NGC 5032

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 5032
Image illustrative de l’article NGC 5032
La galaxie spirale barrée NGC 5032.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Chevelure de Bérénice
Ascension droite (α) 13h 13m 26,9s [1]
Déclinaison (δ) 27° 48′ 09″  [1]
Magnitude apparente (V) 12,8 [2]
13,7 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,71 mag/am2 [a]
Dimensions apparentes (V) 2,1 × 1,1 [2]
Décalage vers le rouge 0,021375 ± 0,000027 [1]
Angle de position 22° [2]

Localisation dans la constellation : Chevelure de Bérénice

(Voir situation dans la constellation : Chevelure de Bérénice)
Coma Berenices IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 6 408 ± 8 km/s  [b]
Distance 89,5 ± 6,2 Mpc (∼292 millions d'a.l.)[c]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie SB(r)b[1] SBb/R[3] SBb[2] SBb?[4]
Dimensions 178 000 a.l. [d]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel [4]
Date [4]
Désignation(s) PGC 45947
UGC 8300
MCG 5-31-160
CGCG 160-166
KCPG 366B [2]
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 5032 est une vaste galaxie spirale barrée située dans la constellation de la Chevelure de Bérénice à environ 292 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 5032 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1785.

NGC 5032 a été utilisé par Gérard de Vaucouleurs comme une galaxie de type morphologique (R′)SAB(rs)b dans son atlas des galaxies[5],[6].

La classe de luminosité de NGC 5032 est II et elle présente une large raie HI. De plus, c'est une galaxie LINER, c'est-à-dire une galaxie dont le noyau présente un spectre d'émission caractérisé par de larges raies d'atomes faiblement ionisés. La base de données NASA/IPAC indique que c'est possiblement une galaxie du champ, c'est-à-dire qu'elle n'appartient pas à un amas ou un groupe et qu'elle est donc gravitationnellement isolée[1].

Plus d'une dizaine de mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 106,336 ± 24,677 Mpc (∼347 millions d'a.l.)[7], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage[c].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  2. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  3. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  4. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 5024  •  NGC 5025  •  NGC 5026  •  NGC 5027  •  NGC 5028  •  NGC 5029  •  NGC 5030  •  NGC 5031  •  NGC 5032  •  NGC 5033  •  NGC 5034  •  NGC 5035  •  NGC 5036  •  NGC 5037  •  NGC 5038  •  NGC 5039  •  NGC 5040