensions environ 38,93 kpc (∼127 000 a.l.)[1]
Découverte
Découvreur(s) Heinrich d'Arrest[3]
Date [3]
Désignation(s) PGC 7560
MCG 4-5-28
UGC 1471
CGCG 482-37
IRAS 01570+2323[2]
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 776 est une galaxie spirale barrée située dans la constellation du Bélier. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 4 650 ± 19 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 68,6 ± 4,8 Mpc (∼224 millions d'a.l.)[1]. NGC 776 a été découvert par l'astronome prussien Heinrich d'Arrest en 1861. Seul le professeur Seligman classe NGC 776 comme une spirale barrée. Pourtant, une barre est nettement visible sur l'image de l'étude SDSS.

La classe de luminosité de NGC 776 est II et elle présente une large raie HI[1].

Supernova[modifier | modifier le code]

La supernova SN 1999di a été découverte dans NGC 776 le 13 mars par les astronomes amateurs américain Tim Puckett[4] et Alex Langoussis[5]. Cette supernova était de type Ib[6].

Groupe d'IC 187[modifier | modifier le code]

NGC 776 fait partie du groupe d'IC 187[7]. Ce groupe comprend au moins 14 galaxies, dont NGC 765, NGC 776, IC 187 et IC 1764. Ces quatre galaxies, ainsi qu'UGC 1451 (noté 0155+2507 (pour CGCG 0155.6+2507)[8]) sont aussi mentionnées par Abraham Mahtessian dans un article paru en 1998[9]. Mahtessian donne cependant le nom de groupe de NGC 765 à ce groupe de cinq galaxies.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i (en) « Results for object NGC 776 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le ).
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 700 à 799 »
  3. a b et c (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 776 » (consulté le ).
  4. (en) « Puckett Observatory » (consulté le )
  5. (en) « Exploring Our Universe » (consulté le )
  6. (en) « Bright Supernovae - 1999. » (consulté le )
  7. A.M. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ , p. 47-90 (Bibcode 1993A&AS..100...47G)
  8. (en) « UGC 1451 sur NASA/IPAC » (consulté le )
  9. Abraham Mahtessian, « Groups of galaxies. III. Some empirical characteristics », Astrophysics, vol. 41 #3,‎ , p. 308-321 (DOI 10.1007/BF03036100, lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 768  •  NGC 769  •  NGC 770  •  NGC 771  •  NGC 772  •  NGC 773  •  NGC 774  •  NGC 775  •  NGC 776  •  NGC 777  •  NGC 778  •  NGC 779  •  NGC 780  •  NGC 781  •  NGC 782  •  NGC 783  •  NGC 784