NGC 1649

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis NGC 1652)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 1649
L'amas ouvert NGC 1649
L'amas ouvert NGC 1649
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Dorade[1]
Ascension droite (α) 04h 38m 22,8s[2]
Déclinaison (δ) −68° 40′ 23″
Distance environ 48,5 kpc (∼158 000 a.l.)
Magnitude apparente (V) 13,1[3]
13,9 dans la Bande B [3]
Dimensions apparentes (V) 0,7 [1]

Localisation dans la constellation : Dorade

(Voir situation dans la constellation : Dorade)
Dorado IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas ouvert
Galaxie hôte Grand Nuage de Magellan
Dimensions 32 a.l. [4]
Découverte
Découvreur(s) John Herschel [1]
Date 2 novembre 1834 [1]
Désignation(s) NGC 1652
ESO 55-SC32 [3]
Liste des amas ouverts

NGC 1649 est un amas ouvert situé dans la constellation de la Dorade. Cet amas est situé dans le Grand Nuage de Magellan[5]. Il a été découvert par l'astronome britannique John Herschel en 1834 et il a été inscrit au catalogue NGC sous le numéro 1652. John Herschel a de nouveau rapporté dans ses notes le même amas le 24 décembre 1834 et c'est cette observation qui a été inscrite sous la cote NGC 1649[1].

NGC 1649 est situé à environ 48,5 kpc (∼158 000 a.l.) de nous, soit la distance qui nous sépare du Grand Nuage de Magellan. Le diamètre apparent de l'amas est de 0,7 minutes d'arc, ce qui, compte tenu de la distance, donne un diamètre réel d'environ 32 années-lumière. Notons qu'il y a une erreur sur le site de SEDS qui donne un diamètre apparent de 15.

L'amas NGC 1649 (NGC 1652) par le télescope spatial Hubble.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 22 novembre 2016)
  2. (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 1649 (consulté le 22 novembre 2016)
  3. a b et c (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 22 novembre 2016)
  4. On obtient le diamètre d'un objet par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  5. A.P. Milone, L.R. Bedin, G. Piotto et J. Anderson, « Multiple stellar populations in Magellanic Cloud clusters », Astronomy & Astrophsics, vol. 497 #3,‎ , p. 755-771 (DOI 10.1051/0004-6361/200810870, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 1641  •  NGC 1642  •  NGC 1643  •  NGC 1644  •  NGC 1645  •  NGC 1646  •  NGC 1647  •  NGC 1648  •  NGC 1649  •  NGC 1650  •  NGC 1651  •  NGC 1652  •  NGC 1653  •  NGC 1654  •  NGC 1655  •  NGC 1656  •  NGC 1657