NGC 5102

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 5102
Image illustrative de l’article NGC 5102
La galaxie lenticulaire NGC 5102.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Centaure
Ascension droite (α) 13h 21m 57,6s [1]
Déclinaison (δ) −36° 37′ 49″  [1]
Magnitude apparente (V) 9,6 [2]
10,4 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,01 mag/am2 [a]
Dimensions apparentes (V) 8,6 × 2,7 [2]
Décalage vers le rouge 0,001561 ± 0,000007 [1]
Angle de position 48° [2]

Localisation dans la constellation : Centaure

(Voir situation dans la constellation : Centaure)
Centaurus IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 468 ± 2 km/s  [b]
Distance 3,56 ± 0,69 Mpc (∼11,6 millions d'a.l.)[c].
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie SA0^-[1] E-S0[2],[3],[4]
Dimensions 29 000 a.l. [d]
Découverte
Découvreur(s) John Herschel [3]
Date  [3]
Désignation(s) PGC 46674
ESO 382-50
MCG -6-29-31
AM 1319-362
IRAS 13191-3622 [2]
Liste des galaxies lenticulaires

NGC 5102 est une galaxie lenticulaire relativement rapprochée et située dans la constellation du Centaure à environ 11,6 millions années-lumière de la Voie lactée. NGC 5102 a été découvert par l'astronome britannique John Herschel en 1835.

NGC 5102 par le télescope spatial Hubble.
NGC 5102 en infrarouge (2MASS).

NGC 5102 a été utilisé par Gérard de Vaucouleurs comme une galaxie de type morphologique SA0- dans son atlas des galaxies[5],[6].

NGC 5102 présente une large raie HI[1].

Distance de NGC 5102[modifier | modifier le code]

Une vingtaine de mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 11,992 ± 17,319 Mpc (∼39,1 millions d'a.l.)[7]. Quatre des vingt mesures présentent des résultats d'environ 45 Mpc, d'où l'écart type supérieur à la moyenne des mesures. Si on ne garde que les 16 autres mesures, le résultat donne 3,56 ± 0,69 Mpc (∼11,6 millions d'a.l.), ce qui est à l'extérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage qui donne une valeur de 6,54 ± 0,48 Mpc (∼21,3 millions d'a.l.)[e]. Cette valeur d'environ 11,6 millions d'années-lumière est sans doute plus près de la distance réelle que celle basée sur distance de Hubble.

Groupe de Centaurus A/M83[modifier | modifier le code]

La version anglaise de Wikipedia mentionne que NGC 5102 fait partie du groupe Centaurus A/M83, mais aucune référence n'y est indiquée. La base de données NASA/IPAC indique aussi l'appartenance de NGC 5102 à un groupe en se basant sur un article paru en 1992[8], mais le contenu de cet article n'est pas disponible en ligne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  2. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  3. Valeur basée sur 16 mesures indépendantes du décalage. Voir section «Distance de NGC 5102».
  4. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  5. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e  (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 5102 (consulté le )
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 5100 à 5199 »
  3. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )
  4. (en) « NGC 5102 sur HyperLeda » (consulté le )
  5. Atlas des galaxies de Vaucouleurs sur le site du professeur Seligman, NGC 5102
  6. (en) « The Galaxy Morphology Website, NGC 5102 » (consulté le )
  7. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  8. P. Fouque, E. Gourgoulhon, P. Chamaraux et G. Paturel, « Groups of galaxies within 80 Mpc. II. The catalogue of groups and group members. », Astronomy and Astrophysics, vol. 93,‎ , p. 211-233 (Bibcode 1992A&AS...93..211F, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 5094  •  NGC 5095  •  NGC 5096  •  NGC 5097  •  NGC 5098  •  NGC 5099  •  NGC 5100  •  NGC 5101  •  NGC 5102  •  NGC 5103  •  NGC 5104  •  NGC 5105  •  NGC 5106  •  NGC 5107  •  NGC 5108  •  NGC 5109  •  NGC 5110