Aller au contenu

NGC 5693

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 5693
Image illustrative de l’article NGC 5693
La galaxie spirale barrée NGC 5693
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Bouvier
Ascension droite (α) 14h 36m 11,2s[1]
Déclinaison (δ) 48° 35′ 06″ [1]
Magnitude apparente (V) 13,5[2]
14,1 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 14,58 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 1,8 × 1,5[2]
Décalage vers le rouge 0,007619 ± 0,000007[1]
Angle de position [2]

Localisation dans la constellation : Bouvier

(Voir situation dans la constellation : Bouvier)
Astrométrie
Vitesse radiale 2 284 ± 2 km/s [1]
Distance 34,45 ± 2,48 Mpc (∼112 millions d'al)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie SB(rs)d[1] SBd?[3] SBd[2] SBcd[4]
Dimensions environ 20,6 kpc (∼67 200 al)[a]
Découverte
Découvreur(s) George Stoney[3]
Date [3]
Désignation(s) PGC 52194
UGC 9406
MCG 8-27-6
CGCG 248-11
KUG 1434+488[2]
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 5693 est une galaxie spirale barrée située dans la constellation du Bouvier. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 2 403 ± 9 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 35,5 ± 2,5 Mpc (∼116 millions d'al)[1]. NGC 5693 a été découverte par le physicien irlandais George Stoney en 1850.

La classe de luminosité de NGC 5693 est IV et elle présente une large raie HI[1].

Avec une brillance de surface égale à 14,58 mag/am2, on peut qualifier NGC 5693 de galaxie à faible brillance de surface (LSB en anglais pour low surface brightness). Les galaxies LSB sont des galaxies diffuses (D) avec une brillance de surface inférieure de moins d'une magnitude à celle du ciel nocturne ambiant.

À ce jour, une mesure non basée sur le décalage vers le rouge (redshift) donne une distance d'environ 4,810 Mpc (∼15,7 millions d'al)[5]. Cette valeur est totalement incohérent avec les valeurs de la distance de Hubble et elle est sans doute loin de la distance réelle de cette galaxie. Notons cependant que c'est avec la valeur moyenne des mesures indépendantes, lorsqu'elles existent, que la base de données NASA/IPAC calcule le diamètre d'une galaxie.

Groupe d'IC 1029[modifier | modifier le code]

Selon A. M. Garcia, NGC 5693 fait partie du groupe d'IC 1029. Ce groupe de galaxies compte au moins 11 membres. Les autres galaxies du groupe sont NGC 5602, NGC 5660, NGC 5673, NGC 5676, NGC 5682, NGC 5689, NGC 5707, IC 1029 et UGC 9426. La onzième galaxie mentionnée par Garcia est NGC 5624, mais son appartenance à ce groupe est incertaine[6].

Abraham Mahtessian mentionne aussi ce groupe, mais sa liste ne comprend que six galaxies : NGC 5660, NGC 5673, NGC 5676, NGC 5689, NGC 5693 et IC 1029[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les données utilisées par le site NASA/IPAC sont basées uniquement sur des publications scientifiques et, en qui concerne le diamètre des galaxies, elles sont parfois inexactes. Le calcul de tous les diamètres est basé sur la moyenne des mesures de distances indépendantes du décalage vers le rouge, lorsqu'elles existent. Certaines fois, l'écart type des échantillons est plus grand que la moyenne et souvent il vaudrait mieux choisir la distance de Hubble pour faire ce calcul. Ici par exemple, la seule mesure indépendante est de 4,810 Mpc et ce n'est probablement loin de la distance de NGC 5693. Si on utilise la distance de Hubble de 35,45 Mpc, on obtient un diamètre d'environ 20,6 kpc (∼67 200 al) au lieu de 2,80 kpc indiqué sur le site.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h (en) « Results for object NGC 5693 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le )
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke», NGC 5600 à 5699 », sur astrovalleyfield.ca (consulté le )
  3. a b et c (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 5693 » (consulté le )
  4. (en) « NGC 5693 sur HyperLeda » (consulté le )
  5. « Your NED Search Results. Distance Results for NGC 5693 », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  6. A.M. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ , p. 47-90 (Bibcode 1993A&AS..100...47G)
  7. Abraham Mahtessian, « Groups of galaxies. III. Some empirical characteristics », Astrophysics, vol. 41 #3,‎ , p. 308-321 (DOI 10.1007/BF03036100, lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

    •  NGC 5685  •  NGC 5686  •  NGC 5687  •  NGC 5688  •  NGC 5689  •  NGC 5690  •  NGC 5691  •  NGC 5692  •  NGC 5693  •  NGC 5694  •  NGC 5695  •  NGC 5696  •  NGC 5697  •  NGC 5698  •  NGC 5699  •  NGC 5700  •  NGC 5701